Rechercher

Quel mode d’exercice choisir en libéral : remplaçante, collaboratrice ou titulaire ?

Quel mode d'exercice choisir en libéral : titulaire, collaborateur ou remplaçant

Lorsque vous décidez de devenir infirmière libérale, plusieurs choix s’offrent à vous en ce qui concerne votre mode d’exercice. Cette réflexion est nécessaire afin de choisir le mode de fonctionnement qui vous convient le mieux !

Statut infirmière libérale : trois modes d'exercice

Le choix de votre mode d’exercice va conditionner votre futur en tant qu’infirmière libérale et jouer sur l’ensemble de vos démarches pour le devenir. Avant toute chose, définissez votre projet et posez-vous la question suivante : souhaitez-vous exercer votre activité seul ou à plusieurs ? Selon la réponse à cette question, vous aurez le choix entre trois modes d’exercice pour débuter en libéral : être remplaçante, collaboratrice ou titulaire.

Mais en quoi consiste chaque mode d’exercice ? Quelles sont leurs avantages et inconvénients ? Quelles sont les conditions requises pour exercer en tant que remplaçante, collaboratrice ou titulaire ? Les réponses sont dans cet article !

Le remplacement : être infirmière libérale remplaçante

Être infirmière libérale remplaçanteLe remplacement est la solution souvent choisie pour débuter en libéral. En effet, c’est un mode d’exercice peu contraignant : vous remplacez une infirmière libérale et utilisez donc ses feuilles de soins, son matériel, etc. Vous êtes indépendante, et n’avez donc pas les contraintes de gestion d’un cabinet. De plus, vous pouvez exercer dans plusieurs cabinets !

Vous devez établir un contrat qui vous lie à votre titulaire, au-delà de 24 heures de remplacement, et qui détermine l’ensemble des caractéristiques de votre activité : dates, durée, motif, frais de fonctionnement, rémunération.

Administrativement et fiscalement, vous êtes toutefois soumise aux mêmes règles que les autres IDEL !

Les conditions requises pour faire du remplacement

Vous êtes infirmière à l’hôpital et vous avez le projet de vous installer en libéral ? Bonne nouvelle, à partir de 18 mois d’expérience ou 2400 heures de travail effectif, vous pouvez prétendre à devenir infirmière libérale remplaçante sans plus attendre !

Attention, vous ne pourrez pas créer votre propre cabinet, mais vous pourrez au moins remplacer une infirmière libérale titulaire. Une fois votre quota d’heures atteint pour être infirmière libérale collaboratrice ou titulaire, vous pourrez alors prétendre à créer votre propre cabinet ou rejoindre officiellement un cabinet existant !

Les avantages du remplacement

Peu de démarches, moins de charges et de paperasses, pas mal de liberté et de souplesse… Être infirmière libérale remplaçante, c’est le moyen idéal pour débuter tout en douceur !

Les inconvénients du remplacement

Si vous optez pour du remplacement, vous serez amenée à travailler très souvent pendant les vacances scolaires, les mercredis et les week-ends.

Notez aussi que vous aurez l’interdiction de développer votre propre patientèle et vous devrez avoir une grande mobilité pour répondre à diverses remplacements.

La collaboration : être infirmière libérale collaboratrice

Être infirmière libérale collaboratriceSi vous n’avez pas envie de commencer votre carrière d’infirmière libérale avec du remplacement, vous pouvez choisir d’être collaboratrice ! Pour cela, il vous sera demandé d’avoir effectué 24 mois ou 3200 heures de travail effectif au cours des 6 dernières années.

 

La collaboration consiste à rejoindre un cabinet infirmier déjà existant et ainsi de travailler avec une ou plusieurs infirmières. Dans ce cas, le cabinet ne vous appartient pas et vous devrez vous adapter à ses règles. C’est un juste milieu pour commencer le libéral, vous ne serez pas seul, mais vous aurez tout de même les avantages d’être à votre compte !

 

Lorsque vous devenez collaborateur, vous intégrez un cabinet déjà existant. Vous n’êtes toutefois pas associé. Vous gardez votre indépendance et utilisez vos propres feuilles de soins et votre propre CPS. Contrairement aux remplacements, vous pouvez en collaboration vous constituer une patientèle. Là aussi, un contrat doit être établi.

Les avantages de la collaboration

Les avantages de la collaboration sont nombreux : mise à disposition d’un local, de matériel, d’une patientèle, indépendance administrative, fiscal et comptable, possibilité de développer sa patientèle… vous y trouverez rapidement des bénéfices !

