Les techniques de sieste pour les IDEL

techniques de sieste idel

Parce que c’est le meilleur moment de la journée de l’infirmière libérale, à condition de bien sûr, pouvoir la faire et bien sûr, de savoir comment s’y prendre pour trouver le sommeil. La sieste de l’IDEL est un moment salvateur et c’est tout un art qui s’apprend.

La sieste quand on est IDEL

Ce temps de repos après le déjeuner, après la tournée du matin, c’est bien le meilleur moment pour tout lâcher. On enlève ses chaussures, on met le portable en mode avion, on s’allonge et ça y est, on baille, c’est signe que notre prochaine phase de sommeil va commencer. Mais parfois, faire la sieste n’est pas facile. On a quinze mille chose à penser, les patients, la famille, ne surtout pas rater le réveil pour avancer sur sa comptabilité… le bruit, les enfants,…

Mais concrètement, la sieste, outre le fait de nous aider à conserver notre dynamisme avec ce rythme un peu fou des tournées de soins pendant 10 jours consécutifs, ça sert à récupérer, améliorer la mémoire, booster la créativité, on est plus concentrés, ça réduit le stress et hop, on repart de plus belle !

Quelle durée idéale pour la sieste ?

On entend beaucoup parler des micro-siestes, très pratiquées en Asie où même au bureau, les employés ramènent carrément leur coussin, sans se faire taxer de fainéants pour autant. Si si ! Promis, c’est vrai !

Ces siestes sont l’idéal, car même si on ne dort que 3 minutes sur 20 minutes passées à méditer, c’est bénéfique. On dit qu’une micro sieste peut se comparer à 3 bonnes heures de sommeil.

Si on dépasse les 30 minutes, notre petit cerveau fait son rangement interne, mais on rentre déjà en phase de sommeil profond et au réveil, on casse notre cycle. On va se sentir tout groggy. Cela pousse notre cerveau qui était pourtant bien à faire son « scan disk« , à redémarrer sans mise à jour. Dur dur 😊, ça fait comme la gueule de bois…

Pour faire simple :

La micro sieste de 10 à 20 minutes

La mini sieste, ça rebooste sans être étourdi.e au réveil. On retrouve ainsi nos capacités de concentration.

30 minutes : si on a un manque de sommeil, cette sieste d’une demi-heure est dans le bon timing pour un effet réparateur. Cependant, elle peut nous étourdir au réveil. On coupe notre cycle de sommeil.

La sieste de 60 minutes

Le gros inconvénient de cette sieste d’une heure, c’est déjà de pouvoir faire ce type de sieste… ne nous le cachons pas ! En fait c’est soit trop long (pas le temps dans cette journée de dingue) soit pas assez (on part dans un sommeil profond et c’est déjà le moment de se réveiller). Le bon côté : une heure de sommeil, cela va nous aider à mémoriser, résoudre des problèmes, et à prendre des décisions. Le hic, c’est qu’au réveil, on se sentira bof bof comme expliqué plus haut.

La sieste de 90 minutes ou 1h30

Cela correspond à un cycle de sommeil avec des phases de sommeil léger et plus profond. C’est vraiment efficace quand on doit repartir du bon pied pour la suite de la tournée du soir. On se sent moins patraque, on se sent même mieux et prêt à attaquer la deuxième partie de tournée de soins.

techniques sieste IDEL

Les techniques de sieste de l’IDEL

On parle de la sieste de l’IDEL, combien c’est bénéfique et tout ça, mais pour beaucoup, (et on est très très nombreux !), c’est parfois compliqué de trouver le sommeil, même si c’est pas l’envie qui nous manque. 🙂 Voici quelques astuces simples et efficaces pour faire sa sieste comme les petits… euh enfin plutôt comme un grand !

Pour commencer, il faut : DU CALME ! Pour réussir à se relâcher le corps et l’esprit, on peut essayer aussi la musique dans un casque.

On peut s’allonger, mais plutôt sans oreiller pour relâcher complètement à l’horizontale. Pour s’aider, on peut tourner ses paumes de mains vers le ciel. Après, si on est plutôt assis, un fauteuil bien confortable peut faire l’affaire.

La lourdeur

Il faut se concentrer sur ses membres et ressentir qu’on est lourd. On insiste à l’expiration.

La visualisation

Ici, on se concentre en visualisant quelque chose, de la lumière, de la couleur, de l’eau… c’est un peu la technique des moutons que l’on adapte à sa sauce.

Le 4-7-8

On inspire en 4 secondes par le nez, on retient sa respiration 7 secondes (si c’est trop long on ne force pas) puis on expire en 8 secondes par la bouche. On peut faire cet exercice 4 fois pour sentir l’apaisement en respiration abdominale.

La méthode du carré

Elle vise à ralentir notre respiration pour s’endormir. En quelques secondes, on doit :

  • inspirer profondément en gonflant le ventre
  • bloquer la respiration poumons pleins
  • expirer complètement
  • rebloquer les poumons vides cette fois.

Bienvenue dans la bras de Morphée. 🙂

Bien sûr, pour évacuer le stress et bien dormir, on peut aussi pratiquer des loisirs comme le sport en complément. Et vous quelles sont vos techniques pour trouver le sommeil de la sieste ? Faites-nous part de vos astuces. 😉

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires