Les bouchons : au bonheur des infirmiers libéraux

bouchons tournée idel

Quand on est infirmier libéral, on y passe du temps dans sa voiture chaque jour. Alors, lorsque les bouchons viennent interrompre la mécanique bien huilée de notre tournée, notre patience balance entre pester jusqu’à la prochaine accélération salvatrice OU se relaxer et en profiter pour appeler les copines.      

les bouchons infirmière libérale

La voiture ? Notre seconde maison. Le permis ? Un peu comme notre deuxième diplôme en soit… Leur point commun ? Ils sont indispensables à notre tournée d’IDEL. Alors quand les bouchons viennent nous saper le moral et nous retardent dans nos rendez-vous avec les patients, il y a de quoi devenir dingue ! Le retard va s’accumuler, on va stresser toute la journée et on sait d’avance que l’on va devoir rogner sur notre sacro-sainte sieste de l’après-midi pour se calmer et reprendre nos esprits.

Bien sûr et malheureusement, même si sur l’instant on rêverait de rattraper notre retard en dépassant le papi sur son tracteur ou en passant au feu orange bien mûr, on fait hyper attention, car nos 12 points, on y tient ! Et puis, être infirmier libéral sur la route, c’est aussi assurer pour soi, mais aussi pour les patients. Bye bye l’âme de pilote de formule 1 qui sommeille en chacun de nous… il faut déjà arriver entier/entière à destination pour nos rendez-vous de soins.

Mais voyons aussi le côté positif des choses, ces bouchons, c’est aussi notre moment à nous. Ce moment où on souffle, ce moment où on peut utiliser à souhait la fonction Bluetooth de notre titine !

Certains vont écouter la radio, dépasser le niveau de décibels réglementaire sur un « Baby One More Time », ou écouter studieusement un podcast en replay sur les meilleures destinations de vacances de l’année, car oui, on se réconforte comme on peut. 😉

D’autres passeront enfin un coup de fil à leur tante Georgette qui est bien la seule à décrocher à 8h du mat’ qu’ils n’ont pas appelé depuis longtemps. Qu’est-ce quelle est sympa Georgette, elle nous soutient dans ce métier pas si simple.

Les rêveuses préféreront scruter le voisin de la voiture d’à côté qui est plutôt agréable à regarder et qui tiens… nous fait même coucou à travers la fenêtre… Décidément tous les moyens sont bons pour choper !

Les pros du Pilates et de la méditation positive penseront à travailler leur périnée en respirant profondément, très profondément, car ils/elles sont en tournée depuis 6h du mat et ça commence à faire long… ^^

Enfin, dernière option pour les gourmands, si ça gargouille, peut-être est-il temps de sortir son goûter que l’on n’a jamais le temps de savourer. On respire, on reprend foi. On dira ce qu’on voudra, mais le goûter, c’est quand même la vie…

Ah, ça y est ! Le bouchon se décante, ça redémarre.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
  S’abonner  
Notifier de