Quand tu prends des bonnes résolutions pour te déplacer en tournée…

Mes p'tites histoires libérales épisode 17

Qui dit rentrée, dit bonnes résolutions ! Manger sainement, s’inscrire à la salle de sport, se coucher tôt… Et pourquoi pas faire ses tournées à vélo ? Mais oui ! Bonjour les économies et ADIEU les bouchons et les galères de stationnement.

Plutôt Team “IDEL sportif/sportive dans l’âme” ou plutôt Team “IDEL écolo même au boulot” ? Quoi qu’il en soit, vous avez pris la décision de laisser la voiture au garage pour faire vos tournées à bord d’un vélo de compét’. 

Quand tu prends des bonnes résolutions pour te déplacer en tournée

Quelle bonne idée vous avez eu ! Vous vous voyez déjà traverser les chemins fleuris les cheveux au vent, en chantant La bicyclette de Yves Montand “Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins, à bicycletteeeeeeeee….”

En y réfléchissant, il n’y a que de bons avantages à cela. C’est écologique, économique, pratique et c’est bon pour la santé. Idéal pour prendre de l’avance sur votre « summer body » 2020 ;). En plus, après vous êtes vanté(e) depuis des semaines auprès de vos collègues infirmières et patients, impossible de faire marche arrière.

Allez hop, c’est parti ! Vous sortez de Décathlon avec votre vélo trop mignon et admirez fièrement le petit panier en osier que vous avez installé sur le guidon. Voilà encore une idée de génie, vous allez pouvoir y glisser votre mallette de soins. Trop pratique !

C’est lundi, direction votre premier patient et en avant toute. Mais voilà qu’au bout de 30 kilomètres de périple, vous avez chaud et vous frôlez carrément le malaise vagal. Pire, des frisottis de transpiration commencent à se former sous votre casque… Vous n’avez plus le courage de monter la pente à 90° qui se tient devant vous. Heureusement, monsieur Durand vous attend avec un grand verre d’eau. Après cette journée, jamais oh grand jamais vous ne ressortirez cet instrument de douleur. N’empêche que la voiture c’est plutôt confortable, il y a même la clim à l’intérieur. 

Bon, la première journée a été dure mais on vous promet que ça s’arrange après quelques jours ! Promis on ne vous décourage pas… 

Nous chez CBA, les employés les plus motivés viennent au travail en vélo. Suivez l’exemple de Justine qui fait 26 kilomètres par jour.

Justine, salariée de CBA à vélo


Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
  S’abonner  
Notifier de