Rechercher

Syndicats infirmiers libéraux : avantages et adhésions

Syndicats-infirmiers-avantages-adhésions-cotisations

Les syndicats infirmiers libéraux sont là pour représenter vos droits et vos intérêts. Mais qu’en est-il réellement ? Quel est le rôle de ces organismes ? Qui sont-ils ? Pourquoi se syndiquer quand on est IDEL ? Comment adhérer à un syndicat ? Quelles sont les cotisations de chacun ? Nous répondons à toutes ces questions dans cet article !

Pourquoi se syndiquer quand on est IDEL ?

Il existe plusieurs avantages à se syndiquer en tant qu’IDEL, notamment pour :

  1. La négociation collective : les syndicats peuvent négocier avec les pouvoirs publics et les caisses (l’Ordre infirmier, la CARPIMKO, les URPS…) pour obtenir de meilleures conditions de travail, des revalorisations, des avantages sociaux et une meilleure protection de votre statut professionnel. Ils négocient notamment sur la Convention, la Nomenclature et la carte démographique (le zonage). Et enfin, ils font remonter les difficultés organisationnelles rencontrées (par exemple la pénurie des masques durant la crise sanitaire liée à la Covid-19) auprès des dirigeants.
  2. La protection juridique : les syndicats peuvent vous offrir une aide juridique en cas de litige avec des patients, des collègues ou des partenaires.
  3. La formation continue : les syndicats peuvent offrir des programmes de formation continue pour vous aider à développer vos compétences et à améliorer votre pratique professionnelle. Notamment des formations sur la NGAP ou encore l’installation. 
  4. La solidarité et le soutien : les syndicats peuvent vous offrir un soutien et une solidarité en cas de difficultés personnelles ou professionnelles, telles que des conflits avec des patients ou des problèmes de santé.
  5. L’accès à l’information : les syndicats peuvent vous fournir des informations sur les réglementations et les politiques affectant votre pratique professionnelle, ainsi que des conseils sur la manière de faire face aux défis professionnels. Les syndicats vont chercher les informations pour ensuite vous les partager via différents canaux : site internet, emails, réunions informatives…

Les syndicats infirmiers libéraux représentatifs

Tous les 5 ans, l’Etat réalise une enquête pour déterminer quels sont les syndicats infirmiers répondants aux critères suivants :

  • respect des valeurs républicaines, 
  • indépendance, 
  • transparence financière,
  • ancienneté minimale dans le champ professionnel,
  • présence collective sur le territoire national, nombre d’adhérents,
  • audience mesurée à partir des résultats obtenus aux élections professionnelles.
 

Seuls les syndicats infirmiers représentatifs peuvent négocier et signer la Convention et la NGAP. Ils désignent aussi des délégués qui représentent la profession au sein des Commissions Paritaires Départementales (CPD) qui siègent dans les CPAM. Ils font donc le lien entre vous (les IDEL) et les Caisses d’Assurance Maladie.

 

En France, 3 syndicats ont été reconnus représentatifs pour les infirmiers libéraux :

  • La Fédération Nationale des Infirmiers (FNI)
  • Le Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux (SNIIL)
  • Convergence Infirmière

Ces syndicats représentent vos intérêts d’infirmière libérales auprès des autorités et des organisations, négocient des conventions collectives, fournissent des conseils et des services et défendent vos droits.

La Fédération Nationale des Infirmiers (FNI)

La Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) est le plus ancien syndicat représentant les IDEL en France. Il a été fondé en 1949 ! Cela fait donc 70 ans qu’il accompagne l’évolution de la profession IDEL.

Il se concentre sur les questions de politique de santé, de réglementation et de législation liées à la profession infirmière libérale. Il travaille activement à l’amélioration des conditions de travail, aux négociations des tarifs, des avantages sociaux et des droits des infirmiers et infirmières libérales. 

Le syndicat FNI offre également une gamme de services aux infirmières libérales telles que des formations, des conseils juridiques (hotline juridique), une assistance en cas de litiges et une hotline NGAP. Chaque année, la FNI organise aussi un Congrès national et des évènements en région.

Côté actualité, la FNI renouvelle ses inquiétudes en mars dernier concernant le nombre d’abandon observé au cours des études en soins infirmiers et demande des mesures fortes. Elle déplore aussi le report de la généralisation du BSI qu’elle dit être une double sanction pour la profession.

À noter que la seconde édition du Forum national des infirmières et infirmiers libéraux organisée par la FNI se tiendra le 13 et 14 juin prochain au Louvre-Lens.

L'adhésion à la FNI

En moyenne, le coût de l’adhésion à la FNI est d’environ 216 € par an. Le coût va dépendre du syndicat départemental. Une somme déductible de vos charges IDEL. Pour adhérer à ce syndicat, c’est par ici : adhésion FNI.

