Infirmière libérale et grossesse : quelle organisation ?

infirmière libérale grossesse

Si vous lisez cet article c’est qu’un projet bébé est déjà en route, dans ce cas félicitations ! Ou en tout cas vous l’envisagez fortement. Vous êtes au bon endroit ! Parce que vous avez besoin d’être rassuré.e et conseillé.e, on va vous donner plein d’astuces pour organiser votre activité et vous organiser pendant cette période pleine de changements (et d’hormones !). Et oui, infirmière libérale peut rimer avec grossesse !

Ce qu’il ne faut pas oublier de faire

Prévenir les organismes sociaux

En plus d’avoir un million de choses à prévoir pour l’arrivée de votre chérubin, il y a quelques points essentiels à ne pas négliger quand on est infirmière libérale et enceinte. Tout d’abord, prévenir l’Assurance Maladie en envoyant une déclaration sur l’honneur de cessation d’activité professionnelle et un certificat médical avec la durée de l’arrêt de travail. Il faudra le faire au moins 8 semaines avant votre accouchement (ça laisse un peu de temps). Cela permet d’enclencher les démarches liées à la grossesse quand on est libéral, et notamment vos indemnités liées à votre congé maternité (on en reparle après). Ensuite, vous pouvez aussi prévenir les organismes sociaux tels que URSSAF et CARPIMKO si vous souhaitez moduler vos prélèvements, ça peut être utile si les temps sont durs en l’absence de vos revenus habituels.

Trouver une remplaçante ou se réorganiser au sein du cabinet

Qui dit grossesse dit arrêt de travail pendant quelques temps et donc réorganisation au sein du cabinet. Vous avez peut-être la chance d’avoir des collègues super-motivées-avec-une-énergie-de-ouf qui peuvent se répartir les tournées que vous ne ferez pas. Mais sinon (et on peut les comprendre), il faudra bien trouver un remplaçant et selon votre région, c’est un peu comme trouver une licorne (on vous en parle plus longuement dans notre article sur trouver un remplaçant). Dans les deux cas, il faudra bien finir par l’annoncer à vos patients, à un moment vous ne pourrez plus le cacher !

Aménager son quotidien

Aménager sa tournée

On le sait, la grossesse peut être fatigante. Et sauf grossesse pathologique, vous allez surement devoir travailler un bon moment avant de vous arrêter. Alors, autant prendre les devants et aménager sa tournée. Vous ne supportez plus autant la voiture ? Réorganisez vos tournées pour faire des distances plus courtes et laissez les patients les plus distants à vos collègues. Vous pétez la forme le matin, mais à 16h, y’a plus personne ? Peut-être qu’en discutant avec les IDEL de votre cabinet, vous pourrez trouver un compromis pour aménager vos plages horaires. Là encore, le choix de vos collègues sera PRI-MOR-DIAL pour bien vivre cette période…

Réorganiser sa mallette

Fini les mallettes qui pèsent 15kg ! On se réorganise et fissa ! Ça veut dire qu’au lieu d’avoir une grosse mallette avec plein de choses dedans, on répartit les affaires en fonction des soins dans des plus petits sacs qu’on laisse dans le coffre de sa voiture, et comme ça, on prend le strict nécessaire pour monter les 5 étages sans ascenseur de chez Mr Michu.

Eviter certains patients

Cela va de soi, mais vous pouvez être plus fragile quand vous êtes enceinte. Alors les patients contagieux, et bien c’est à éviter et vos collègues vont devoir l’entendre. Surtout en cette période de Covid-19, vous savez mieux que quiconque qu’il faut absolument vous protéger ! Certains patients un peu instables sont peut-être également à éviter. Si vous ne le sentez pas, n’insistez pas !

Et côté finance ?

Un projet bébé, c’est comme tout, ça se prépare… dans la mesure du possible 😊. Pendant votre arrêt, vous toucherez des indemnités oui, mais pas de quoi rouler sur l’or et par rapport à votre revenu habituel, ça pourrait vous faire bizarre. Donc n’hésitez pas à mettre de côté tant que vous le pouvez. Pour tout savoir sur les indemnités pendant la grossesse, on vous invite à lire notre super article sur le congé maternité !

La prévoyance peut aussi vous aider financièrement si vous vous arrêtez plus tôt que prévu, mais il faut avoir prévu quelque chose de ce côté-là sur le contrat.

Et l’après bébé ?

Ben oui, ça change la vie ! Peut-être aurez-vous envie de prendre du temps pour vous et votre famille. Ou au contraire, vous n’aurez qu’une hâte retrouver vos patients. Quelques soit votre état d’esprit, écoutez-vous. L’avantage de votre métier, c’est que c’est vous qui décidez comment vous organiser !

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires