Je crée mon cabinet infirmier toute seule !

lancer son cabinet infirmier

Pour certains d’entre vous, devenir IDEL c’est avant tout être libre et ça passe par avoir son propre cabinet infirmer. Ne pas dépendre des autres, et donc ne pas s’associer. Ou relever un défi et donc ne pas racheter un cabinet existant.

Vous êtes décidément de sacré tempérament vous les IDEL pleine d’énergie et de détermination ! Et il en faut pour se lancer seul (avec pas mal de trésorerie de côté aussi). On vous explique, on vous conseille, on vous encourage, car au bout du compte, c’est une super aventure !

Où installer mon premier cabinet infirmier ?

D’abord, faites une petite enquête, ne foncez pas bille en tête vers le local qui vous semble le plus sympa ou le plus proche de chez vous ou de l’école du petit dernier. Pour savoir s’il y a des besoins en infirmiers à domicile, interrogez les pharmaciens et les médecins du quartier en priorité. Ils savent en général si les cabinets aux alentours sont nombreux, débordés… Pensez à aller voir en mairie si la ville va évoluer, quel est l’âge moyen de la population, existe-t-il un HAD un centre de soins

Calculez rapidement le nombre d’IDEL par habitant pour vous donner une idée de l’activité qui vous attend. Par exemple sur une zone intermédiaire où il vous sera possible de vous installer, on compte 5 infirmières libérales pour 10 000 habitants environ.

Les relais pour développer sa patientèle : médecins et pharmaciens en priorité

A écouter et lire les témoignages, ceux qui sont le plus sollicité pour trouver un infirmier libéral sont évidemment les médecins et les pharmaciens. Les connaître, les voir souvent, se faire apprécier est un job en soi quand on débute. Car quand on s’installe en libéral, avoir le soutien (voire un petit coup de pouce) d’un médecin ou d’un pharmacien ça aide énormément !

Quelques trucs et astuces pour qu’ils ne vous oublient pas :

· Appeler les médecins pour le suivi des patients dès que nécessaire

· Prescrire le matériel nécessaire aux patients lors de soins dès qu’ils en ont besoin pour se rappeler au bon souvenir du pharmacien

· Se servir dans l’une ou l’autre des pharmacies de son quartier pour ses besoins perso

· Téléphoner au médecin de garde et passer voir la pharmacie de garde le vendredi pour leur dire qu’on travaille le week-end si besoin

appel infirmière libérale installation cabinet

Les autres relais quand les premiers patients ne sont pas au rendez-vous

Dans les villages, pensez à aller voir le maire, présentez-vous. Il y a peut-être un bulletin d’informations locales où il pourrait parler de votre installation.

Sinon évidemment, les laboratoires, le cabinet de radiologie, les ambulanciers, le réseau onco, le CCAS, SOS médecins, le SSIAD, les cliniques, les assistantes sociales des cliniques, kinés, ostéo, podologues, portage de repas et centre de dialyse sont vos nouveaux amis

Peut-être que l’ambiance n’est pas à la franche camaraderie, mais ça ne coûte rien et peut-être que vous aurez une bonne surprise : informez les autres infirmières du secteur de votre présence. Dans les villes, notamment, les collègues s’envoient régulièrement des patients en fonction des secteurs respectifs.

Le Bouche à oreille, l’élément clé d’une tournée de soins bien remplie

Une fois le tour des professionnels fait et… entretenu, votre tournée ne pourra se remplir qu’avec un bon bouche-à-oreille !

Au plus, le secteur sera concurrentiel au plus ce bouche-à-oreille sera important. Mais il est un peu long à se mettre en place. Il faut garder patience, sourire et enthousiasme.

Certains diront « un conseiller financier compréhensif, des nerfs d’acier et un doigté dans la gestion des comptes ». Car oui, les débuts de l’installation en tant qu’IDEL sont un peu dur côté salaire.

Trouver des patients au café, c’est possible !

Mais oui… les patients sont partout et surtout dans les lieux de vie. N’oubliez pas le réseau social quotidien surtout en milieu rural. Il existe des clubs, des associations culturelles ou sportives et les petits cafés du coin.

bouche-à-oreille cabinet infirmier lieux public

Pas la peine de boire des cocktails en terrasse à longueur de journée, mais un petit café le matin. Vous y prenez vos habitudes, les gens commencent à vous parler, vous racontez votre installation… Et là, les langues se délient, on vous parle de petits bobos et bientôt d’un parent, d’une amie qui cherche une infirmière et là… vous glissez votre carte de visite !

« Un petit coucou toutes les fins de tournées par chez la boulangère et puis chez le buraliste » raconte une IDEL, ça permet de garder le lien.

Quelques événements locaux sont de bons endroits pour vous faire voir et distribuer des cartes de visite : les vœux du maire, les foires brocantes, vide-greniers, le petit resto du village, l’épicier, faire le plein et l’entretien de la voiture sur place…

Les soins à accepter quand on cherche à développer sa patientèle d’IDEL

Au début, il ne faudra pas hésiter à prendre quelques séries de soins courts : sous cut anticoag, pansements post-op, surveillance et administration de traitement, prises de sang… Il faut parfois attendre un peu avant d’installer une patientèle chronique.

Certains se disent qu’ils sont le bouche-trous de la commune… qu’ils récupèrent les patients dont plus personne ne veut. Mais avec de la persévérance, en réussissant là où les autres ont abandonné, ce sera le début d’un excellent bouche-à-oreille justement !

Que faire en attendant les appels des patients qui ne viennent pas ?

D’abord se rassurer et s’encourager, car un lancement de cabinet infirmier est dur pour tous les IDEL ! Se dire qu’après avoir tant attendu la sonnerie du téléphone, très certainement, dans quelque temps, vous pesterez, car il sonnera trop et que vous serez débordée !

En attendant d’être surmenées, prenez le parti de profiter de votre temps libre pour peaufiner votre dossier de soins, apprivoiser votre logiciel My Agathe, participer aux formations et conférences en ligne…

Créer sa propre activité est un peu dur, mais les satisfactions qui en ressortent sont énormes !

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires