Alexandra, une infirmière libérale à l’âme de gazelle

alexnadra infirmière libérale rallye

Elle est loin d’en être à son premier rallye ! Depuis quelques années, elle a trouvé sa passion qui mêle médical et aventure, Alexandra Chapuis, infirmière en libéral nous parle de sa prochaine participation au Rallye Aïcha des Gazelles 2020, dont les dons sont reversés à l’association Coeur de Gazelles.

Vous vous souvenez peut-être déjà d’Alexandra, elle avait répondu à nos questions l’année dernière à l’occasion de l’une de ses précédentes participations au Rallye Aïcha des Gazelles. Depuis, elle est toujours accro. 🙂

Cette année, elle remet le couvert avec Géraldine Carpentier-Vigier, aussi fana de la discipline puisqu’elle en est à son 3ème rallye. Ces deux passionnées se sont rencontrées lors de la précédente édition. Elles vont concourir dans la catégorie Quad / SSV en Buggy pour parcourir 1600 kilomètres pendant 1 semaine dans le désert marocain, tout comme Jennifer interviewée ici.

alexandra et géraldine rallye aicha des gazelles 2020

Alexandra, tu es une habituée maintenant, quelle est la grande nouveauté cette année au Rallye ?

Cette année, ce qui est super, c’est que le rallye nous permettra de nous arrêter dans les villages où passe la caravane médicale Coeur de Gazelles, sans avoir de pénalités comme les autres années. Nous allons pouvoir nous rendre compte sur place des actions menées par l’association Coeur de Gazelles qui soigne les populations des villages reculés sur le parcours du rallye. Pour ma part, j’ai pu m’arrêter en 2016 et j’ai assisté à une consultation ophtalmique d’une vieille dame. Elle ne voyait plus très bien et suite à la correction, on lui a posé des lunettes sur les yeux et elle a revu ! Son visage s’est illuminé et cela faisait chaud au cœur. J’admire ce que fait cette association !

On a aussi pu constater la gestion avec le logiciel de suivi de patientèle qu’a fournit CBA Informatique. Avant, tout se faisait sur papier. Avec l’informatisation, on gagne du temps, tout est automatisé, un peu comme avec le logiciel infirmier My Agathe !

Qu’est-ce que tu recherches dans ce type d’aventure ? Tu n’en es pas à ton premier coup d’essai.

Oui, j’ai déjà pu réaliser 3 podiums d’affilée. Cette année, je ne me mets pas de pression avec ma coéquipière Géraldine. D’autant plus que cette année, nous avons du beau monde, et surtout beaucoup plus de participants.

rallye buggy ssv quad alexandra chapuis

L’idée en se lançant dans ce challenge, c’est de se dépasser malgré les difficultés du parcours, sans GPS, coupées du monde avec juste une carte et une boussole. Nos téléphones sont mis sous scellés. Le but est donc de faire le moins de kilomètres possibles, de réfléchir, faire face aux pannes mécaniques, à la fatigue… On passe tout de même plus de 5h00 sur la route par jour pendant 8 jours, dans des conditions extrêmes. C’est très sportif.

C’est très sportif, mais est-ce à la portée de toutes ?

C’est sportif, mais c’est à la portée des femmes. L’objectif est de se découvrir. Cet évènement dans la vie d’une infirmière casse la routine. On coupe complètement de tout. On est concentrées sur nous, on retourne à l’essentiel, on prend le temps de vivre et de faire les choses.

Dans notre quotidien d’infirmières libérales, nos tournées de soins, ce sont des rallyes au quotidien. Il ne faut pas perdre de temps, il faut savoir réagir face à l’urgence. Cela fait déjà un bon entraînement ! 😉

alexandra infirmière libérale rallye

Que dirais-tu aux IDEL qui ont envie de tenter l’aventure ?

Personnellement, j’avais vu à la télé des images de femmes fortes qui faisaient le rallye avant moi. J’avais besoin d’essayer et me montrer que j’en étais capable. Aujourd’hui, je peux le dire, tout le monde peut le faire. Le seul vrai moteur, c’est de se donner l’envie d’avoir envie.

Bien sûr, le gros du travail, c’est tout ce qui se passe en amont du rallye comme la recherche de sponsors, la préparation mécanique. Il ne faut pas baisser les bras. Ce qui est sûr, c’est qu’avec l’organisation du travail en milieu hospitalier, pour moi cela n’aurait pas été impossible, mais comme nous sommes 4 dans le cabinet infirmier, on peut compter sur nos remplaçants en notre absence.

Je pense qu’en chaque femme sommeille une gazelle, il suffit d’écouter la femme qui va de l’avant en soi ! 😉

Crédits photo : Rallye Aïcha des Gazelles et Rallye Gazelles & Men

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
  S’abonner  
Notifier de