Le Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux (SNIIL)

Le Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux (SNIIL) a été créé en 1973 à Toulouse pour représenter les intérêts des infirmiers libéraux. Il est géré par un Conseil d’Administration National chargé de veiller à l’application de la politique syndicale. 

Le SNIIL se veut être le porte-parole de la profession infirmière libérale dans toutes les instances nationales (ministère de la Santé, Assurance Maladie) et institutions publiques. 

Il souhaite promouvoir les compétences des IDEL. Il défend leurs intérêts dans la perspective d’améliorer la prise en charge des patients. C’est notamment le premier syndicat d’IDEL à défendre les accords nationaux sur l’exercice libéral coordonné

Le SNIIL privilégie une approche pédagogique afin de faire comprendre certains choix dont les retombées ne sont pas toujours immédiates. Il souhaite avant toute chose faire progresser la profession !

Il offre également des services aux membres tels que des webinaires, des événements nationaux et départementaux, un décryptage de l’actualité de la profession, un accès à un intranet avec des listes de discussions et une offre de formation continue.

En ce qui concerne ces dernières actualités, le SNIIL a déploré la décision de la CNAM concernant le report du BSI. Le syndicat se porte aussi en faveur d’une revalorisation urgente du FAMI : « Il est évident que sa faible valorisation actuelle n’incite plus les IDEL à tenter de remplir les critères d’obtention. ».

L'adhésion au SNIIL

Le coût de l’adhésion au SNIL est de 201 € par an en plein tarif et 100,5 € pour le tarif réduit réservé aux nouvelles installées et aux retraitées. Un somme là aussi déductible de vos charges ! Pour adhérer à ce syndicat, c’est par ici : adhésion SNIIL.

Convergence Infirmière

Convergence Infirmière est un syndicat infirmier créé en 1999. Il œuvre pour défendre les intérêts des IDEL et faire entendre leur voix. Il accompagne les IDEL en proposant des conseils personnalisés sur de possibles problématiques avec vos patients, vos associés, vos droits de retraites ou encore les SSIAD / HAD. Ils sont aussi là pour vous aider sur la NGAP, sur une question juridique ou encore sur les indus et les procédures ordinales ou autres. 

Convergence est un syndicat qui offre des outils, des vidéos, des dossiers métiers, un magazine et un service personnalisé pour être informé sur vos droits et obligations. 

Le syndicat Convergence est mobilisé depuis des années pour que les IDEL puissent bénéficier de stationnement dédiées gratuits. Ces dernières semaines, il a aussi saisi le Ministre de la Santé et la Ministre des Professions de santé pour solliciter l’ouverture des négociations conventionnellement et dénonce une nouvelle fois le BSI et l’avenant 6 à la Convention Nationale des Infirmiers Libéraux.

L'adhésion à Convergence Infirmière

Le coût de l’adhésion à Convergence Infirmière est de 210 € par an. Pour adhérer à ce syndicat, c’est par ici : adhésion Convergence Infirmière.

Et vous, êtes-vous syndiquer en tant qu’infirmière libérale ? Que pensez-vous des syndicats infirmiers libéraux

Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Commentaires
S’abonner
Notifier de
guest
15 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
FRAISSE
FRAISSE
3 mois

JE LOUE UN CABINET CENTRE DE SOINS UN LOCAL 12 M2 ENVIRON A PARIS 75006
CONTACT 0609351151

eleha67
eleha67
11 mois

IDEL depuis 35 ans, je n’ai pas été syndiquée au départ. Puis, il y a eu les grèves des années 2000 avec la mise en place des quotas, la création de la lettre clé DSI (sous-cotée par rapport à l’AMI, ce qui en dit long sur la façon dont on perçoit notre rôle propre au plus haut niveau), tout cela signé par la FNI et le SNIIL.
C’est à partir de là que j’ai commencé à cotiser, d’abord à une « Association d’infirmières » (on peut voir là la similitude avec le mouvement actuel) qui s’est formée, qui rejetait les choix des syndicats signataires, et qui a rapidement évoluée vers la creation d’un syndicat actuellement Convergence car seul un syndicat peut négocier et siéger dans toutes les instances.
Alors, si on veut avoir du poids dans les négociations, il faut un syndicat fort, près de sa base, qui connait nos difficultés.
Il faut arrêter de rester dans son coin comme notre statut de libéral.e nous y pousse. Alors VOTEZ aux élections URPS, ONI et CARPIMKO, et renseignez-vous avant sur les programmes, mais surtout sur les votes des syndicats lors des négociations, renseignez-vous sur les présidents et membres du bureau des differents syndicats : sont-ils en activité ou salariés de leur syndicat ? Peut-on vraiment comprendre les idels sur le terrain quand on n’exerce plus depuis plusieurs années ???

