Rechercher

La relation entre l’infirmière libérale et son patient

La relation de l’infirmière libérale avec ses patients

La relation entre l’infirmière libérale et son patient permet d’instaurer les bases de nombreux échanges physiques, verbaux et émotionnels qui engendrent une véritable proximité entre les deux parties. Cette relation qui se noue autour d’un soin peut aussi générer des situations très diverses, parfois délicates, mais qui font toute la richesse du métier d’IDEL. Le soin infirmier à domicile influence la relation soignant-soigné, car l’IDEL intervient au domicile de son patient dans son intimité. Alors dans ce contexte si particulier, comment créer une bonne relation avec son patient ? Et quelles sont les limites à ne pas franchir ?

Une relation IDEL-patient basée sur l'écoute et la confiance ✅

La relation avec vos patients n’est jamais évidente. En tant qu’IDEL, vous entrez dans l’intimité du patient, vous pénétrez l’intimité de son domicile, vous découvrez son cadre de vie. Cela peut donc conduire à établir des liens plus personnels et affectifs, mais il faut tout de même instaurer une distance professionnelle dans ce contexte de soin. Il est important de garder cette relation professionnelle en faisant alliance entre technicité, sécurité et respect de chacun, tout en respectant le code de déontologie des infirmiers.

Dans cette relation professionnelle, la communication est considérée comme la clé de la réussite. Pour permettre une communication harmonieuse et efficace, vous devez être disponible, faciliter et permettre l’expression des émotions, mais aussi accepter et reconnaître l’émotion du patient. Votre relation avec le patient se base notamment sur l’écoute et le maintien du dialogue verbal et non verbal, la confiance et le respect. Écoutez-vous l’un l’autre.

Une relation de dialogue et d'entraide 🗣️

Pour développer un climat de confiance, il ne faut pas hésiter à donner plus d’explications sur les soins apportés en adoptant un langage simple. Une fois que vous avez transmis l’information, il est primordial de vérifier que le patient et sa famille ont bien compris toutes les données en leur possession. Vous devez essayer d’être la plus claire et accessible possible, en évitant des termes médicaux et infirmiers que la plupart de vos patients ne comprendront pas. Il est aussi important de prendre le temps de répondre aux questions de vos patients pour les rassurer.

 

Vous avez aussi un rôle pédagogique très important à jouer. Assurez-vous d’accompagner le patient en lui expliquant les tenants et les aboutissants de sa maladie. Par exemple, dans le cadre d’une prise en charge d’un patient diabétique, explique-lui les spécificités de cette pathologie et l’impact que cela peut avoir sur son régime de vie. Donnez-lui des conseils pour mieux supporter sa maladie au quotidien et être plus vigilant concernant certains symptômes.

 

💡 Pour ouvrir le dialogue et détendre parfois une atmosphère pesante, n’hésitez pas à partager avec votre patiente des conversations plus « légères » ! Par exemple en débriefant avec elle sur l’actualité ou encore le feuilleton de la veille pour établir un meilleur contexte relationnel.

Une relation de soin et d'empathie entre l'idel et son patient

Avec vous, votre patient doit se sentir libre d’exprimer ses émotions. Essayez de reconnaître sa tristesse ou sa colère éventuelle pour l’accompagner au mieux lors du soin. Être disponible pour lui permettra une communication plus harmonieuse et surtout plus efficace. Aussi, n’hésitez pas à utiliser le silence pour favoriser l’empathie et le soutien. 

Pour développer une bonne relation, il ne faut pas oublier les proches de votre patient, car ils ont une place très importante dans cette relation, de part leur soutien et leur accompagnement. 

Une relation idel-patient qui passe par la famille 👨‍👩‍👧‍👦

🔍 L’organisation et la coordination avec la famille : Qui fait quoi ? Quand ? Et comment ? C’est ce qui fera la qualité de la prise en charge. Alors que le patient est au centre du soin, la famille sera au centre de l’organisation. Certains membres de la famille seront les relais des informations, et ce sont eux qui assisteront le patient au quotidien, de jour comme de nuit. Il faut donc, eux aussi, les accompagner et les guider dans cette période compliquée, et surtout les soutenir. Attention tout de même, le patient doit toujours avoir le dernier mot sur la réalisation d’un soin ou non. 

 

➡️ En résumé, pour optimiser la communication, utilisez des questions ouvertes, clarifiez ce que votre patient ne comprend pas, pratiquez l’écoute active, reformulez et clarifiez vos propos et évitez les questions suggestives. La qualité du soin que vous prodiguez dépendra de la relation que vous arriverez à nouer avec votre patient.

Une relation avec des limites ❌

Rappelez toujours à votre patientèle que votre présence est liée à un besoin de soins. Vous devez maintenir un respect mutuel et montrer votre détermination. Pour vous préserver du côté émotionnel, nous vous invitons à vous mettre des barrières au niveau affectif et éviter l’attachement même si cela peut paraître très compliqué parfois. Nous vous conseillons aussi de prendre du recul sur chaque situation compliquée pour éviter que la réflexion prenne le pas sur certains énervements désobligeants. Vous devez à tout pris éviter les situations envahissantes et conflictuelles avec les patients difficiles.

Le soin au cœur de la prise en charge

Vous qui êtes toujours aux petits soins pour vos patients, vous avez besoin qu’on vous facilite la vie. Avec agathe YOU, vous faites le choix de pratiquer en plaçant le soin au cœur de la prise en charge !

L’appli agathe YOU, c’est LA solution de télétransmission et de gestion de cabinet qui pense à tout pour vous permettre de vous concentrer sur vos soins et votre relation avec vos patients. Pour être enfin VOUS, agathe YOU devient votre véritable assistant personnel. Rappels, actions importantes à faire, infos sur votre tournée, vous êtes guidée tout au long de la journée pour ne rien oublier ! Même les anniversaires de vos patients vous seront rappelés… de quoi pérenniser une excellente relation ! 

La douche des patients

La toilette de vos patients est un soin souvent incontournable pour les infirmiers libéraux, bien qu’une partie d’entre vous ne les pratique pas. Pour celles et ceux qui les réalisent chaque jour, cela peut relever du défi pour ne pas finir trempé de la tête aux pieds !

Douche patient infirmière libérale

La toilette des patients est un moment très particulier. Vous seul savez comment rentrer dans l’intimité du patient, en respectant sa pudeur, sans le ou la brusquer et avez toujours une petite phrase pour détendre l’atmosphère ! Il va sans dire qu’un bon relationnel et beaucoup de confiance sont un vrai plus et améliorent la manière dont le patient vit ce moment.

Et on n’oublie de dire que les douches sont souvent propices à des moments cocasses ! Difficile en effet de ne pas finir complètement trempée en essayant de maîtriser à la fois le pommeau de douche, le gant de toilette et votre patient qui n’est pas toujours très stable sur ses jambes. C’est un peu une épreuve de Fort Boyard quand on y pense !

Vous avez chacun vos astuces pour éviter de changer de vêtements trois fois par jour  : mettre une blouse que vous laissez chez le patient ou encore mettre peu de pression dans le pommeau pour mieux maîtriser l’écoulement de l’eau. Rares, toutefois, sont ceux qui arrivent à passer entre les gouttes ! Alors on finit par se dire qu’une douche sans se tremper… c’est comme le père Noël, ça n’existe pas !

Et vous, avez-vous des anecdotes sur les douches de vos patients ?

Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Commentaires
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Provenza
Provenza
2 mois

Est ce que quelqu’un sait le nom de l’auteur de l’article svp?
C’est pour des recherches dans le cadre de ma formation infirmière.