Rechercher

Diplôme infirmier étranger (EU ou hors EU) : quelle reconnaissance en France ?

Diplôme infirmier étranger (EU ou hors EU) : quelle reconnaissance en France ?

Vous hésitez à partir étudier à l’étranger pour obtenir votre diplôme infirmier ? Si vous ne parvenez pas à intégrer une IFSI en France via Parcoursup ou que vous avez seulement besoin de changer d’air dans un autre pays européen, cette option est tout à fait envisageable ! Nous précisons « Européen », car pour un pays hors EU, les choses se compliquent… ➡️ Alors, comment se passe la formation en soins infirmiers en Europe ? Et hors Europe ? Comment faire l’équivalence de diplôme infirmier étranger en France ? Comment devenir infirmier à l’étranger ? 💡 La Ruche vous dit tout au sujet du diplôme infirmier étranger dans cet article !

Sommaire

💡 La formation des infirmiers en Europe : normes et divergences

Grâce à la législation européenne, pour tout diplôme obtenu dans un des pays membres de l’Union européenne, au sein de l’espace économique européen ou en Suisse, il est possible d’obtenir sur demande une reconnaissance du diplôme en France et dans tous les pays européens.

👉 En résumé : si vous obtenez votre diplôme au sein de l’Union européenne, de l’espace économique européen ou de la Suisse, vous pourrez obtenir une reconnaissance automatique en France s’il a déjà fait l’objet d’une reconnaissance dans un pays de l’Union européenne.

Pour la formation en soins infirmiers en Europe, les États membres et partenaires se sont mis d’accord sur des normes minimales. Cependant, les parcours de formation sont tout de même différents d’un pays à l’autre, et le quotidien professionnel des infirmiers l’est aussi ! 

Pascal Rod, président de l’ESNO (European specialists nurses organisation), précise que « Les niveaux sont supposés être identiques. Mais en Belgique par exemple, il y a deux types de formation. L’une se fait dans une école professionnelle, après seulement dix années d’études secondaires, soit un niveau seconde en France, et l’autre est accessible uniquement après le baccalauréat. Là-bas, ces deux niveaux sont bien distincts et les infirmiers n’ont pas les mêmes responsabilités et les mêmes possibilités d’évolution. Ici, on les reconnaît pourtant de la même manière ».

👩‍🎓 Obtenir son diplôme infirmier étranger au sein de l'Union européenne ou de la Suisse

Alors que la chance d’obtenir une place en IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) peut parfois s’avérer être plus compliquée que prévu, certains bacheliers décident de s’inscrire dans une formation en soins infirmiers dans un autre pays membre de l’Union européenne ou en Suisse.

💡 Bon à savoir : en France, près de 658 893 dossiers de candidatures ont été reçues sur Parcoursup rien qu’en 2023, pour seulement 38 162 places…

Comment se passe la formation en soins infirmiers en Espagne ?

La formation des infirmiers en Espagne est faite dans les universités publiques ou privées. Elle présente plusieurs avantages pour les étudiants étrangers, dont :

  • une formation de qualité ;
  • un coût abordable, 
  • une inscription facile…

Les exigences d'admission pour les études d'infirmier en Espagne

🔎 Pour suivre une formation en soins infirmiers en Espagne, il faut obtenir un baccalauréat scientifique et réussir le « Selectividad ». Il s’agit d’un examen de deux jours durant lesquels les élèves doivent réussir sept épreuves portant sur l’ensemble de leur programme du lycée. La « Selectividad » est commune à tous les élèves qui veulent accéder aux études supérieures. Il est également nécessaire de parler espagnol !

Le déroulement de la formation en Espagne

👉 Les études d’infirmier en Espagne se déroulent sur 4 ans avec de l’enseignement théorique et pratique. À la fin, l’étudiant obtient un diplôme d’infirmier appelé « Grado en Enfermería ». Les stages sont un élément important de la formation en sciences infirmières en Espagne et sont obligatoires pour l’obtention du diplôme. 

Comment se passe la formation en soins infirmiers en Allemagne ?

L’Allemagne présente également plusieurs avantages pour les étudiants étrangers qui souhaitent suivre une formation en soins infirmiers, dont :

  • des exigences d’admission plus faible en matière d’accès à la formation ;
  • un coût abordable ;
  • une indemnité de formation…

Les exigences d'admission pour les études d'infirmier en Allemagne

🔎 Pour suivre une formation en soins infirmiers en Allemagne, il est nécessaire de parler allemand, avoir 17 ans et posséder au minimum :

  • un mittlere Bildungsabschluss, ce qui correspond à un parcours scolaire d’au moins dix ans (équivaut à une fin de seconde au lycée en France).
  • ou un Hauptschulabschluss (équivaut à une fin de troisième au collège en France) accompagné d’une formation d’un an en tant qu’aide-soignante.

