Comment se constituer une patientèle en libéral ?

Créer sa patientèle à partir de zéro

Vous souhaitez vous installer en libéral très bientôt mais vous ne connaissez pas toutes les démarches pour vous faire connaître et trouver des patients ? Dans cet article, nous vous accompagnons pour créer et développer votre patientèle et surtout vivre de votre profession libérale. Selon votre situation, découvrez toutes les solutions qui s’offrent à vous ! 

Un cadre légal

La création d’une patientèle est l’étape clé pour développer votre activité libéraleUne fois les démarches administratives effectuées et le cabinet trouvé, vous devrez vous lancer dans la recherche de patients dans votre zone d’installation ! 

 

Sachez que pour vous faire connaître et trouver des patients, toute publicité ou incitation aux soins est interdite ! Selon le Code de Déontologie des Infirmiers et le Code de la Santé Publique (Article R 4312-37) “la profession d’infirmier ou d’infirmière ne doit pas être pratiquée comme du commerce. Tous les procédés directs ou indirects de réclame ou publicité sont interdits aux infirmiers et infirmières”.

 

Cependant, la loi vous autorise à communiquer sur votre installation par le biais de deux publications successives dans la presse spécialisée et/ou locale concernant toute modification (un changement d’adresse par exemple). 

Aussi, une présence informative sur les annuaires santé, les pages jaunes et les pages Google est autorisée mais vous devrez veiller à ne pas utiliser de messages à caractère promotionnel.

Option 1 : Racheter la patientèle d'un confrère

Pour vous assurer une forte activité dès vos débuts en libéral, vous pouvez investir dans l’achat d’une patientèle. En effet, lorsqu’une infirmière libérale part à la retraite, elle peut procéder à une cession de patientèle. Cette démarche vous permettrait d’avoir un droit de présentation auprès de l’ensemble des patients de son cabinet. Il s’agit d’un véritable investissement qui n’est pas à prendre à la légère. Si vous le pouvez, faites appel à un avocat pour éviter les déceptions et vous assurer qu’il s’agit bien d’un bon investissement. 

 

Le prix de vente de cette patientèle est calculé sur la base du chiffre d’affaires moyen brut des 3 dernières années. Vous devrez débourser entre 30% et 50% de ce chiffre d’affaires pour acquérir la patientèle

 

Il existe aussi d’autres critères qui influencent le prix : la notoriété de l’IDEL, la zone du cabinet (sur-dotées ou sous-dotées),  les perspectives de développement, l’ancienneté de la patientèle, la situation concurrentielle et la diversité des soins et des cas traités. 

 

Pour vous assurer que le prix est en conformité avec la situation de la patientèle, les documents suivants sont à votre disposition :

– Le relevé SNIR : relevé annuel des honoraires communiqué par la CPAM qui récapitule les honoraires perçus sur l’année écoulée. 

– Le relevé RIA : relevé individuel des activités précisant la nature des actes effectués, les prescriptions, les patients et le coût total de l’activité.

La déclaration 2035 des 3 derniers années (recettes, dépenses, bénéfices) 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre article sur “comment racheter la patientèle d’une infirmière libérale ?” !

Sachez tout de même que le rachat d’une patientèle ne vous garantit pas d’avoir une patientèle car le patient reste libre de refuser de se faire soigner par vous et de changer de professionnel.

 

Option 2 : Créer sa propre patientèle

Si l’idée de recourir à l’achat d’une patientèle vous fait peur, vous pouvez toujours constituer votre propre patientèle en commençant de zéro ! Pour cela, voici nos conseils étape par étape :

Procédez à un zonage

Avant toute chose, renseignez-vous sur la zone de votre commune. En effet, la répartition des infirmières libérales est inégale sur le territoire. Votre commune peut donc être située soit sur une zone sur-dotée, c’est-à-dire une zone où les communes disposent d’un nombre très important d’infirmières libérales en activité. Ou elle peut être située sur une zone sous-dotée, c’est-à-dire une zone qui ne bénéficie pas d’un nombre suffisant d’IDEL en activité. Dans ce cas, des mesures incitatives ont été mises en place avec le contrat incitatif infirmier. Ce contrat peut vous faire bénéficier d’une aide forfaitaire annuelle allant jusqu’à 3000 euros par an. 

