Réforme du régime de base de la Carpimko : ce qui change pour les IDEL

Réforme du régime de base de la Carpimko : ce qui change pour les IDEL

La Carpimko, la caisse de retraite des infirmières libérales, a changé depuis 2016 son calcul des cotisations. Découvrez les changements qui impactent votre budget d’IDEL.

Qu’est-ce que la Carpimko ?

La Carpimko est la caisse de retraite des infirmiers libéraux, à laquelle ces derniers doivent obligatoirement s’affilier, qu’ils soient titulaires ou remplaçants.

Vous y cotisez comme un salarié cotise à la Sécurité Sociale, et ceci afin de bénéficier d’une allocation lors de votre départ en retraite.

Attention, pour celles ou ceux qui paieraient en retard, sachez que tout retard entraine une majoration de 5%, qui augmente au fil des mois écoulés.

La réforme de 2016

Avant 2016, votre cotisation du régime base était calculée sur vos revenus déclarés il y a 2 ans. Ainsi en 2014, vous cotisiez sur la base de vos revenus de 2012. La réforme de 2016 a changé cette réglementation, puisque vos cotisations sont désormais calculées sur l’année précédant l’année en cours. Or cela a entrainé une double cotisation en 2016, année lors de laquelle vous avez reçu un appel calculé sur l’année 2014 et une seconde régularisation calculée sur l’année 2015. L’année 2016 a donc été particulièrement chargée d’un point de vue des cotisations pour les IDEL.

Pourquoi cette réforme ?

Cette réforme, même si elle peut paraitre contraignante pour les libéraux qui ont eu une double cotisation en 2016, a pour but de réduire l’écart entre le moment où les cotisations sont calculées et le moment où vous les payez. En effet, votre situation entre deux ans peut beaucoup évoluer, de manière positive ou négative, et les cotisations dues, ne plus refléter votre situation actuelle.

Ce qui vous attend en 2017

En 2017, vous recevrez également deux appels : Le premier, calculé sur les revenus de 2015 Le second, qui sera un recalcul de la cotisation 2017 sur la base de 2016

Rappel des bonnes pratiques

Comme déjà mentionné dans nos précédents articles sur les cotisations de l’infirmière libérale, il est important de mettre de l’argent de côté (environ 40% de votre chiffre d’affaires), surtout pendant les deux premières années, qui sont exemptées de cotisations. De cette façon, vous pouvez aborder plus sereinement les cotisations de la Carpimko lors de la troisième année.

Et vous, que pensez-vous de cette réforme ? Quels sont vos bons conseils pour la gestion des cotisations ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
6 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
Fabollon Cyrille.C patrick.p sylvain.s lucas.l Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Maryline Roggiolani
Invité
Maryline Roggiolani

depuis 11 ans je suis libérale j ai travaillé depuis l age de 16 ans comme salariée je dois travailler jusqu à 67 ans pour toucher ma retraite à taux plein qui fera 700 euros actuellement je paye entre urssaf et carpimko 1500 par mois de qui se fout on tous des escrocs

Cyrille.C
Invité
Cyrille.C

[quote name=sylvain]on compense déjà la caisse des notaires et clercs de notaires! la carpimko est un système de racket qui, sous couvert de compensation nationale, pioche dans la caisse des infirmières, nombreuses et aux petites retraites, pour alimenter celle des notaires, peu nombreux à cotiser mais bénéficiant de grosses retraites! le point de retraite a été divisé par deux! mon conseil: liquider sa retraite dès que possible et cumuler emploi et retraite![/quote]N’importe quoi … Quand on ne sait pas de quoi on parle !!! C’est flagrant de bêtise. La CRPCEN est une caisse pour les Clercs et Employés de notaires… Lire la suite »

patrick.p
Invité
patrick.p

N’importe comment de l’argent de cote il faut en mettre durant toute sa carriere car à la retraite la caisse ne verse que des nèfles

sylvain.s
Invité
sylvain.s

on compense déjà la caisse des notaires et clercs de notaires! la carpimko est un système de racket qui, sous couvert de compensation nationale, pioche dans la caisse des infirmières, nombreuses et aux petites retraites, pour alimenter celle des notaires, peu nombreux à cotiser mais bénéficiant de grosses retraites! le point de retraite a été divisé par deux! mon conseil: liquider sa retraite dès que possible et cumuler emploi et retraite!

Fabollon
Invité
Fabollon

Tous des voleurs!!!

lucas.l
Invité
lucas.l

BONJOUR ,JE NE COMPRENDS PAS CE QUI CHANGE PUISQU’ON A PAYE DOUBLE COTISATION EN 2016 ET ON VA DE NOUVEAU PAYER DOUBLE EN 2017, SUR LES REVENUS 2015 et 2016 donc toujours sur les 2 ans precedent!! l’interet serait de payer les cotisations en 2017 que sur 2016 ,ce qui faciliterait egalement la tresorerie lors du depart en retraite ou nos revenus vont considerablement baisser!!

Lickel.L
Invité
Lickel.L

C’est simple, nous n’avons pas été mis au courant. Je suis libérale depuis 3 ans et je le dis clairement aucun courrier n’a mis au courant les libéraux. 2016 a piqué sévèrement pour moi dans les cotisations puisque j’ai eu tous les gros rappels d’un coup. Même ma comptable n’a pas été au parfum