Les inconvénients de la collaboration

Qui dit collaboration dit découverte de la facturation en libéral ! Télétransmission, facturation et charges seront désormais au programme. Mais pas d’inquiétude, avec un logiciel de facturation et télétransmission telle que la solution agathe YOU, vous vous adapterez très facilement à vos nouvelles fonctions !

 

Notez aussi qu’avec la collaboration, vous aurez l’obligation de vous adapter à l’organisation en place au sein du cabinet et l’interdiction de pratiquer plusieurs collaborations ! Aussi, vous devrez verser une redevance de collaboration (pourcentage à fixer avec le cabinet).

La titularisation : être infirmière libérale titulaire

Les conditions requises pour être titulaire

Être infirmière libérale titulaireTout comme pour la collaboration, vous devrez avoir effectué 24 mois ou 300 heures de travail effectif au cours de 6 dernières années pour être infirmière libérale titulaireÊtre infirmière titulaire signifie que vous vous lancez totalement dans le libéral, vous serez cheffe d’entreprise !

Vous allez gérer votre propre cabinet infirmier et donc découvrir le métier de gestionnaire : comptabilité, charges liées au cabinet, patientèle, paiement des rétrocessions (si vous avez une remplaçante), planning de vacances…

C’est la forme la plus engageante de statut. C’est aussi la plus complète : exercice en commun, société… Vous aurez le choix !

Les avantages d’être infirmière libérale titulaire

Être infirmière libérale titulaire, c’est être 100% autonome et libre dans son organisation, et ça, quand on vient de quitter l’hôpital, c’est un vrai avantage ! Vous aurez aussi la possibilité de partager les frais du cabinet si vous êtes plusieurs IDEL titulaire.

De plus, comme vous aurez très certainement une charge de travail plus importante, votre rémunération sera aussi plus attractive !

Les inconvénients d’être infirmière libérale titulaire

Si vous choisissez d’être infirmière libérale titulaire, vous devrez vous attendre à avoir plus de responsabilités et beaucoup de démarches à effectuer lors de votre installation. Aussi, le démarrage est souvent difficile le temps de se constituer une patientèle, il faut s’y attendre.

En conclusion, votre choix sera guidé par diverses paramètres : niveau d’expérience, autonomie financière, acceptation du risque, entourage professionnel, préférence de travailler seul ou à plusieurs… En tout cas, une chose est sûre, prenez le temps de vous renseigner, d’analyser chaque mode d’exercice, de peser les pour et les contre… Et ainsi, votre choix sera forcément le bon 🙂

 

Et vous, quel mode d’exercice avez-vous choisi pour débuter en libéral ? Pourquoi ? Que recommanderiez-vous ? Partagez vos conseils et astuces en commentaire !

Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Commentaires
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Julie
Julie
4 années

Bonjour petite question . je vais m’installer en collaboration dans un cabinet en remplacement d’une IDE qui part à la retraite et souhaite me vendre sa patiente est ce légal alors que je ne suis pas dans la SCM

Juliette_CBA
Juliette_CBA
6 années

Bonjour Virginie,

Vous pouvez très bien opter pour un exercice mixte, en cumulant votre activité salariée dans le privé et une installation en libéral. Cependant,faites attention à ce que la convention collective de votre établissement ne s’oppose pas à cela. Par ailleurs, votre activité en libéral, ne doit pas impacter la qualité de votre travail dans le privé. Enfin, dès lors que vous serez installée en libéral, vous cotiserez pour les charges en libéral, tout en continuant à cotiser pour les charges salariales. Vous cotiserez donc 2 fois !

Bonne journée,

VIRGIN
VIRGIN
6 années

bonjour
je suis pas encore installer en IDEL mais je projette de me mettre en collaboration avec une amie en place or je ne suis pas totalement désengager de mon travail actuel ( CDI temps plein en Prive)je devais reduire mon tps de travail au mois de Mars mais ils n’ont pas encore trouver une personne donc cela va etre reporter vers MAI Puis je minstaller et faire que quelques heures par mois pour soulager mon associer ???et une fois mon temps de travail reduit a mon CDI augmenter mon temps de travail en liberal ????si non!quelles sont les solutions??

Juliette_CBA
Juliette_CBA
6 années

Bonjour Valérie,

une SEL est un société qui permet aux professions libérales d’exercer au sein d’une société de capitaux. il existe différentes formes (SELARL, SELAS,…). Elle permet l’indépendance des membres, tout en assurant un meilleur contrôle de la strcture, des régimes d’imposition plus avantageux. Par contre, elle demande des frais de consitution et un cadre de fonctionnement à définir.

Valérie FRANCOIS
Valérie FRANCOIS
6 années

Merci de m’indiquer les modes de fonctionnement d’une SEL,avantages et inconvénients.