Quand on sous-estime les animaux de compagnie

Sans titre

En tournées de soins, vous rendez non seulement visite à vos patients, mais aussi à leurs animaux de compagnie. Et rare sont ceux qui vous ignorent. Au contraire ! On ne le dira jamais assez, ne sous-estimons pas nos 30 millions d’amis…

Petit.e, 30 millions d’amis c’était votre émission préférée, mais qui l’eut cru qu’un jour, vous interviendrez justement sur des patients dont le « gentil Norbert à son papa » a confondu le bras de son maître avec un cuissot de poulet XXL tout frais à niapper…

Alors oui, vous intervenez principalement à 99% sur des humains, mais comme beaucoup d’IDEL, il vous est aussi arrivé d’intervenir sur des animaux de compagnie à la demande de la famille, ou par simple passion des animaux que ne pouvez laisser avec une plaie béante, une patte cassée ou encore une conjonctivite carabinée.

Certes, vous avez connu les câlins, les Norbert qui vous font la fête à votre arrivée, mais vous avez aussi connu la peur de la tournée ! Ce fameux moment tant redouté où vous savez que vous devez passer l’entrée de Monsieur Dupont, où son gros chien vous guette… près à vous sautez au cou…

Il y a les gros, et puis il y a aussi les petits animaux. Parfois plus fourbes, on a tendance à les sous-estimer comme le lapin de Madame Michu qui un jour vous a vidé le pilulier, (d’ailleurs, on se demande pourquoi il a atteint un âge canonique !) ou le caniche de madame Martin, qui vous bavait partout dessus pendant les soins

Il y a aussi Toto le perroquet de Madame Melin, bien pratique celui-là ! Et pour cause, il répétait tout ce que vous disiez : « Lundi, c’est ma collègue, ma collèèèèègueeeeee ! Lundiiiiiii, c’est ma collègue !!! » Et en parlant d’exotisme, vous ne faisiez pas le/la malin.e quand le serpent de la fille d’un patient s’était fait la malle dans son appartement il y a quelques semaines ! Justement, le coquin s’était caché sous votre mallette ! Arghhh…

A la ville comme à la campagne, vous êtes maintenant habitué.e à rendre visite à vos patients comme à leurs drôles de bêtes. Avec les années, vous voyez de plus en plus d’exotisme et vous vous préparez déjà à panser un NAC (nouvel animal de compagnie) comme un hérisson, une hermine, une tortue ou encore qui sait, un lézard ! 😛

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires