6 erreurs courantes de cotation à éviter

6 erreurs courantes de cotation à éviter

La nomenclature vous effraie ? Vous ne savez pas par où commencer et avez peur de mal coter vos actes ? Notre article vous montre les quelques erreurs les plus courantes à ne pas commettre quand on débute en libéral !

Pour les plus expérimentés d’entre vous, la nomenclature n’a plus guère de secrets. Mais souvenez-vous quand vous avez débuté en libéral, était-ce si simple ? Alors, pour toutes celles et ceux qui débutent en libéral, nous avons compilé les erreurs de cotation les plus courantes, celles que vous pouvez éviter !

Cumuler MAU et MCI

La majoration d’acte unique (MAU) est par définition réservée aux passages pour lesquelles vous ne réalisez qu’un seul acte et elle se limite uniquement aux actes cotés AMI 1 ou AMI 1,5. Vous ne pourrez donc pas la compter si vous réalisez un pansement lourd et complexe ou une perfusion. La Majoration de Coordination Infirmière (MCI), elle, ne peut se coter que sur un pansement lourd et complexe ou dans le cadre d’une prise en charges s’adressant à un patient en soins palliatifs. Attention : MAU et MCI ne se cumulent jamais !

Oublier de comptabiliser les Indemnités Kilométriques (IK)

Lorsque vous vous déplacez chez le patient pour un soin dont le déplacement est prescrit, vous bénéficiez systématiquement d’une indemnité forfaitaire (IFD) de 2,50 euros. Selon le déplacement, vous bénéficiez aussi d’indemnités horo-kilométriques (IHK) dont le montant varie en fonction de la distance parcourue et de la zone tarifaire (plaine ou montagne) dans laquelle vous exercez. Si vous devez vous déplacer hors agglomération pour un soin, regardez bien si vous bénéficiez d’IHK en plus de l’IFD !

Tout coter à taux plein pour des perfusions identiques

Les perfusions sont un point de la nomenclature assez complexe. Selon la durée de la perfusion et la pathologie, la cotation varie. Une erreur courante peut être de penser que deux cotations de perfusions courtes se cumulent à taux pleins, alors que ce n’est pas le cas. Toutefois, si vous faites à la fois une perfusion courte et une perfusion longue, alors les deux cotations se cumuleront à taux plein.

Oublier les règles de calcul entier, demi, gratuit

Cette règle en a déstabilisé plus d’un ! Pourtant elle s’applique systématiquement à tous vos actes (Article 11b des dispositions générales de la NGAP) (sauf exceptions chez les patients diabétiques) ! Le premier acte est payé en entier, le deuxième est payé à 50% et le 3ème acte est gratuit. L’acte le plus cher sera systématiquement celui payé en entier. Pour ne pas vous prendre la tête avec cette règle, nous vous conseillons d’opter pour un bon logiciel infirmier qui fait le calcul tout seul ! Comme ça pas de risque d’oublis.

Compter une MCI par acte

La Majoration de Coordination Infirmière (MCI) est une majoration qui se cote dans le cadre de la prise en charge d’un pansement lourd et complexe, et/ou d’un patient en soins palliatifs. Elle est cumulable avec les majorations de nuit, dimanche et jours fériés. Par contre, vous ne pouvez coter qu’une MCI par passage. Et non une par acte ! A contrario, si vous devez passer 2 fois par jour pour refaire le soin, alors vous êtes en droit de compter 2 fois la MCI ce jour-là !

Cumuler indemnité de nuit et indemnité de dimanche et jours fériés

Gardez bien en tête que vous ne pouvez jamais cumuler indemnité de nuit et indemnité de dimanche. Si l’acte se fait de nuit, on ne compte que la majoration de nuit, et ce même si c’est un dimanche ou un jour férié.

Vous avez des questions sur la nomenclature ? Le mieux est encore de les poser ! Rendez-vous sur notre article FAQ Cotation pour poser toutes vos questions !

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
6 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
emilie zanier marie34 MIKA37 JULIETTE PAJOT Renata SLAWTYCKA Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
marie34
Invité
marie34

Ou compter un déplacement avec une dsi:)

emilie zanier
Invité
emilie zanier

Bonjour,
Je voulais savoir comment coter 1 les actes chez 1 patient diabétique.Nous passons pour 1dextro+1insuline ce qui fait:1 ami1+1 AMI1 au taux plein.Par contre,1 fois par semaine nous lui faisons son pansement de Picc Line qui vaut 1 AMI 4 Doit on mettre tout à taus plein:(AMI1+AMI1)+AMI 4 ?OU dextro+Insuline à taux plein et le pansement demi:(AMI1+AMI1)+AMI4/2 (soit ami2)?OU encore dextro+insuline en demi et le pansement à taux plein:(AMI1+AMI1)/2 (soit 1AMI1)+AMI4 pr le pansement?Dans ce genre de cas,j’avoue ne pas savoir et ne pense pas être la seule.Merci par avance pour votre réponse

JULIETTE PAJOT
Invité
Juliette_CBA

Bonjour Mika,

En effet dans le contexte de soins palliatif, on peut coter une MCI par passage, mais on ne cote pas une MCI par acte. c”est ce que nous souhaitons dire dans le paragraphe. Nous avons modifié la phrase afin qu’elle soit plus compréhensible pour tout le monde :).

Bonne journée,

MIKA37
Invité
MIKA37

Bonjour,il me semble pourtant bien que dans le contexte de soins palliatifs,nous pouvons coter une Mci par passage,quelque soit le type de soin.

Renata SLAWTYCKA
Invité
Renata SLAWTYCKA

merci pour info…..RS

noumea
Invité
noumea

peut on cumuler à taux plein perfusions et ais ?