24h dans la vie d’une infirmière libérale remplaçante

24h dans la vie d'une infirmière libérale remplaçante

Débuter en tant qu’infirmière libérale remplaçante, c’est une excellente opportunité pour découvrir la profession libérale et ses spécificités tout en douceur. C’est d’ailleurs ce qu’a choisi de faire Claire, infirmière à l’hôpital depuis 3 ans à Lyon. En juin dernier, elle a décidé de quitter l’hôpital pour être infirmière libérale remplaçante dans un cabinet infirmier composé de deux IDEL. Après avoir justifié de 2 ans d’exercice à temps plein à l’hôpital, elle a pu enfin se lancer. Aujourd’hui, elle nous raconte sa première journée de remplacement !

J-1 : la veille de la tournée libérale

« La veille de ma tournée, j’ai repris les informations que l’IDEL m’avait envoyées par message sur un document Word : nom des patients, adresses, code immeuble/ascenseur, soins à effectuer… Je l’ai mis au propre pour m’y retrouver plus facilement et ça m’a bien aidé le lendemain ! » 

JOUR-J : la première tournée libérale

Les patients

« Le matin, j’étais chez mon premier patient à 7h10 et j’ai terminé vers 12h15. J’ai vu environ une vingtaine de patients. L’après-midi, j’ai recommencé à 16h et j’ai fini la journée à 19h15 ! J’ai vu une quinzaine de patients. Maintenant, mes horaires peuvent varier. Par exemple, quand j’ai des pansements à faire tous les deux jours, si ça tombe un jour où je dois faire des pansements, j’attaque à 15h au lieu de 16h.

Comme je suis remplaçante, ma tournée est déjà toute organisée. J’utilise d’ailleurs toujours le document Word pour m’y retrouver. Puis quand il y a de nouveaux patients, c’est l’autre infirmier du cabinet qui me donne les informations et qui me conseille. Il m’aiguille sur les heures de passage, et je lui fais entièrement confiance.

Avec les patients, ça c’est super bien passé lors de ma première tournée. J’avais été doublée une fois par l’infirmier titulaire et une fois par l’autre infirmière donc je les avais globalement tous déjà vu. La patientèle est surtout âgée donc ils étaient trop contents de voir « une petite jeune ». J’ai eu tout de suite un bon feeling avec eux. 

Le premier jour en arrivant, je me suis présentée « Bonjour, je suis Claire, l’infirmière qui remplace Sophie. Je ne sais pas si vous vous rappelez, on c’est déjà vu ! » Et en général ils répondaient « Ah oui Claire, je me souviens bien ! » Mais pour certains, je me représente encore à chaque fois. »

Les soins infirmiers

« Les soins que je prodigue le plus le matin sont les dextro/insuline pour les patients diabétiques. Je donne aussi beaucoup de traitements et je fais les piluliers pour la semaine ». 

Les déplacements

« Je me déplace en voiture. Ma tournée se situe dans le 8ème à Lyon, principalement dans le quartier des Etats-Unis et à Mermoz donc c’est assez concentré. » 

La facturation

« Chaque fin de journée, une fois la tournée du soir terminée, j’envoie la liste des patients que j’ai vu à l’infirmière que je remplace pour qu’elle puisse faire la facturation avec son logiciel infirmier. Ce n’est jamais moi qui facture les soins. L’infirmière que je remplace prend 10% du chiffre d’affaires (les infirmiers peuvent prendre entre 10% et 30% du salaire du remplaçant pour effectuer la facturation). Je lui précise aussi s’il s’agit de nouveaux patients et dans le cas échéant les soins que je leur ai prodigué. »

Le conclusion : l'hôpital VS le libéral

« J’ai directement eu un gros coup de cœur pour le libéral ! J’adore le relationnel qui s’instaure avec les patients. J’aime avoir le temps de discuter avec eux et je trouve ça super que les soins à domicile existent car cela permet à des patients âgés de pouvoir rester chez eux autant que possible. Par exemple, j’ai un petit couple de patients qui ont 99 ans et qui sont tous les deux dans leur maison, je trouve ça très beau. 

En libéral, j’apprécie le fait qu’on puisse prendre le temps avec les patients, qui parfois ne voient personne, à par nous… Souvent, je vais chez une patiente juste pour fermer ses volets et discuter. C’est ça le libéral, on fait pas mal de social et c’est ce qui me plaît ! C’est l’entraide qui prime. 

Tout ça, à l’hôpital on ne le fait pas. On a à peine le temps de parler aux patients même quand ils ne vont pas bien, c’est triste… »

Un grand merci à Claire pour son témoignage sur sa première journée en tant qu’infirmière libérale remplaçante !

 

Vous aussi vous débutez ? Partagez-nous votre témoignage par message privé sur Instagram ou sur Facebook… Nous serions ravis de le partager dans un article sur La Ruche des infirmières libérales !

 

Pour en savoir plus sur le remplacement, découvrez notre guide du remplacement 100% gratuit et nos deux articles « Tout savoir sur le remplacement infirmier en libéral » :

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
  • Aucun évènement
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Commentaires
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x