Rechercher

Passerelle aide-soignant infirmier 2024 : un nouveau parcours spécifique pour devenir infirmière

Passerelle aide-soignant infirmier 2024 : un nouveau parcours spécifique pour devenir IDE en 2 ans

Afin de répondre à la pénurie d’infirmiers en France, le gouvernement a annoncé la mise en place d’une passerelle aide-soignant infirmier avec la réforme infirmière 2024. 💡 Il s’agit d’un nouveau parcours de formation sur deux ans qui permet aux aides-soignantes de se reconvertir pour devenir infirmière. 🔎 Alors, comment passer d’aide-soignant à infirmier ? Que signifie cette réforme concrètement ? Quelles sont les conditions à remplir pour la passerelle aide-soignant infirmier ? Comment se déroule la formation spécifique en deux ans ? Quelles sont les conditions pour passer le concours infirmier ? 👉 La Ruche répond à toutes vos questions !

Au sommaire

Comment passer d'aide-soignant à infirmier en 2024 ?

Le parcours pour passer d’aide-soignant à infirmier a été simplifié en 2024. Jusqu’à présent, les aides-soignantes qui souhaitaient devenir infirmière devaient suivre trois ans d’études en Institut de Formations en Soins Infirmiers (IFSI). Mais, suite à l’arrêté du 3 juillet 2023, un parcours accéléré a été mis en place. On vous explique tout cela :

La passerelle aide-soignant infirmier : arrêté du 3 juillet 2023

L’arrêté du 3 juillet 2023 permet aux aides-soignants expérimentés d’obtenir le diplôme d’État d’infirmier (DEI) en deux ans (sous certaines conditions) en validant au préalable un parcours spécifique de deux mois de formation intensive.

Cette passerelle aide-soignant infirmier a pour objectif de répondre aux besoins de recrutement et de revaloriser le métier d’aide-soignant en reconnaissant leur expérience et complémentarité avec les compétences infirmières.

💡 La passerelle aide-soignant infirmier se déroule donc en trois étapes :

  • Étape 1 : passer le concours infirmier et être admis en IFSI.
  • Étape 2 : suivre et valider le parcours spécifique de formation accéléré qui comprend trois mois de formation intensive (et remplace la première année en IFSI) ;
  • Étape 3 : intégrer la deuxième année d’études infirmières après les trois mois de formation intensive, puis obtenir son diplôme d’État d’infirmier (DEI) en deux ans.

Étape 1 : passer le concours infirmier

Pour passer d’aide-soignant à infirmier, il est obligatoire de passer le concours infirmier et être admis en IFSI !

💡 Bon à savoir : une aide-soignante qui souhaite s’inscrire au concours infirmier doit pouvoir justifier de trois ans d’expérience professionnelle. C’est-à-dire avoir cotisé trois ans au minimum à un organisme de protection sociale. Il s’agit là de la seule condition. Autrement dit, avec la passerelle aide-soignant infirmier, il est tout à fait possible de devenir infirmier sans avoir le bac ! On vous en dit plus sur les conditions d’accès à la passerelle un peu plus bas dans l’article.

Étape 2 : suivre le parcours spécifique de trois mois

Une fois le concours infirmier passé et l’aide-soignant admis en IFSI, il faut maintenant suivre un parcours spécifique de trois mois. Cette formation accélérée est en réalité une alternative à la première année en Institut de Formations en Soins Infirmiers (IFSI). 

Ce cursus de 12 semaines (175 heures) est divisé en cinq séquences dont cinq semaines de stages. Il doit permettre de :

  • consolider les compétences et connaissances de l’aide-soignante en lien avec les sciences infirmières ;
  • développer les bases essentielles de la première année en IFSI ;
  • enrichir l’expérience de l’aide-soignante avec un stage de 5 semaines ;
  • acquérir une méthode de travail adaptée à la formation en deuxième année.

Cette formation intensive de trois mois offre un accompagnement individualisé pour permettre un suivi optimal, avec également un professeur tuteur. 90% du temps de formation est en présentiel !

À l’issue de la formation, si l’ensemble des conditions sont remplies, une attestation est remise à l’aide-soignante pour passer en deuxième année d’études infirmières.

Étape 3 : obtenir son diplôme d’État d’infirmier

Une fois le parcours spécifique de trois mois terminé et validé, l’aide-soignante pourra alors intégrer la deuxième année d’études infirmières dans le cadre de la formation professionnelle continue ! Dernière étape : obtenir son diplôme d’État d’infirmier (DEI) à l’issue des deux années de formation. 😉

Quelles sont les conditions pour suivre la formation ?

Les conditions pour bénéficier de la passerelle aide-soignant infirmier en formation continue sont les suivantes :

  • Justifier d’une expérience professionnelle d’au moins trois ans à temps plein en tant qu’aide-soignante (soit 4200 heures) réalisées durant les cinq dernières années.
  • Présenter son attestation de formation aux gestes et soins d’urgence (AFGSU) niveau 2 en cours de validité. Pas de panique si elle n’est plus valide, il est tout à fait possible de l’actualiser lors de la 2ᵉ année de formation infirmière.
  • Passer le concours infirmier et réussir la sélection permettant l’inscription en IFSI en tant que stagiaire de la formation professionnelle continue.
  • Exprimer par écrit son engagement de vouloir participer au parcours spécifique et mentionner avoir bien compris ce qu’implique une reprise d’études.
  • Présenter un appui de la demande par son employeur actuel avec une validation des compétences et connaissances acquises en tant qu’aide-soignante. Pour cela, le livret de positionnement phase 1 doit être rempli.

💡 Bon à savoir : pour les aides-soignantes ayant moins de trois ans d’expérience, il est tout de même possible de devenir infirmière sans la passerelle. Dans ce cas, les études relèvent de la formation initiale. L’entrée se fait alors via la plateforme Parcoursu

Comment financer la formation continue infirmière ?

Pour les aides-soignantes justifiant de plus trois ans d’ancienneté, c’est l’employeur qui prend en charge la formation continue. Toute fois, si l’employeur refuse le droit à la formation professionnelle, il existe d’autres solutions :

  • Les bourses d’études octroyées par le Ministère de la Santé,
  • La rémunération au titre de la promotion ou formation professionnelle (CFP) pour les agents hospitaliers,
  • Le Congé Individuel de Formation (CIF) pour les salariés du secteur privé à négocier avec l’employeur,
  • Le Congé Personnel de Formation (CPF).

Dans quelles écoles le parcours spécifique est possible ?

Dès la rentrée de septembre 2024, tous les Instituts de Formations en Soins Infirmiers (IFSI) seront susceptibles de proposer le parcours spécifique aux aides-soignantes qui ont réussi le concours infirmier 2024 !

Quelle différence entre aide-soignant et infirmier ?

Le métier d’aide-soignant consiste à s’occuper des soins de confort et d’hygiène (par exemple aider à la toilette). Tandis que l’infirmière a plus de responsabilités. Elle réalise des actes techniques, prodiguent des soins infirmiers spécifiques et gère les traitements médicamenteux prescrits par le médecin.

Et vous, que pensez-vous de cette passerelle aide-soignant infirmier ? Souhaitez-vous en bénéficier en tant qu’aide-soignant ? Pour en savoir plus sur ce parcours atypique, découvrez le témoignage de Sandrine : D’aide-soignante à Paris à infirmière libérale en Gironde

-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Commentaires
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ferracci
ferracci
18 jours

une honte cette passerelle !

Mouns
Mouns
8 jours
Répondre à  ferracci

A quand la passerelle Ide expérimentées bachelieres vs Cadre de santé….!!!