Je suis infirmier(e) libéral(e) et je pars en vacances : que faire ?

infirmiere-liberale-vacances-ete

C’est l’été ! Et qui dit été dit VACANCES !! Alors oui, on sait qu’un(e) IDEL ne peut pas toujours se permettre de partir en vacances : vous n’êtes pas payé(e) si vous prenez cette décision, vous avez peut-être le sentiment d’abandonner vos patients, ou vous vous dites encore comment trouver (rapidement) un(e) remplaçant(e).


Contrairement aux idées reçues, partir sous les cocotiers lorsqu’on est infirmer(e) libéral(e) n’est pas une mission impossible ! Dans cet article, vous trouverez quelques conseils pour partir en vacances en toute sérénité.


L'or-ga-ni-sa-tion avant tout

L’organisation et la rigueur sont des qualités essentielles à avoir en tant qu’IDEL. En effet, vous devez non seulement planifier les soins de vos patients habituels ET  les nouveaux soins, mais aussi ne pas oublier les télétransmissions et urgences. Vu le nombre de patients que vous avez à gérer, il vous est quasi impossible de vous souvenir de tout, d’où la nécessité d’avoir soit :

 

  • Un semainier : ce type d’agenda est adapté pour les tournées classiques et une semaine est visible sur deux pages,

 

  • Un agenda journalier / classique ou scolaire : cet agenda est pratique si vous avez des tournées assez conséquentes et qui nécessitent donc de prendre pas mal de notes. Une journée apparaît sur une page.

 

 

Si vous ne prévoyez pas un minimum, vous pouvez dire au revoir à vos vacances ! 

infirmiere-liberale-vacances-ete-planning-organisation


Trouvez votre remplaçant(e)

Comme dit précédemment, il vous faudra trouver quelqu’un qui pourra effectuer votre travail à votre place puisque vous travaillez à votre propre compte. Et justement, ça tombe bien : les vacances estivales est LA période des  remplacements ! Vous avez des difficultés à trouver un(e) remplaçant(e) ? Vous ne savez plus comment vous y prendre pour que votre annonce soit le plus visible possible ? Pas de panique ! Vous avez accès à tous nos conseils sur comment et où rédiger votre annonce de remplacement


Avertissez vos parties prenantes

Une fois que vous avez jeté un œil à votre planning et que vous avez posté votre annonce de remplacement en ligne, c’est le moment de prévenir vos collègues mais aussi (et surtout) vos patients !

 

Eh oui : toutes les personnes qui entretiennent un lien professionnel avec vous doivent savoir vos intentions et sur quelle(s) période(s) vous vous absenterez. Imaginez le mécontentement de vos patients lorsqu’ils apprendront que vous ne les aviez pas prévenu de ce changement ! Ou bien la tête de vos collègues du cabinet morts de trouille le premier matin de vos vacances (surtout si vous êtes injoignable) ! Pas très pro comme attitude !

 

Dans cette même logique, vous mettez vos associés dans une situation inconfortable, ingérable et stressante car avertir ses collègues, c’est aussi prévoir ENSEMBLE une nouvelle stratégie de travail (qui pourra être réutilisable si l’un de vos collègues veut partir en vacances à votre place !)

infirmiere-liberale-vacances-ete-collegues


Invitez votre remplaçant(e) à faire une tournée avec vous

Si vous pensez que tout est bouclé et que vous n’avez plus qu’à penser à la mer et au soleil parce qu’un(e) remplaçant(e) vous a rejoint, vous avez tort ! En effet, c’est l’opportunité d’effectuer une ou plusieurs tournée(s) avec votre remplaçant(e) : pensez à l’après ! Qu’est-ce que cela veut dire ? 

 

En faisant cela, vous donnez une vision de votre façon de travailler à la personne qui va vous remplacer : cette dernière pourra se calquer sur vos horaires, votre « journée type », mais aussi apprendre à connaître vos patients et de quels soins ces derniers ont besoin. Cette méthode vous fera gagner tout(es) les 2 en termes d’efficacité et d’organisation !

infographie-infirmiere-liberale-vacances-etapes

Petit bonus : Vous ne le savez peut être pas, mais, en tant qu’infirmer(e) libéral(e), vous bénéficiez des Chèques Vacances ! Selon l’article L 411-1 du Code du Tourisme, « les dirigeants non-salariés, avec ou sans salariés peuvent bénéficier des Chèques Vacances« . Par ailleurs, suite à l’ordonnance 2015-333 du 26 Mars 2015, « un chef d’entreprise non-salarié peut bénéficier des mêmes avantages fiscaux et sociaux que les salariés sur ce point. » 

 

 

Il faut aussi savoir que les Chèques Vacances :

  • Sont exonérés de cotisations sociales dans la limite de 30% du SMIC mensuel (soit 440€ en 2017), par bénéficiaire

 

  • Sont exonérés sur le revenu dont la limite du SMIC mensuel (1 480€ en 2017 pour 35h) : cette minoration ne pourra pas faire naître un déficit ni augmenter le déficit. 

 

  • Nécessitent quelques frais annexes comme :
    • 75€ de frais de dossier,
    • 1% de commission,
    • 19€ de frais de port.

 

Source : ComptaSanté

 

Et vous, comment vous vous y prenez pour prendre vos vacances ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
  S’abonner  
Notifier de