Idel soigné, quand on passe de l’autre côté

rendez-vous idel à domicile

Parfois même en tant qu’infirmier libéral, il faut s’avouer vaincu et se faire soigner face à la maladie. Et quand on passe du rôle de soignant à celui de patient ce n’est pas toujours facile…    

Ça ne pouvait pas tomber plus mal. Vous les attendiez ces vacances au ski en famille. Mais vous avez dû rentrer plus tôt que prévu. Vous avez un kyste pilonidal ! 

Non seulement cela vous fait un mal de chien, mais en plus, vos collègues du cabinet infirmier sont vraiment très pris entre les grippes, les gastros and co. Comme ce genre de soins est quand même un peu cocasse, et que vous ne pouviez pas vous le soigner tout seul, vous aviez envie de faire appel à un autre cabinet que le vôtre. Comble du patient incognito, vous avez pris rendez-vous en ligne et votre demande de soin a été acceptée par l’IDEL désignée. Vous ne la connaissiez pas vraiment, mais c’est tout ce que vous avez trouvé donc ça y est, c’est le grand jour pour votre première visite de soins.  

5h45 : Elle sonne, vous lui ouvrez. Elle est bien matinale et en plus elle n’avait pas prévenu. Elle ne dit pas bonjour non plus et vous remarquez tout de suite qu’elle est un peu négligée. Pfouah ! Cheveux sales, une tâche de beurre sur son haut et avec ses chaussures pleines de boue, c’est bibi qui va devoir tout nettoyer. Sympa.  

Hein ? Elle n’enlève pas son manteau ni son écharpe !? Visiblement, elle est pressée et ça ne laisse rien présager de bon pour vous. En bon infirmier libéral, vous vous dites que vous n’avez peut-être tout simplement pas les mêmes façons de faire, mais pour l’heure en bon juge « d’une Visite de Soin Presque Parfaite », vous lui donnez un pauvre 4/10 pour le déplacement. ☹   

De votre côté, vous êtes prévenant, vous aviez prévu tout le matériel : des mèches absorbantes, des pansements comme vous aimez bien, bref, le meilleur du meilleur matos quoi. Elle vous demande votre ordonnance et prétend qu’elle n’a pas besoin de tout ce fatras ! Là, vous vous dites : « Oh non… qu’est-ce qu’elle va me faire ?! ».   

Déjà, elle ne se lave pas les mains et pour couronner le tout, elle ne porte pas de gants ! Bien sûr, vous vous êtes bien gardé de lui dire que vous étiez vous-même infirmier libéral. Elle aurait mis des pincettes si vous l’aviez fait et… Trop tard… Elle attaque déjà la plaie, mais la compresse tombe par terre. Tempi ! Elle la met quand même. What !!!!??? Vous êtes stupéfait, mais n’avez même pas le temps de dire quoi que ce soit qu’elle vous maintient sur le lit avec la compresse sèche qu’elle enfonce au sein de votre cavité. Littéralement, elle bourre votre orifice ! Vous mordez l’oreiller pendant qu’elle s’essuie le nez, puis prend les pansements. Ça c’est le pompon ! 

Alors qu’elle s’affaire, vous n’êtes pas au bout de vos peines puisqu’elle se lance dans un monologue sur les patients qu’elle a vu dans la matinée en mentionnant leur noms et prénoms… Là, vous vous dites : « Bon dieu, elle va raconter ma visite et mon cas à toute sa tournée  de soins ! Et le secret médical alors ?! ».   

L’opération terminée, (enfin !) elle vous sort une feuille de soin papier. L’haluuuuuuuu ! Vous allez devoir payer 100 % de votre poche et et et… comme vous habitez au 2ème sans ascenseur, là vous croyez rêver… elle indique un dépassement de 15 € d’honoraires… vous lui tendez un billet que votre main a du mal à lâcher… mais quelle peste !  

Décidément, votre journée a commencé de la pire des façons… Elle prend sa mallette de soins, et vous lance par-dessus l’épaule : « Je reviens dans 3 jours ! » alors que sur l’ordo il est écrit de passer tous les jours :O  

6h00 : votre réveil sonne… l’infirmière n’est pas encore passée. Vous avez fait un cauchemar. Finalement, vous allez appeler votre collègue IDEL David, mieux vaut faire appel à lui !

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
  S’abonner  
Notifier de