Comment s’installer comme infirmière libérale ?

comment installer infirmiere liberale

C’est vrai ça, c’est une excellente question ! Comment on s’installe de A à Z en tant qu’IDEL ? Dans cet article, nous allons aborder de manière concrète toutes les étapes : de votre dossier à l’Ordre National Infirmier jusqu’à votre installation en cabinet infirmier. C’est parti !



Tout commence auprès de l’ONI

L’inscription à l’Ordre National Infirmier

Si vous songiez très sérieusement à vous installer en libéral d’ici quelques mois voir plus tard, sachez que vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire à l’avance auprès de l’Ordre infirmier. Libre à vous ensuite de vous lancer réellement ou de poursuivre vos heures en tant qu’infirmier avant de devenir libéral. Ce qu’il faut retenir c’est que le changement de statut pour le libéral, une fois que vous êtes déjà inscrit.e à l’Ordre Infirmier, c’est super rapide !

L’inscription à l’ONI, une étape chronophage

Cette inscription à l’Ordre est la démarche la plus lente et la première à réaliser dans lorsqu’on souhaite s’installer en libéral et d’autant plus, en période compliquée avec le Covid. Cette lenteur tient au fait que l’ONI est un ordre de bénévoles qui tiennent une commission tous les 3-4 mois. Ils valident alors toutes les demandes du trimestre en cours. En attendant que votre dossier passe en commission, vous ne pourrez rien faire, mais c’est toujours bon à savoir : vous pouvez faire la démarche n’importe quand. 😉

Les documents à fournir à l’ONI

Dans votre dossier, vous aurez à fournir une adresse professionnelle : d’un local que vous louez, où en mentionnant l’adresse du cabinet que vous allez rejoindre. Ensuite, votre ordre de validation sera transmis de l’ONI à la CPAM.

De l’ARS à la CPAM en passant par l’URSAFF

L’ARS

Avant de passer par la case CPAM, pour obtenir votre numéro Adeli, vous allez devoir faire valider votre diplôme par l’Agence Régionale de Santé. Vous pourrez ensuite avec ce numéro Adeli vous conventionner auprès de la CPAM.

La CPAM

La CPAM pour les infirmiers libéraux est un organisme payeur qui s’engage à vous payer sous un certain délai par la convention nationale des infirmiers. Vous conventionner permet aussi de vous enregistrer au régime général, et donc de payer moins d’Urssaf. De votre côté, vous vous engagez à appliquer les tarifs conventionnés pour les actes que vous réalisez auprès des patients et vous avez également une série de pré-requis à respecter pour lesquels vous pourrez toucher des primes comme celles à la télétransmission, par exemple.

L’URSAFF

Par la suite, vous pourrez déclarer votre activité professionnelle à l’URSAFF. Vous obtiendrez ici un numéro Siret pour pouvoir facturer vos soins par exemple. Ca y est ! Lors de cette étape, ça rigole plus, vous devenez chef d’entreprise ! 😉

Et enfin les cotisations, assurances et abonnements pour les infirmiers libéraux

La Carpimko

Vous devrez ensuite vous affilier à la Carpimko. C’est la caisse autonome de retraite et de prévoyance des professions paramédicales. Elle couvre plusieurs régimes de retraite et le régime de prévoyance invalidité décès. La cotisation y est obligatoire que l’on soit infirmier remplaçant ou titulaire.

Lors de votre installation en tant qu’infirmière libérale, il est impératif d’envoyer à la Carpimko une photocopie de votre diplôme et un courrier indiquant la date de début de votre activité, et ce, dans le mois qui suit votre début d’activité. En retour, vous recevrez un questionnaire d’affiliation à remplir. Cette affiliation prendra effet le 1er jour du trimestre civil suivant la date du 1er acte réalisé en secteur libéral.

Les assurances et abonnements de l’infirmière libérale

Si vous arrivez à cette étape, c’est que vous êtes déjà bien lancé.e. Maintenant, il ne manque plus qu’à vous prémunir des imprévus à l’aide d’assurances privées comme l’ assurance volontaire d’accident du travail (AVAT), l’assurance de Responsabilité Civile Professionnelle (RCP), une assurance pour votre local de cabinet infirmier, votre voiture, votre téléphone, etc. Vous pouvez aussi ouvrir un compte bancaire distinct de votre compte personnel pour faciliter la gestion de vos recettes et dépenses dédiées à votre activité libérale.

L’association de gestion agréée

Vous pourrez aussi souscrire à une association de gestion agréée (AGA). Elle contrôle et valide votre déclaration 2035 auprès des impôts et vous permettra un abattement d’impôts de 25%. On vous en dit plus sur ces associations et comment bien choisir votre AGA ici.

Les abonnements numériques

Et pour finir, vous pourrez aussi choisir un smartphone professionnel avec son abonnement, un logiciel infirmier libéral tel que agathe YOU qui propose également un service de télétransmisssion infirmier libéral, de facturation infirmier libéral, de comptabilité infirmière libérale et de gestion des impayés en toute mobilité pour que vous soyez rémunérée de tous les soins que vous effectuez auprès de vos patients !

Vous connaissez à présent toutes les étapes de l’installation en libéral, maintenant à vous de jouer ! 😉

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Commentaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x