Le soin sous rire : le rôle indéniable du rire dans les soins infirmiers

Le soin sous rire : le rôle indéniable du rire dans les soins infirmiers

Découvrez l’article de Marion, IDEL en Bretagne, qui partage avec nous les bienfaits du rire et son rôle dans les soins.

Le rire détient une place importante dans la communication peu importe l’âge, il est bénéfique pour tous, et a de nombreux effets positifs autant au niveau physiologique que psychologique.

Les patients se sentent encouragés et ressentent une diminution de leur anxiété

 Pour Robinson (1991), ” Le rire est relié à la capacité de jouer, d’imaginer, de tolérer, et ainsi de voir le côté drôle de certaines situations”.

Pour ma part, j’ai pu remarquer qu’il améliore l’estime de soi, il est porteur d’encouragement et diminue l’anxiété. Le rire aide à tolérer des traitements désagréables ou gênants. C’est un échappatoire, une manière de s’évader de la réalité. Il adoucit l’atmosphère, allège les tensions et les peurs. Mettre du rire dans le soin permet d’apporter de la chaleur, de l’attention et de la compassion à la personne soignée. C’est une approche très intéressante pour faire passer un message, de peur, d’embarras, ou de colère, c’est une ouverture qui permet d’aborder des sujets sensibles de façon plus douce.

 Le rire apporte : chaleur, attention et compassion

En effet, dans des situations vécues comme difficiles par le patient comme une maladie grave ou encore la fin de vie, le rire aide le patient à y faire face, et devient une forme de soutien dans la prise en charge du soigné. Le contexte de l’unité de soins peut influencer la fréquence de l’utilisation du rire, il y a beaucoup d’associations qui interviennent en pédiatrie pour faire rire les enfants pendant les soins pour rendre cela moins pénible pour les jeunes patients.

 Les clowns pour les enfants …  Qu’en est-il des adultes ?

Intégrer le rire dans les soins est un merveilleux outil qui permet d’appréhender le soin qu’il soit douloureux ou non dans des conditions optimales peu importe l’âge. J’ai utilisé le rire dans des situations que je ne pensais même pas possible avant de les vivre, ce qui montre bien que le rire n’est jamais loin et qu’il faut écouter son intuition pour l’utiliser à bon escient.

Il y a un temps et une place pour le rire

Bien évidemment, il y a un élément indispensable qui permet de bien l’utiliser selon les situations de soins : c’est une relation basée sur la confiance. C’est à mon sens le point de départ de toute relation soignant-soigné. Il y a un temps et une place pour le rire.

Et vous, comment utilisez-vous le rire ? Pour aborder des sujets et situations sensibles avec vos patients ? Pour détendre le patient lors des soins ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de