La comptabilité en libéral, c’est quoi ?

déclaration fiscale idel

Vous ne le répéterez jamais assez, vous n’êtes pas comptable, mais soignant. Certes, mais vous êtes aussi chef d’entreprise en libéral. Vous êtes donc responsable de la bonne tenue de la comptabilité de votre cabinet infirmier.

La comptabilité en libéral, c’est quand ?

Bien que la compta ne soit pas votre cœur de métier, on préfère le rappeler, ça ne dure pas une semaine durant laquelle vous allez manger du papier jusqu’à vous effondrer sur votre bureau et après, c’est FINI. Non, la comptabilité, on est ravis de vous l’annoncer, ça dure toute l’année. Ah bon ? 😊  Alors, on commence par quoi ?

Qui gère la compta ?

Pour gérer votre compta, vous avez plusieurs options.

Vous pouvez faire appel à un expert-comptable qui pourra vous conseiller pour des investissements, réaliser vos déclarations sociales et fiscales. Tout va dépendre de la lettre de mission que vous souhaiterez lui donner. Il pourra vous demander des renseignements ou des justificatifs si nécessaires et notez que cela représente toujours un budget.

Vous pouvez aussi décider de tout faire vous-même à l’aide d’un logiciel de comptabilité adapté à votre profession infirmière. On vous averti, ce ne sera pas simple et nécessite des connaissances. Il existe donc des alternatives moins coûteuses et moins chronophages telles que l’abonnement Gold. La comptabilité réalisée par les équipes My Agathe, coûte moins cher qu’un expert comptable classique, mais vous gagnez du temps et bénéficiez de conseils d’experts à l’occasion de petites formations en e-learning.

Autre option complémentaire avec ces deux premières et pas des moindre, celles des OGA (Organismes de gestion agréés, anciennement AGA) qui vous aident dans vos démarches et contrôlent vos déclarations. Y souscrire n’est pas obligatoire, mais permet d’éviter que votre bénéfice net ne soit majoré de 25 % ! On en prend donc bonne note ! 🙂

On ne vous cache rien, sachant que les normes comptables évoluent et deviennent de plus en plus lourdes, faire appel à des experts est de plus en plus répandu dans la profession.

gestion comptabilité cabinet infirmier libéral

La comptabilité en libéral, c’est quoi ?

La gestion du compte bancaire professionnel

On commence par le plus simple. Lorsque vous vous lancez en libéral, on vous conseille d’ouvrir un compte bancaire distinct et dédié à votre activité professionnelle pour gérer vos honoraires et vos frais liés au cabinet. Cela permet d’éviter de mélanger vos dépenses personnelles et professionnelles, chose à ne surtout pas faire !

Tout au long de l’année, vous allez récupérer des factures papier pour votre cabinet et votre voiture. Elles sont nécessaires pour l’administration. Grâce à votre compte bancaire, vous pourrez suivre vos opérations et les pointer.   

Vous êtes le maître des factures

Quand vous commencez votre activité libérale, vous allez amasser pas mal de factures. Conservez ces documents quelques années, car les prélèvements des charges sociales se font en décalé un an après l’exercice. Il faut donc avoir en tête votre trésorerie et ranger soigneusement toutes vos factures par relevé mensuel.

Petit astuce : pensez à faire une photocopie de toutes vos facturettes pour la voiture notamment, car elles ont tendance à s’effacer avec le temps.

Concernant vos documents de l’URSSAF et de la Carpimko, gardez-les le plus longtemps possible. Vous en aurez peut-être besoin pour justifier vos droits à la retraite. Mieux vaut donc tout garder !

Ces documents auxquels vous n’échapperez pas en tant qu’IDEL

La déclaration fiscale

  • La déclaration 2035 : quel que soit votre mode d’exercice pour les individuels ou les SCP, taxés sur le bénéfice non-commercial.
  • La déclaration 2036 pour les SCM est un document qui reprend l’essentiel des informations comptables de l’année écoulée, ainsi que la déclaration de résultat.

Ces déclarations sont à rendre généralement aux alentours du 3 mai, au format papier et s’il vous faut plus de temps, vers le 18 mai, en ligne.

Le versement des charges sociales Urssaf Carpimko

Depuis cette année, il faut passer sur le site de l’URSSAF et de la Carpimko pour déclarer vos bénéfices par rapport aux charges obtenues.

La déclaration DAS2

C’est une déclaration de ce que vous versez à des tiers au nom de votre cabinet infirmier. Par exemple, si vous avez un remplaçant et que vous lui reversez plus de 1 200€ d’honoraires par an, cette déclaration est à remplir en ligne sur le site des impôts chaque année. Donc si vous lui versez 1 999€ pas besoin de la remplir, si vous lui versez 1 200€, là, vous devez la remplir. Vous nous suivez toujours ? 🙂

L’Impôt sur le revenu

Enfin, et pas des moindre, vous allez devoir payer l’impôt sur votre revenu. En gros, vous devrez reporter le bénéfice sur la déclaration 2042 « familiale ».

Les frais à déduire

Enfin, on vous a parlé de la partie qui fâche, mais il faut savoir que plus vous aurez de frais, moins vous aurez de bénéfice, et donc moins vous payerez d’impôts. Voici des exemples de frais déductibles.

Le crédit d’impôt formation

Vous pouvez en effet, outre les formations obligatoires, déduire les frais de certaines formations qui ne sont pas obligatoires. Vous pouvez obtenir jusqu’à 40 heures de crédit d’impôt par an, ce qui équivaut au maximum à environ 400€ de crédit d’impôt par an. Toujours bon à prendre !

Les indemnités kilométriques

En tant qu’infirmière en libéral, vous êtes tenue de pouvoir justifier le nombre de kilomètres que vous parcourez chaque jour ou chaque demi-journée. Votre OGA pourra vous demander un justificatif, veillez aussi à déclarer des valeurs correspondant à votre compteur de voiture. 😉

Les frais de blanchissage

Tout le linge que vous utilisez dans le cadre de votre activité est bien souvent lavé à votre domicile. Cela vous coûte de l’électricité et de l’eau sur vos deniers personnels. Pour compenser cela, vous avec donc le droit d’estimer le nombre d’articles à laver et relever le prix du pressing le plus proche pour appliquer ce même tarif.

Retraite, complémentaire, assurances…

La complémentaire retraite, vos mutuelles et assurances prévoyance sont déductibles de votre bénéfice dans votre déclaration fiscale. En revanche, ces frais ne sont pas exonérés de vos charges dues à l’URSSAF et la Carpimko qui sont, elles basées sur votre bénéfice. 

La comptabilité en libéral, quand on est soignant, ne nous épargne pas. Mais on peut se rapprocher de son éditeur de logiciel. Les fonctionnalités des nouveaux logiciels de télétransmission permettent de simplifier la comptabilité. Chez My Agathe e.motion GOLD, l’expertise comptable et la garantie de paiement sont compris dans l’abonnement, par exemple.

Et vous votre comptabilité ? Vous la faite ou vous la confiez à un expert ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires