Téléconsultations et télémédecine : quelle place pour les IDEL ?

téléconsultations et télémédecine : quelle place pour les IDEL

Depuis le 15 septembre 2018, l’Assurance Maladie rembourse désormais certaines consultations à distance de médecins généralistes. Un virage qui ouvre la voie à une nouvelle forme de prise en charge pour les médecins. Cette prise en charge à distance est-elle également le futur de la profession infirmière ?

Le remboursement des téléconsultations désormais possible

Il est désormais possible de se faire rembourser par l’Assurance Maladie une consultation à distance, sous certaines conditions :

  • La consultation doit être effectuée par le médecin traitant.
  • Elle peut être aussi effectuée par un autre médecin, en cas d’absence du médecin traitant, ou si le patient passe par un spécialiste directement.
  • Les patients de moins de 16 ans quant à eux, se verront systématiquement rembourser leur téléconsultation.

Une législation très précise donc qui ne permet donc pas de généraliser les consultations à distance et laisse encore la part belle aux consultations au cabinet. Elle pourrait toutefois être amenée à s’assouplir dans les années à venir avec l’arrivée, sur le marché des téléconsultations, des plateformes en ligne dédiées.

Le rôle de l’IDEL : incompatible avec la télémédecine ?

Le rôle des infirmiers libéraux prend par définition tout son sens dans les soins qu’ils effectuent au domicile du patient. Les patients diabétiques, qui constituent parfois 1/3 de la patientèle de l’IDEL nécessitent des visites quotidiennes, parfois plusieurs fois par jour. Le suivi des patients est aussi une facette importante du rôle de l’infirmier. Discuter avec le patient de son ressenti, de son état, de ses habitudes alimentaires ou d’hygiène, l’observer ne serait-ce que le temps d’une visite permet de mieux le prendre en charge.  Sans parler des personnes âgées, parfois isolées chez elles, surtout en milieu rural, pour qui l’IDEL revêt d’un rôle social indéniable.

C’est donc a priori sur le terrain que l’infirmier libéral prend tout son sens. Mais s’arrêter à ce constat serait omettre un pan important du métier : la coordination avec les autres acteurs du parcours de soins.  

Comment la télémédecine pourrait bénéficier aux IDEL ?

La télémédecine permet aussi de se mettre en relation entre soignants grâce aux nouvelles technologies : pour obtenir des avis d’experts ou encore partager des informations sur l’état d’un patient. Or quand on sait que l’infirmière libérale a souvent un rôle de coordinatrice central, en lien avec les médecins, l’hôpital, les aides-soignants, la télémédecine pourrait bien être la clé d’une prise en charge des patients plus complète.

Des dispositifs mêlant des soignants pluridisciplinaires permettent aujourd’hui une meilleure coordination. A l’image de Cardiauvergne, un dispositif de télémédecine lancé par l’ARS d’Auvergne en 2010, qui vise à mieux coordonner les soins, la surveillance et l’éducation de patients insuffisants cardiaques. Tous les acteurs du parcours de soins sont impliqués, dont les infirmières libérales. Un véritable succès pour ce dispositif qui a permis de diviser la mortalité des patients par deux et le taux de réhospitalisation par 3.

La télémédecine, loin d’être simplement une manière de dématérialiser les échanges, apporte une meilleure circulation de l’information entre les soignants, tout cela au service de bien-être du patient.

Comment intégrer la télémédecine dans mon cabinet d’IDEL ?

  • En partageant les données du cabinet simplement. Pour cela, l’utilisation d’un logiciel infirmier en ligne est recommandée. Il permet de donner accès à tous les membres du cabinet, aux fiches des patients et à leur dossier de soins, et facilite donc la coordination intra-cabinet.
  • En utilisant une application synchronisée en temps réel au logiciel et sécurisée, les limites physiques sont abolies puisque vous pouvez avoir accès aux dossiers des patients pendant la tournée, et donc prendre contact facilement avec les prescripteurs du patient.
  • En communiquant au sein du cabinet via une messagerie instantanée sécurisée, accessible depuis le logiciel et l’application mobile. Vous gardez ainsi le contact avec les autres membres de votre cabinet de manière totalement confidentielle.
  • En remplissant le dossier de soins digital de vos patients. Celui-ci doit être accessible aussi bien sur mobile que sur ordinateur. Il doit contenir :
    • un diagramme de soins personnalisable, comme une checklist
    • des constantes vitales à remplir
    • des photos pour le suivi des plaies notamment
    • des transmissions entre IDEL
    • les ordonnances médicamenteuses
    • les prescriptions infirmières

 Avec tout cela, vous êtes parée pour tirer profit au mieux des nouvelles technologie dans votre prise en charge patient !

Et vous, comment pourriez-vous intégrer la télémédecine dans votre quotidien d’infirmière ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de