S’installer comme Infirmière Libérale après le Covid

installation infirmière libérale covid

S’installer en tant qu’infirmière libérale juste après le Coronavirus, c’est sûr, c’est différent et cela va modifier votre quotidien. Mais on a une bonne nouvelle, tout ne changera pas et cette épreuve aura aussi le mérite de resouder et mobiliser la profession libérale, ce qui va déboucher sur plein de bonnes choses. On vous en dit plus dans ce qui suit. 😉 

Une administration plus lente, c’est plus de temps pour les démarches d’installation

Vous l’aurez peut-être déjà constaté, avec la crise que nous avons vécue, l’administration peut se révéler parfois plus lente, notamment pour récupérer une CPS. Cela vous laisse plus de temps pour amorcer toutes vos démarches d’installation comme la recherche de local, le référencement de votre cabinet, développer votre réseau avec d’autres professionnels soignants ou encore en vous formant sur la partie gestion de cabinet, les nouvelles techniques de soins, le matériel médical ou les cotations sur votre nouveau logiciel infirmier. 😉 Vous serez plus à l’aise lors des premiers appels de demande de rendez-vous patients. Vous serez prête !  

Soigner en toute confiance, plus que jamais un pilier de votre métier d’IDEL 

En vous lançant en libéral, vous recherchiez plus de bien-être, de prendre soin et de la proximité avec les patients. Aujourd’hui, pour y parvenir, il va falloir parler plus fort, exprimer vos sentiments et décrire à vos patients vos expressions souvent cachées par votre masque pour vous faire comprendre. Il va falloir aussi rassurer vos habitués d’une part et gagner la confiance des nouveaux patients de l’autre. Vos compétences relationnelles et votre expérience acquise en amont vous aideront à relever le défi. Faites-vous confiance. 😊

Prévention et hygiène au centre des actes de soins 

On commence par cet aspect-là, car vous vous dites que réaliser des soins sans combinaison de cosmonaute, cela ne va pas être possible avant un moment… Il faut effectivement vous protéger vous et vos patients et heureusement pour cela vous avez de solides bases en hygiène. L’approche des soins et la situation seront différentes, pourtant votre métier restera le même, on vous rassure. D’ailleurs, faire de la prévention, cela fait aussi partie de votre champ d’action et bien sûr, vous avez été à bonne école en structures de soins ou à l’hôpital. Au début, cette charge mentale vous mettra la pression avec tout ce matériel à enfiler, mais avec de l’entrainement, vous prendrez le rythme et l’attention que vous y porterez rassurera aussi vos patients. 😉  

Une activité libérale plus contrastée, un réseau à bâtir plus solide 

Avec les gens qui vont moins chez le médecin, il peut sembler dur de se faire une place au départ, non ? Eh bien détrompez-vous, cela va vous pousser à booster plus activement votre patientèle au départ. L’idée c’est de vous faire connaitre via plus de canaux pour ne pas trop dépendre des aléas. Vous pouvez vous faire référencer sur des annuaires d’infirmiers libéraux comme myinfi.fr, vous rapprocher des pôles de santé ou des réseaux de soins, faire paraitre 2 annonces dans le journal local, passer au café du coin pour rencontrer les habitués… Toutes ces rencontres vous feront connaitre par divers moyens pour développer votre patientèle et plus on commence tôt, mieux c’est par la suite ! 😉 

Une épidémie qui aura mobilisé les PS et débouché sur de nouveaux soins  

Enfin, si vous êtes allée jeter un coup d’œil sur les réseaux sociaux, vous savez que la communauté d’IDEL y est très active et la crise aura semble-t-il accéléré encore plus les échanges. Chaque cabinet infirmier s’est informé sur des groupes d’échanges Facebook, de nombreux groupes WhatsApp départementaux ont été lancés. C’est dans cette adversité que les IDE libéraux auront su se rassembler. Vous vous lancez en libéral à un moment où les cabinets se parlent plus, où de nouveaux actes de télémédecine ont été créés qui resoudent les liens entre professionnels de santé. Avec la téléconsultation notamment, vous sentirez moins seule et plus en interaction avec les médecins traitants. On entre aussi dans une nouvelle aire avec les CPTS. Et pourquoi n’iriez-vous pas encore plus loin pour faire évoluer votre profession et votre réseau après le Covid ? 😉 

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
  S’abonner  
Notifier de