Aménagez votre cabinet

À l’extérieur de votre cabinet :

La première étape, faites connaître votre identité, vos diplômes et les horaires d’ouverture de votre cabinet avec l’installation d’une plaque professionnelle à l’extérieur pour gagner en visibilité. Cette plaque ne devra pas excéder les dimensions 25 x 30 cm.

Il est aussi conseillé d’investir dans des panneaux de direction si la ville où vous êtes située vous l’autorise. Vous gagnerez ainsi en visibilité et vous permettrez aussi à vos futurs patients de vous trouver plus facilement lors de leur première visite. 

 

À l’intérieur de votre cabinet :

Installez une salle d’attente chaleureuse avec des magazines et des jeux pour occuper les plus petits. N’hésitez pas à y afficher vos diplômes pour rassurer vos patients. Pensez aussi à insonoriser votre cabinet pour de potentiels conversations confidentielles avec vos patients. 

Allez à la rencontre des habitants et commerçants de chez vous

Pour vous faire connaître, le bouche à oreilles est le meilleur moyen ! Présentez-vous auprès des maisons de retraite, EHPAD, cliniques, pharmaciens, laboratoires d’analyses médicales, médecins traitant, kinés, et prestataires de santé pour avoir un contact avec tous les professionnels de santé de votre ville.

Faites-vous aussi connaître à la Mairie et présentez-vous aux autres cabinets d’IDEL de votre secteur.

Vous pouvez créer des cartes de visite et les distribuer en main propre à tous les professionnels de santé cités ci-dessus. Prêtez une attention toute particulière à ce qu’elle soit personnalisée et pertinente car elle vous représentera ! Vous pourrez aussi développer votre patientèle en les distribuant à vos propres patients. Attention, il est strictement interdit de faire de la publicité via les commerçants et de distribuer vos cartes de visite dans les boîtes aux lettres.

Faites-vous connaître via Internet
  • Créez vous une adresse mail professionnelle
  • Inscrivez-vous sur les PagesJaunes ou sur des sites tels que MyInfi et Doctolib
  • Créez votre propre site internet

Vous pouvez créer votre propre site internet pour permettre à vos patients de vous retrouver plus facilement et connaître vos disponibilités. Votre site internet devra respecter la Charte relative à la création d’un site internet pour les infirmiers pour qu’il soit dans l’esprit de la déontologie infirmière et dans le cadre du Code de la Santé Publique. En résumé, votre site ne pourra être composé d’un logo ou un nom de fantaisie, afficher des témoignages de patients, lister vos prestations et vos tarifs, et montrer des publicités.

Pour la création de votre site, vous pouvez utiliser des outils disponibles en ligne tel que Wix. Vous pourrez y ajouter un outil de prise de rendez-vous en ligne et une Maps Google pour intégrer la position exacte de votre cabinet. Pensez aussi à renseigner votre profil professionnel sur Google avec votre fiche sur Google My Business qui vous permettra de mettre à jour vos horaires et vos coordonnées si besoin.

  • Utilisez les réseaux sociaux

Privilégiez les réseaux Facebook et LinkedIn pour y partager votre quotidien, les avis de vos patients, et les informations sur des changements inattendus d’ouverture de votre cabinet.

La création d’un cabinet libéral demande du temps et de l’investissement, assurez-vous donc d’être bien entourée et d’avoir les économies suffisantes pour démarrer.

Pour réussir votre projet d’installation en libéral, téléchargez Mon guide de l’installation pratique en libéral !

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Commentaires