Quand l’ascenseur ralentit les tournées de soins à domicile

ascenseur en panne infirmière libérale

En ville, il faut le savoir, les infirmiers libéraux peuvent parcourir jusqu’à 15 km à pied par tournée de soins et grimper une moyenne de 20 étages chaque jour. De quoi garder des cuisseaux en béton, surtout quand les ascenseurs des patients sont en panne !

Il s’en passe des choses dans les cages d’escaliers. D’ailleurs, lors du premier confinement, au printemps dernier, vous en croisiez certains pour qui, grimper les escaliers quatre par quatre, était un « hobby ». S’ils savaient que pour vous, infirmière libérale, cela fait partie de votre métier au quotidien… 🙂

La cage d’escalier, c’est pour vous le sas de décompression avant un soin, ou de déconfinement après un soin. Oreillette activée, vous en profitez pour caler vos RDV entre deux passages. Vous appelez madame Michu pour lui rappeler de renouveler son ordonnance pour la semaine prochaine, ou encore monsieur Dupont, qui s’excuse, car il ne sera pas chez lui dans 1 heure…

Les entrées, les perrons, les couloirs ceux sont aussi vos bureaux où vous terminez par exemple un SMS à Jacqueline, votre collègue, qui vient de vous envoyer sa transmission pour votre tournée à domicile de demain.

Alors quand vous avez la possibilité de prendre l’ascenseur, c’est sûr que vous gagnez quelques secondes pour checker votre agenda sur votre application infirmière et vérifier le protocole de soins de votre visite imminente.

Par contre, quand 13h45 arrive, que vous êtes en fin de tournée libérale pour voir votre dernier patient, l’hypoglycémie se faisant sentir et que vous avez un paquet de matériel de soins à apporter, mais que l’ascenseur est en panne… Là, c’est le pom-pom ! On sent que la sieste va faire du bien. 😉

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
  • Aucun évènement
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires