IDEL et patients diabétiques : quelle prise en charge ?

Le diabète et les IDEL

Les infirmiers libéraux sont au coeur de la prise en charge des patients diabétiques au quotidien. Quels actes sont réalisés au quotidien ? Comment les coter ? Quelle part ce type de patient représente-t-il dans une patientèle ? Nous répondons à toutes vos questions.

La prise en charge du patient diabétique par l’infirmière libérale

En tant qu’infirmière libérale, vous serez très certainement amenée à traiter des patients diabétiques. En effet, on estime la part de patients diabétiques à 20% d’une patientèle type, une part importante donc ! Ce chiffre varie bien sûr à la hausse ou à la baisse selon les régions, la typologie de patient rencontrés, leur âge, etc…

Les patients diabétiques que les infirmiers libéraux traitent, sont pour la plupart âgés de plus de 75 ans. Le diabète étant une maladie chronique, vous êtes amenés à visiter ces patients tous les jours lors de vos tournées, voire même plusieurs fois par jour. Une relation forte et durable entre le soignant et le patient se noue au fur et à mesure des visites, et cela souvent sur plusieurs années.

Quels soins pour les diabétiques ?

L’infirmier libéral intervient au domicile du patient diabétique pour les injections d’insuline et le contrôle de la glycémie ou dextro, entre 1 et 4 fois par jour. Il s’occupe également de faire les pansements en cas de plaies liées au diabète, que l’on retrouve souvent au niveau des pieds. Ces plaies se compliquent parfois car le diabète rend le processus de cicatrisation difficile.

Enfin, 1 fois par semaine, pour les patients insulinotraités de plus de 75 ans, une séance hebdomadaire de surveillance clinique, de prévention et d’éducation à l’alimentation peut être réalisée pour faire un bilan de l’état du patient. En effet, le diabète est une maladie avec laquelle il faut apprendre à vivre au quotidien, car elle bouleverse les habitudes du patient. Une fois par an, une séance de surveillance cardio est à réaliser.

Comment coter les soins des patients diabétiques ?

Dans la nomenclature les soins du patient diabétique font partie de l’article 5bis qui s’appelle « Prise en charge à domicile d’un patient insulino-traité ». Vous pouvez retrouver facilement la cotation correspondante au soin, dans votre logiciel de télétransmission, grâce à un module de recherche dans la nomenclature.

recherche dans la nomenclature

La cotation des soins liés au diabète est particulière car les soins de cet article se cumulent entre eux à taux plein. Par exemple, si vous devez faire une injection et une surveillance de la glycémie, les deux seront cotés à taux plein.

Si jamais vous devez effectuer d’autres soins en même temps, l’article 11bis de la nomenclature s’appliquera (1er acte à 100%, 2ème acte à 50%, 3ème acte gratuit). Par exemple si vous devez faire une dextro, cotée AMI 1, une injection d’insuline, cotée AMI1 et un prélèvement sanguin, alors la cotation de ce dernier sera divisée par deux !

Si cela vous semble un peu compliqué, pas de panique ! Votre logiciel de télétransmission vous permet de mémoriser les actes les plus courants, dont ceux réalisés pour un patient diabétique !

Attention !  L’article 5bis qui permet de cumuler les actes entre eux s’applique uniquement aux patients insulino-dépendants ! Tant que le diagnostic n’est pas posé par le médecin, votre patient ne sera pas considéré comme insulino-dépendant.

Le dossier de soins du patient diabétique

Le dossier de soins digital est particulièrement adapté au suivi de la prise en charge du patient diabétique :

  • Il permet à toutes les IDEL du cabinet de consulter les informations renseignées sur le patient. Pratique lorsque l’une de vous fait la tournée du matin et l’autre l’après-midi, et aussi pour les relèves d’un jour à l’autre.
  • Il permet de renseigner les constantes comme la glycémie ou l’insuline et donc d’assurer un suivi de ces indicateurs, avec des notions d’alerte sur la constante si celle-ci est trop basse ou trop haute.
  • Dans le cas de plaies du pied du diabétique, vous pouvez suivre l’évolution de la cicatrisation grâce à des photos et des transmissions entre collègues. Également, les prescriptions infirmières, pour les dispositifs médicaux de pansements peuvent y être renseignées et consultées par tous.

