Rechercher

La surveillance post-opératoire à domicile : prise en charge IDEL et cotation des actes

Surveillance post-opératoire à domicile

En 2021, des actes liés à la surveillance post-opératoire à domicile ont été ajoutés à la Nomenclature infirmière (NGAP) avec l’Avenant 6. Quels sont-ils ? Comment prendre en charge des soins post-opératoires en tant qu’infirmière libérale ? C’est quoi un parcours de soins de Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie (RAAC) Quelle est la cotation des actes de surveillance ?  Comment éviter des indus de la CPAM ? On vous dit tout dans cet article !

Les soins infirmiers post-opératoires

En tant qu’infirmière libérale, vous allez intervenir dans le parcours post-opératoire d’un patient lorsqu’une surveillance approfondie de son état s’avère indispensable. Vous allez jouer un rôle très important pour garantir son bon rétablissement. Vous serez là pour surveiller son état et lui prodiguer les soins infirmiers prescrits. Vous allez également l’accompagner, lui et sa famille, et lui fournir des conseils sur la gestion de la douleur, les médicaments, les changements de pansements infirmiers, les signes à surveiller pour détecter toute complication éventuelle… Vous pourrez aussi l’aider à comprendre les instructions de son médecin et le guider dans sa récupération.

La Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie (RAAC)

La Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie (RAAC) vise à maximiser la récupération fonctionnelle du patient après une intervention chirurgicale en minimisant les traumatismes de l’opération et en optimisant les soins post-opératoires. Cela permet souvent de réduire la durée d’hospitalisation et de réduire le risque de complications post-opératoires. Ce qui se traduit par une récupération plus rapide pour le patient et une réduction des coûts pour le système de santé.

Les 4 actes de surveillance post-opératoire

Pour faciliter la prise en charge de soins post-opératoires à domicile et sécuriser le retour précoce du patient à domicile, 4 actes de surveillance ont été ajoutés à la NGAP. Le but étant d’assurer une récupération rapide du patient et de prévenir les complications post-opératoires. 

 

Voici les 4 actes de surveillance à domicile :

  • Séance de surveillance clinique et d’accompagnement post-opératoire à domicile
  • Séance de surveillance et/ou de retrait d’un cathéter périnerveux pour analgésie post-opératoire
  • Séance de surveillance de drain de redon et/ou retrait post-opératoire de drain
  • Retrait de sonde urinaire
 
Vous pouvez facturer des actes de surveillance post-opératoire uniquement si : 
  • vous avez une ordonnance prescrite par un chirurgien et/ou un anesthésiste ;
  • votre patient a eu une chirurgie en ambulatoire ou est dans un parcours clinique de Réhabilitation Améliorée Après-Chirurgie (RAAC).

1. Séance de surveillance clinique et d’accompagnement post-opératoire à domicile

La séance de surveillance clinique et d’accompagnement post-opératoire à domicile concerne les patients éligibles à la chirurgie ambulatoire ou à un parcours de soins de Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie (RAAC). Elle inclut :

  • La vérification de la compréhension et du respect des consignes de sortie du patient ;
  • Le suivi des paramètres de surveillances prescrits ;
  • Une fiche de suivi remplie par vos soins où vous allez connecter toutes les données de surveillance ;
  • Un appel à l’équipe médical en cas d’anomalie.
La cotation : AMI 3.9 
 
💡 À noter que
  • Vous ne pouvez facturer que 3 séances maximum.
  • Cette séance ne peut durer que 6 jours de la sortie d’hospitalisation au 1er rendez-vous post-opératoire.
  • Cette séance est cumulable à taux plein avec la séance de surveillance de drain de redon cotée AMI 2.8 et le retrait de sonde urinaire cotée AMI 2.
  • Cette séance n’est pas cumulable avec la Séance de surveillance et/ou de retrait d’un cathéter périnerveux pour analgésie post-opératoire.

2. Séance de surveillance et/ou de retrait d’un cathéter périnerveux pour analgésie post-opératoire

La séance de surveillance et/ou de retrait d’un cathéter périnerveux pour analgésie post-opératoire, comme son nom l’indique, concerne l’analgésie postopératoire. Elle inclut : 

  • La vérification de la compréhension des consignes de sortie du patient ;
  • La vérification du respect des consignes de traitement antalgique ;
  • L’évaluation de la douleur (repos et mobilisation) ;
  • La surveillance des effets secondaires, de l’étanchéité du pansement et si nécessaire du point de ponction ;
  • Un appel à l’anesthésiste ou à l’équipe médicale en cas d’anomalie ;
  • Le retrait du cathéter à la date prescrite.
La cotation : AMI 4.2 
 
💡 À noter que : si présence d’un aidant à domicile : 1 surveillance max/jour pendant 3 jours consécutifs maximum.
  • Si pas d’aidant à domicile : 2 surveillances max/jour pendant 3 jours consécutifs maximum.
  • Cette séance est cumulable à taux plein avec le retrait de sonde urinaire cotée AMI 2 et avec la surveillance de drain de redon et/ou retrait post-opératoire de drain cotée 2.8.
  • Cette séance n’est pas cumulable avec la séance de surveillance clinique et d’accompagnement post-opératoire. 

3. Séance de surveillance de drain de redon et/ou retrait post-opératoire de drain

La séance de surveillance de drain de redon et/ou retrait post-opératoire de drain est un acte facturable 2 fois au maximum, après la sortie d’hospitalisation du patient. 
La cotation : AMI 2.8
 
💡 À noter que : cette séance est cumulable avec la séance de surveillance clinique et d’accompagnement post-opératoire cotée AMI 3.9 et la séance de surveillance et/ou de retrait d’un cathéter périnerveux pour analgésie post-opératoire cotée AMI 4.2.
  • Il n’y a pas de notion de pansement dans la description. Si un pansement est réalisé, il faudra alors le coter en sus, avec application de la dégressivité des actes. 
  • Un changement de « flacon de redon » est compris dans cette cotation.

4. Retrait de sonde urinaire

Le retrait de sonde urniaire (sonde vésicale) a enfin été ajouté à la NGAP en 2021 ! Et en plus, cet acte n’est pas uniquement pour les soins post-opératoires !
La cotation : AMI 2
 
💡 À noter que : cette séance est cumulable avec la séance de surveillance clinique et d’accompagnement post-opératoire à domicile cotée AMI 3.9 et la séance de surveillance et/ou de retrait d’un cathéter périnerveux pour analgésie post-opératoire.

Facturation des actes de surveillance post-opératoire : comment éviter des indus de la CPAM ?

Pour éviter que les Caisses Primaires d’Assurance Maladie (CPAM) vous réclament des indus suite à une erreur de cotation ou encore une mauvaise application d’une règle, veillez à toujours respecter à la lettre la NGAP et les règles de cumul cités ci-dessus pour chaque acte de surveillance ! Pour cela, vous pouvez vous simplifier la vie avec une application de facturation et gestion de cabinet infirmier telle que la solution agathe YOU ! Avec ce logiciel infirmier, vous retrouverez la nomenclature complète.  Au moment de la saisie de la cotation, vos actes seront calculés automatiquement !

Et si vous êtes vraiment perdue sur la cotation des actes IDEL et la NGAP en général, c’est le moment de télécharger gratuitement notre super guide de la cotation IDEL !
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Commentaires
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires