L’arrêt de travail en libéral

L'arrêt de travail en libéral

La hantise de tous les infirmiers libéraux : devoir poser un arrêt de travail. Alors autant être bien préparée pour faire en sorte que cette situation ait le moins de conséquences possibles sur votre situation financière !

Que faire en cas d’arrêt de travail

Organisez-vous en conséquence avec vos collègues pour que ceux-ci reprennent votre tournée du jour, ou faites appel à un infirmier remplaçant pour prendre la relève. La continuité des soins est une de vos responsabilités et vos visites ne peuvent bien souvent être annulées.

 

Que ce soit pour un arrêt court ou de longue durée, il est primordial d’aller chez votre médecin afin d’obtenir un arrêt de travail, et cela dès le premier jour d’arrêt. Cet arrêt doit être envoyé à la Carpimko, toutefois les choses ne sont pas si simples…

Les indemnités en libéral

Important à savoir, en libéral, en cas d’arrêt de travail, vous ne percevez aucune indemnité de la part de l’Assurance Maladie. Le moindre arrêt occasionne alors une perte de revenus très importante car non seulement vous n’êtes pas indemnisée, mais en plus, vous continuez à payer vos frais fixes liés à votre activité (cotisations sociales, loyers, assurance,’).

 

La CARPIMKO vous versera une indemnité journalière à partir du 91ème jour d’arrêt à hauteur de 49,72€ (montant au 1er janvier 2018). 9,04€ s’ajoutent par conjoint et enfant à charge. Au bout du 365ème jour d’arrêt et si l’invalidité permanente est avérée, vous pouvez toucher une rente d’invalidité versée par la CARPIMKO.

 

Avec ou sans indemnité journalière, la perte de revenus occasionnée par l’arrêt de travail est une réalité pour les infirmières libérales. Alors que faire pour compenser cette perte ?

Souscrire à un contrat de prévoyance

Nous ne pouvons que trop vous recommander de souscrire à un contrat de prévoyance qui vous couvrira en cas d’arrêt de travail. Même si vous êtes rarement malade, cette prévoyance vous sera bien utile en cas de problème de santé.

 

Ces contrats vous permettent de toucher une indemnité très rapidement qui compense la perte de revenus.

 

Le montant de l’indemnité varie en fonction de ce qui a été déterminé sur votre contrat de prévoyance, il est donc important de le regarder attentivement avant toute signature !

 

Les points à regarder :

  •         Le montant de l’indemnité
  •         La date de versement
  •         Les conditions de versement
  •         Le montant de la cotisation

Et pour éviter au maximum les arrêts de travail

Le mieux pour éviter de tomber malade et rester en forme toute l’année est de prendre soin de vous. Couvrez-vous bien quand vous partez en tournée, surtout l’hiver, car vous alternez entrées et sorties chez les patients et dans votre voiture. Prenez des vitamines pour booster vos défenses et ménagez-vous ! Le burn-out chez les IDEL est malheureusement une réalité’

 

Et vous, que pensez-vous de la situation relative aux arrêts de travail pour les IDEL ? Quels sont vos conseils ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de