Technologies et diabètes : quel avenir pour le patient ?

Le domaine de la santé connectée s’intéresse de près à la prise en charge des patients diabétiques. Il existe aujourd’hui des lecteurs de glycémie qui fonctionnent en Bluetooth. Grâce à un lecteur synchronisé avec une application, le contrôle de la glycémie peut s’effectuer en autonomie, et les données sont enregistrées dans l’application.

Nous n’en sommes qu’aux prémices de ces évolutions, mais elles pourraient avoir un grand impact sur la prise en charge des patients diabétiques par les infirmiers libéraux. Si l’IDEL n’a pas besoin de se déplacer pour contrôler la glycémie, c’est un acte de moins à réaliser. Or aujourd’hui, la prise en charge du patient atteint de diabète représente une grande partie du chiffre d’affaires des infirmiers libéraux. Il est donc intéressant de suivre de près ces évolutions technologiques.

La question de la sécurité des données patients est également soulevée par l’utilisation de tels objets. Ces données sensibles sont-elles bien protégées ? les données sont-elles cryptées ? Tous ces points sont à prendre en compte avant l’utilisation d’objets connectés.

Quelques chiffres sur le diabète en France

Le diabète est une maladie en progression constante dans notre pays. Selon la Fédération des diabétiques, en 2009, les estimations pour 2016 s’élevaient à plus de 3,5 millions de personnes diabétiques. Or, en 2015, nous étions déjà à 3,7 millions de malades. A quoi est due cette croissance impressionnante ? Probablement à notre mode de vie. En effet, quand on regarde les chiffres de plus près, on s’aperçoit que près de 90% des diabètes rencontrés aujourd’hui sont des diabètes de type 2, liés principalement à des problèmes d’alimentation et de manque d’activité physique.

Et vous, suivez-vous beaucoup de patients atteints de diabète ? Quels sont vos conseils pour un suivi optimal ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
raboubou JULIETTE PAJOT sofifi Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
JULIETTE PAJOT
Invité
Juliette_CBA

Bonjour Raboubou,

nous organisons régulièrement des conférences en ligne sur le thème de la cotation. La prochaine a lieu demain, 12/06. Vous pouvez vous inscrire, c’est gratuit ! https://www.myagathe.fr/conference-en-ligne/cotation-actes-infirmiers-mode-demploi-exemples-application/

Vous pourrez poser vos questions en direct à notre expert !

Bonne journée,

raboubou
Invité
raboubou

Bonjour,j’ai eu patiente chez qui nous faisions un injection d’insuline le soir.Depuis peu,ses dextros ayant trop baissé,le médecin a arrêté l’insuline mais nous continuons à passer une fois par semaine pour la surveiller ( dextros,pieds,repas,etc).Avons nous le droit de faire ce passage sans faire d’insuline?

JULIETTE PAJOT
Invité
Juliette_CBA

Bonjour Sophie,

il vous faut bien une ordonnance du médecin, qui peut être rédigée sur la même ordonnance que celle faite pour le suivi journalier.il est préférable que l’ordonnance mentionne “suivi hebdomadaire d’une personnes insulino-dépendant de plus de 75 ans”. S’il y a juste écrit “suivi hebdomadaire”, la caisse ne devrait pas trop vous embêter.

bonne journée,

sofifi
Invité
sofifi

Es-ce qu’il faut une ordonnance type pour le suivi hebdomadaire des personnes insulino-dépendant de plus de 75 ans ?Si oui,comment doit-elle être rédigée et peut-elle figurée sur la même ordonnance du suivi journalier.
merci pour votre réponse sophie