💡 Bon à savoir : il n’est pas nécessaire d’être titulaire du baccalauréat pour entrer en école d’infirmier en Allemagne, un niveau de classe de seconde est suffisant.

➡️ Ainsi, l’Allemagne compte avec le Luxembourg et l’Autriche parmi les pays européens qui ont les exigences les plus faibles en matière d’accès à cette formation, ce qui influence la répartition entre la formation pratique et théorique.

Le déroulement de la formation en soins infirmiers en Allemagne

👉 Les études d’infirmier en Allemagne se déroulent sur 3 ans et commencent par un stage d’une durée de 6 mois.

L’enseignement théorique est d’une durée d’au moins 1600 heures de cours, l’enseignement pratique occupe quant à lui une période d’au moins 3000 heures dont, au moins :

  • 900 heures en médecine générale ;
  • 750 heures en chirurgie généraliste ;
  • 350 heures en gynécologie, urologie ou maternité ;
  • 400 heures en psychiatrie ou en pédiatrie.

Ces études réussies donnent accès au titre d’infirmier (Krankenpfleger / Krankenschwester).

L'indemnité de formation en soins infirmiers en Allemagne

💸 Comparativement aux étudiants en soins infirmiers français, les étudiants allemands bénéficient d’une indemnité de formation relativement élevée, d’environ 1000 € bruts par mois, dès la première année de formation. Le cadre juridique pour la formation est donc particulièrement favorable en Allemagne.

Comment se passe la formation en soins infirmiers en Suisse ?

La Suisse présente moins avantages pour les étudiants étrangers qui souhaitent suivre une formation en soins infirmiers…

Les exigences d'admission pour les études infirmières en Suisse

🔎 À l’inverse de l’Allemagne, les études sont plus longues en Suisse : une année de prépa est obligatoire avant de rentrer en école infirmière et trois ans d’études sont nécessaires pour obtenir le diplôme. De plus, il faut impérativement avoir obtenu une moyenne de 12/20 au baccalauréat français pour intégrer un cursus.

Le déroulement de la formation en soins infirmiers en Suisse

👉 Les études d’infirmier en Suisse se déroulent sur 3 ans après une année de prépa ! La partie théorique du Bachelor représente 70 % des enseignements contre 30 % pour la partie pratique, durant laquelle l’étudiant doit obligatoirement faire six stages d’une durée de six à huit semaines.

D’un point de vue formel, le diplôme de Bachelor of science en soins infirmiers (Bachelor Pflegefachmann/frau) est comparable au diplôme d’État d’Infirmier français, puisque tous deux relèvent de l’enseignement supérieur.

Comment se passe la formation en soins infirmiers en Belgique ?

🔎 En Belgique Francophone, les écoles infirmières sont moins sélectives. Et comme les cours sont en français, il est plus facile d’y réussir ses études !

Les exigences d'admission pour les études infirmières en Belgique

👉 En Belgique, il suffit de :

  • justifier d’une attestation d’équivalence de son baccalauréat (200 €), délivrée par le service des équivalences du secondaire de Wallonie-Bruxelles ;
  • fournir un extrait de casier judiciaire (contrairement à la France où ce document n’est pas nécessaire).

Le déroulement de la formation en soins infirmiers en Belgique

Il existe deux options pour suivre une formation en soins infirmiers en Belgique Francophone :

  • suivre un Bachelor of Science » HES-SO en soins infirmiers dans une Haute École Spécialisée qui se prépare sur 4 ans (diplôme équivalent au bac+3 en France). La formation s’organise selon une alternance de cours théoriques et des périodes de stages pratiques dans le secteur hospitalier ;
  • ou suivre un brevet d’infirmier hospitalier dans un institut qui se prépare sur 3 ans et demi. Il est accessible aux titulaires d’un bac non général.

💡 Bon à savoir : le brevet est aussi ouvert aux étudiants qui ne possèdent pas de baccalauréat, à condition de passer par une année préparatoire avant d’intégrer la formation.

👀 Exercer en France avec un diplôme infirmier Européen

Vous l’aurez compris, le diplôme infirmier étranger obtenu au sein de l’Union européenne ou en Suisse est reconnu en France pour l’exercice de la profession infirmière.

Comment exercer en France avec un diplôme étranger ?

Selon le pays de délivrance de votre diplôme, vous pouvez exercer en France après avoir obtenu une autorisation d’exercice. C’est la directive 2005/36/CE qui régit les conditions de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles entre les États membres de l’Union européenne.

Pour reconnaître votre diplôme, vous devrez :

  1. Contacter l’Agence Régionale de Santé (ARS) du département dans lequel vous souhaitez vous installer.
  2. Leur envoyer un dossier comprenant différentes pièces justificatives dont la copie du diplôme d’infirmier du pays d’origine.

Ensuite, deux possibilités :

  • L’autorisation d’exercice vous est accordée directement si votre formation est jugée comparable à celle conduisant au diplôme français.
  • L’autorisation d’exercice vous est accordée après un stage d’adaptation ou une épreuve d’aptitude en cas de divergences importantes entre votre formation et celle conduisant au diplôme français. Un test de niveau de langue française peut aussi vous être demandé.

💡 Bon à savoir : vous ne pouvez pas déposer de demande dans plusieurs régions.

🧑‍🎓 Obtenir son diplôme infirmier hors Union européenne

Si vous souhaitez faire des études d’infirmiers hors Union européenne, alors les choses se compliquent (sauf pour le Québec)… ⚠️ Tout diplôme obtenu en dehors de l’Union européenne et de l’Espace Économique Européen (EEE) ne sera pas reconnu en France. Si vous avez obtenu votre diplôme hors EU, en fonction du pays d’obtention, il sera donc nécessaire de vous inscrire auprès d’un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) en France pour suivre une formation d’adaptation et un ou plusieurs stages sur le terrain.

💡 Bon à savoir : Il est possible aussi que vous deviez reprendre la formation infirmière intégralement en France, avec une dispense pour certaines unités d’enseignement grâce à trois tests : deux examens oraux et pratiques, ainsi qu’une épreuve écrite d’admission. À l’issue de ces épreuves, le directeur de l’IFSI que vous avez choisi déterminera les unités d’enseignement (UE) que vous avez déjà validées.

Les accords France-Québec : le diplôme infirmier québécois en France

➡️ L’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ) et l’Ordre des infirmiers de France ont conclu un Arrangement de Reconnaissance Mutuelle (ARM) des qualifications professionnelles.

Cet arrangement a pour objectif de faciliter et d’accélérer les migrations des infirmières et infirmiers titulaires d’un diplôme français (diplôme d’infirmier diplômé d’État) ou québécois (diplôme de Bachelier), dans un sens ou dans l’autre, indépendamment de leur nationalité.

Ainsi, si vous êtes : 

👉 titulaire d’un diplôme infirmier du Québec et souhaitez exercer en France : vous pouvez obtenir une autorisation d’exercice en France, simplement en faisant une demande auprès de Conseil national de l’Ordre des infirmiers.

👉 titulaire d’un diplôme d’État infirmier français et souhaitez exercer au Québec : vous pouvez exercer au Québec dès lors que vous avez suivi un stage d’adaptation en milieu clinique de 75 jours.

🌍 Devenir infirmier à l’étranger

Pour devenir infirmier à l’étranger au sein de l’Union européenne, vous devrez demander l’obtention de la Carte Professionnelle Européenne (CPE) via le portail Youreurope afin d’obtenir l’homologation de votre diplôme infirmier français. Pour cela, vous devrez alors fournir plusieurs documents dont :

  • votre pièce d’identité recto verso en cours de validité ;
  • votre diplôme d’État infirmier français ;
  • votre certificat de conformité, aussi appelé “good standing” à demander à l’ONI.

💡 Bon à savoir : vous devez absolument être inscrit à l’Ordre national infirmier (ONI) français avant d’entamer toutes ces démarches.

⚠️ Attention : une demande de carte CPE n’est valable que pour un seul pays en Europe (et non pas pour tous les pays Européens). Si vous envisagez un autre pays, alors vous devrez faire une autre demande. Mais bonne nouvelle : les documents téléchargés restent dans votre dossier, vous ne repartirez donc pas de zéro pour un autre pays.

👀 Et vous, où avez-vous suivi vos études d’infirmière ? En France, dans quelle ville ? Dans un autre pays Européen ? Vous exercez à l’étranger ? Partagez vos expériences et témoignages en commentaire !

Conférence
  • Comment constituer sa patientèle en libéral ?
    Comment constituer sa patientèle en libéral ?
    mardi 18 juin 2024 à 14:30
    Dans :
  • -- jours
    -- heures
    Conférence
    Restez informé
    Inscrivez-vous à notre newsletter
    Dans la même rubrique
    Commentaires
    S’abonner
    Notifier de
    guest
    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires