L’infirmière et le dentier – La chronique de Jean-Pascal infirmier et ambassadeur CBA

L'infirmière et le dentier

S’il y a un geste que l’IDEL fait régulièrement dans son exercice, c’est bien de nettoyer le dentier de ses patients.

Alors certes, cela n’est pas l’acte le plus glamour que nous ayons à effectuer, mais c’est un soin nécessaire au confort des personnes qui portent des appareils dentaires, afin de pouvoir, s’alimenter correctement, parler distinctement sans jouer des castagnettes, respirer librement, et sourire généreusement… Il ne faut pas que le dentier constitue un obstacle à ces moments essentiels de la vie.

L’entretien

Tout d’abord, l’état du dentier peut être catastrophique pour peu que son entretien soit négligé. Son ennemi, comme pour les dents en général, le tartre.

Il faut donc par une action de nettoyage actif, mécanique, brosser de manière quotidienne celui-ci. Les plaques de tartres qui remplissent les interstices, deviennent parfois épaisses et seront attaquées par un trempage de quelques minutes dans un bain de vinaigre de vin blanc ou de jus de citron? A renouveler plusieurs jours de suite jusqu’à obtention d’un appareil propre … ! (Ne pas laisser trop longtemps pour ne pas endommager la résine acrylique de l’appareil).

Si ces plaques sont récalcitrantes, chercher sur internet un produit américain « stain away », des pastilles surpuissantes…

Sinon votre bijoutier ou dentiste préféré avec son appareil à ultra son, le rendra neuf !

De la même façon qu’un nettoyeur haute pression ne suffit pas à enlever le voile gris qui recouvre la voiture sans l’action du brossage, il convient de brosser l’appareil sans se contenter du simple trempage de celui-ci même avec les pastilles désinfectantes nettoyantes.

Il existe pour cela des brosses adaptées qui permettent un brossage complet et facile de toutes les anfractuosités.

Brosse pour dentier

La gencive

Elle « maigrit », par l’action physiologique de rétractation, liée à la perte des dents et l’affinement de la trame osseuse sous-jacente.

Il est donc essentiel, de contrôler régulièrement la mobilité du dentier dans la bouche et la survenue de blessures liées à celle-ci.

Pour lutter contre ce phénomène deux solutions :

  • Si le dentier bouge trop, un rebasage est nécessaire et demande une visite chez le dentiste, qui pourra réaliser une adaptation légère lui-même ou prendre les empreintes et faire effectuer la modification par son prothésiste.
  • Ou alors l’utilisation d’une colle ou pâte à appareil dentaire suffira à ajuster celui-ci.

D’expérience, pour la qualité de sa texture et de sa tenue, le Fixodent est mon favori.

Fixodent

Il est souple se répand bien sur toute la surface, car l’idée est bien de créer un effet ventouse plutôt que de chercher à coller.

Avant de le placer sur l’appareil, je passe le bout du tube sous l’eau chaude du robinet afin d’évacuer le petit collier de colle séchée de l’utilisation précédente et qui pourrait provoquer une gêne, une fois installé.

Quant à la quantité, vaut mieux trop peu que trop?l’excès par la pression se répand dans la bouche, colle à la langue, peut donner des hauts le coeur et est épouvantable à sortir, nécessitant parfois de tout recommencer. Un filet fin suffit.

Dentier

Faut-il l’enlever la nuit ?

Il y a deux écoles. Je me rallie à ceux qui préconisent de l’enlever et de le faire tremper pour la nuit avec une pastille nettoyante. Il faut qu’il reste dans l’humidité car la résine qui sèche devient plus facilement cassante.

Cette alternance de pression et de repos pour la gencive est plutôt bénéfique, et c’est le moment du rinçage minutieux de la bouche. Milieu bouillon de culture, sensible aux aphtes, plaies, mycoses?.

Ce bain de bouche peut se réaliser avec une solution à base de bicarbonate de sodium et une goutte d’huile de trea tree afin de rééquilibrer le pH et la flore bactérienne de la muqueuse buccale.

Si le dentier est cassé

La cyanolite fonctionne très bien.

Certes, l’amener réparer chez son dentiste est la solution idéale, mais l’on peut utiliser une colle forte en petite quantité, celle-ci n’a aucune nocivité et peut être une solution de réparation durable.

Il m’est arrivé très souvent de le faire avec la permission du patient ou de proposer aux aidants naturels de s’en occuper.

En résumé

Le confort d’un appareil dentaire bien adapté et qui ne bouge pas est hyper important à vérifier, et malheureusement, on s’occupe bien de tout le reste et on oublie souvent ce secteur de notre anatomie, et pourtant?

En médecine ayurvédique, avec le lavage du nez (achetez le « rhino horn »), le grattage de langue pour éliminer les mauvaises bactéries qui stagnent est un geste quotidien.

Le conseil pour un bonne hygiène buccodentaire est surtout :

  • L’usage de brosses aux poils souples
  • Avec brosse électrique si possible
  • Un temps de soin suffisant ( 3 minutes préconisées)
  • Et un brossage doux mais massant

C’est le seul moyen de garder des gencives en bon état de santé avec des dents non déchaussées.

A mon commandement?souriez… ! et mordez si vous voulez… !!!


La chronique de Jean-Pascal

La chronique de Jean-Pascal

Jean-Pascal est infirmier libéral et ambassadeur CBA. Il lui tient à coeur de partager son expertise et ses connaissances avec la communauté. Il nous propose régulièrement sur La Ruche sa chronique piquante et décalée.

Les ambassadeurs CBA

Les ambassadeurs CBA, ce sont des infirmiers libéraux utilisateurs de nos solutions partout en France. Ils participent activement au développement de nos logiciels et au développement de la communauté CBA.

Ça vous intéresse ? contactez-nous pour devenir infirmier ambassadeur CBA.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de