Les imprévus de ma tournée d’infirmière par Myriam, La petite infirmière dans la prairie

les imprévus de tournée

Lorsque l’on débute en libéral, on se rend vite compte que la tournée d’une infirmière est loin d’être un long fleuve tranquille ! En réalité, cela ressemble plutôt à une rivière agitée avec des courants dans tous les sens, des périodes plus sereines et des rapides qui nous prennent par surprise. Il faut se rendre à l’évidence : effectuer une tournée, c’est un peu comme plonger la tête la première dans un monde rempli d’imprévus.

Une tournée qui commence bien

Ce matin-là, je démarrais de bonne heure et de bonne humeur. J’avalais les kilomètres avec l’aisance d’un Sébastien Loeb au sommet de sa forme et effectuais les premiers soins sans difficulté, tout en prenant le temps de discuter avec chacun (si, si c’est possible !).

IDEL en voiture

 

Je poursuivais ma tournée sereinement lorsque le premier obstacle se mit en travers de ma route : arrivant au niveau de la maison suivante, je vis immédiatement qu’un mot était collé sur la porte : un petit mot qui fit monter ma tension d’un cran : “suis parti faire une course, reviens vite“. Nom d’un petit bonhomme, j’étais bonne pour une deuxième visite un peu plus tard et cela ne m’enchantait pas mais alors pas du tout.

Retard, urgences et imprévus de tournées

Comme une “galère” ne vient jamais seule, l’étape suivante ne se passa pas non plus comme prévue : ma dextérité semblant s’être évaporée en même temps que ma bonne humeur, j’eus toutes les peines du monde à effectuer la prise de sang d’un monsieur dont les veines avaient (juste pour m’embêter, j’en suis sûre !) tout bonnement disparu !

Je commençais à prendre du retard et ce n’était qu’un début car la tournée allait me réserver encore bien des surprises : ce matin-là, deux urgences se rajoutèrent à ma longue liste de patients, mon portable devenu fou n’arrêta pas de sonner, un nouveau pansement me donna du fil à retordre…

pancarte fermé

Quand la matinée prit fin, je ne pus m’empêcher de sourire en me demandant si la tournée du soir allait, elle aussi, être semée d’embûches. Je m’attendais à tout : une panne de voiture, un patient retrouvé par terre, une adresse introuvable ou peut-être rien, la tournée idéale où tout fonctionne comme sur des roulettes.

De toutes façons, on ne peut jamais savoir parce que c’est cela notre métier d’infirmière libérale : un monde où rien n’est prévu à l’avance ; un monde plein de surprises, bonnes comme mauvaises ; un monde où chaque jour est différent du précédent et dissemblable du suivant mais n’est-ce pas aussi cela qui fait tout le charme de notre métier ?

Et vous, avez-vous rencontré des imprévus dans votre tournée du jour ?

 

Myriam, auteure du blog “La petite infirmière dans la prairie” partage tous les mois sur La Ruche des Infirmières Libérales, une anecdote de son quotidien libéral. Retrouvez toutes ses chroniques dans nos tribunes d’IDEL.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires