Maison de santé et soins infirmiers

Maison de santé

Qu’est-ce qu’une maison de santé ?

Une maison de santé est une structure pluridisciplinaire, qui regroupe des professionnels de santé libéraux tels que les médecins généralistes, les infirmières, les pharmaciens, les kinésithérapeutes, les orthophonistes, les psychologues, etc’

Son rôle est de participer à des actions de santé publique, de prévention et d’éducation pour la santé. Elle doit s’inscrire dans le cadre d’un projet de santé et dans le respect d’un cahier des charges défini. Elle est également pilotée par un leader professionnel de santé. Il faut au minimum 2 médecins et une infirmière pour monter une maison de santé.

Le projet de santé

Toute maison de santé doit respecter un cahier des charges national :

  • Offrir à la population d’un territoire un lieu de prise en charge la plus globale possible
  • Faciliter la continuité des soins
  • Améliorer la qualité de prise en charge des patients par le partage d’expérience et par la complémentarité des approches des différents professionnels de santé
  • Développer une nouvelle orientation de la formation des jeunes professionnels de santé, ouverts sur ce mode d’exercice.

Elle doit également s’inscrire dans un projet de santé qui comporte :

  • L’offre de soins proposée par la maison de santé à la population : modes de prise en charge des maladies chroniques, organisation et prévention du dépistage, implication éventuelle dans des projets de santé locaux’
  • L’organisation du travail : gestion des données, modes de coordination avec les professionnels environnants, rôle de chaque professionnel dans la prise en charge, fréquence des réunions de coordination’

Ce projet de santé doit être validé par l’ARS (Agence Régionale de Santé) (art. L.6323-1 et 6323-3). Chaque année, une évaluation sera présentée à l’ARS : vous devez prouver que vos objectifs sont atteints. Si ce n’est pas le cas, l’ARS peut remettre en cause le financement de votre maison de santé !

Comment est financée une maison de santé ?

Plusieurs modes de financement existent pour monter votre projet de maison de santé.

  • Les collectivités locales ou territoriales : c’est le mode de financement le plus courant. Les maisons de santé peuvent rendre attractif un territoire, notamment dans les déserts médicaux. Toutefois, une étude approfondie de l’organisation territoriale des soins doit être menée afin d’éviter toute discontinuité dans les soins.
  • L’Etat / la Haute Autorité de Santé : il encourage la réorganisation de l’offre de soins, et donc des maisons de santé. La HAS quant à elle, s’intéresse fortement à l’exercice en maison de santé, en élaborant des protocoles pluriprofessionnels, dans le but de faciliter le travail en équipe et de mettre en place des bonnes pratiques.
  • Les Fonds d’Intervention pour la Qualité et la Coordination des Soins (FIQCS) : Ils ont pour but de financer des actions et des expérimentations permettant d’améliorer la qualité et la coordination des soins, de financer les exercices pluridisciplinaires des maisons de santé (art. L221-1-1 du Code de la Sécurité Sociale).

Avantages et inconvénients pour les IDEL

L’exercice en maison de santé pour les infirmiers libéraux constitue un véritable avantage pour ce qui est de la gestion des tâches administratives, gérées par une secrétaire, et des échanges entre professionnels de santé, nombreux et enrichissants.

Toutefois, en cas de conflits entre deux membres, l’ambiance de travail peut se détériorer rapidement. La perte d’autonomie peut être un frein pour les infirmiers libéraux, habitués à une grande indépendance. Enfin, l’exercice en groupe demandera certainement adaptation et patience.

La rémunération en maison de santé

La rémunération en maison de santé pour les professionnels libéraux se fait actuellement à l’acte. Toutefois, de nouveaux Modes de Rémunérations (NMR) sont en place dans certaines structures pour encourager et récompenser le travail en équipe, et non plus seulement l’acte médical.

Statut de la maison de santé

Plusieurs statuts sont possibles pour les maisons de santé :

  • L’association loi 1901 : organisation à but non lucratif
  • Société Civiles de Moyens (SCM)
  • Sociétés Civiles Immobilières

Une autre forme de maison de santé est désormais possible depuis 2012 : La SISA (Société Interprofessionnelles de Soins Ambulatoires). Avantageuse car elle permet de bénéficier de la NMR, les règles d’entrée et de sortie des associés sont facilitées, et elle permet la mise en commun des moyens matériels. Toutefois, elle nécessite 2 médecins et 1 auxiliaire médicale parmi les associés, pour être montée.

Et vous ? envisagez-vous de monter une maison de santé ? pourquoi ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Severinelaure carey Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Severinelaure
Invité
Severinelaure

Bonjour,depuis février j’ai quitté le milieu hospitalier après 20 ans d’exercice,pour une mise en collaboration avec une collaboratrice en libéral depuis 25 ans.
La maison de santé a été créée il y a 2 ans,regroupant deux cabinets IDEL (6 IDEL),un cabinet kiné,un cabinet dentaire,3 cabinets médicaux,une psychologue et une diététicienne.A cette équipe s’ajoute 3 secrétaire et une femme de ménage.Il s’agit d’une SISA pour moi tout cela est encore nouveau,ils ont tous délibéré et m’ont proposé d’entrer dans la SISA à leur côté c’est en cours,j’ai accepté leur offre.

carey
Invité
carey

bonjouretant moi meme installee en pole de sante je me permet de revenir sur trois points comportant des erreurs 1-Il n y a aucune obligation a supporter le point financier d’un secretariat.Les MSP et PSLA sont un regroupement de professionnel ou chacun defini son mode de fonctionnement et chacun reste independant 2-Les NMR sont transformer en ACI Accord Conventionnel Interprofessionnel permettant de remuner la coordination des maisons et pole de sante ainsi que les reunion pluriprofessionnelles,mise en place de protocoles de soins,actions de sante publiques et autres…3-Les statuts des maison et pole de sante est obligatoirement une SISA (Societe Interprofessionnel… Lire la suite »