Chassepot
Chassepot
11 mois

Bonjour
Il me semble important de se syndiquer pour être représenté face à nos instances.
Ça fait 20 ans que je le suis soit en hospitalier soit en libéral.
Il faut simplement bien le choisir. Bcp de gros syndicats ont signé des négociations qui nous ont tiré vers le bas.

Syndiquez vous en le choisissant bien

Mme Juliani Maxime
Mme Juliani Maxime
11 mois

Je suis syndiquée depuis plus de 30 ans . Et oui il faut se syndiquer et comprendre que cela est différent et apporte autre chose que l’ordre . Mais que chaque institution à sa place t son identité et qu’il faut user de chacune d elle et pas les mettre en concurrence. Mais avant tout pour être écouter il faut être représentées et donc voter chaque fois qu’on nous en donne la possibilité. Et aujourd’hui à part râler les infirmiers infirmières ne vote pas ni pour l’ordre ni pour les urps ni pour la carpimko et n adhèrent pas aux diferents syndicats donc on n’est pas représentatifs et on fait de nous ce que l état veux mais pas ce que l’on souhaiterai. Mais à qui la faute ?

lamour
lamour
11 mois

Seule je suis consciente de ne pas pouvoir agir. Collectivement ce sera plus simple. De plus sans syndicat nous ne pouvons avoir la parole donc se syndiquer pour ne pas seulement être écoutée mais surtout être entendue

Blanc-gonnet
Blanc-gonnet
11 mois

Bonjour, je suis syndiquée à convergence infirmière depuis 2 ans. Je suis infirmière depuis 30 ans et idel depuis 10 ans.
Je me suis syndiquée car je me sens soutenue par ce syndicat et surtout comprise. Tout devient compliqué dans notre profession et une écoute bienveillante et des conseils me semblent indispensables. C´est ce que je retrouve en convergence infirmière. Ce syndicat nous défend et se bat pour nous !

Ciron
Ciron
11 mois

Tellement déçue de votre parti pris …. au moins les choses sont claires si on est partenaires on est autorisé à répondre le cas contraire vous bâillonner belle mentalité

Ciron
Ciron
11 mois
Répondre à  Ciron

Merci d avoir enfin répondu et d avoir publié

LE RUMEUR
LE RUMEUR
11 mois

Oui je suis syndiquée et mon syndicat me respecte en ne signant pas tout ce qu’on lui vend comme cette aberration qu’est le BSI
Merci

Innocenti corinne
Innocenti corinne
11 mois

Ce syndiquer c est donner de la force de la représentativité à nos élus et les soutenir pour défendre demain nos conditions d exercices, la valeur de notre savoir-faire et savoir être et donner à notre mission la plus belle reconnaissance possible. Chacun est libre et c est ça la démocratie pro 😊 alors on fonce et on choisit suivant ses idées 💡 mais on se syndique et en masse…pour avoir demain une armée forte et solide✊

Orlowski
Orlowski
11 mois

Oui et à convergence infirmière et fière de l’être !
Toujours présents pour nous défendre et nous aider !!!

Mieyan
Mieyan
11 mois

Syndiquée depuis le début de ma carrière libérale j’ai évolué avec le temps car plus mûre mais aussi ayant plus d’exigence dans La Défense de ma profession et mon choix est depuis quelques années convergence infirmière à l’écoute de ces adhérents et défendant la profession sans compromis avec une présidente toujours sur le terrain

Santini
11 mois

J aimerais que pour une fois on écoute un peu plus les infirmiers libéraux , je suis syndiquée dans un syndicat qui nous demande notre avis avec une présidente qui est à l écoute de ses adhérents , qui pratique toujours et surtout qui ne se tait pas face au gouvernement qui nous méprise , doit on laisser ses 2 syndicats majoritaires décidés de notre avenir ? Convergence infirmier pour l intérêt des infirmiers libéraux et non pour le gouvernement

Ciron
Ciron
11 mois

Oui syndiquée avec LE syndicat de terrain Convergence infirmiere le seul syndicat où la présidente porte la voix du terrain parce que en activité et ce par des enquêtes ouvertes à tous et reflétant la réalité

Ciron
Ciron
11 mois

Oui je suis syndiquée….dans un syndicat de terrain qui place le libéral avant tout. Qui est largement à l écoute de ses adhérents mais plus largement à l écoute des IDELS par des enquêtes support sur leur quotidien. Avec une présidente de terrain qui ne plie pas devant les difficultés mais surtout qui porte la voix des professionnels…CONVERGENCE INFIRMIÈRE