Télémédecine : des avantages pour les IDEL et leurs patients

télémédecine-avantage-idel-patient

Parmi les infirmiers libéraux, une idée reçue plane sur la télémédecine décrite comme déshumanisante. Pourtant, de nombreux témoignages récents d’IDEL ayant testé l’outil nous rapportent des avis contraires. On partage avec vous leurs arguments qui font de la télémédecine infirmière un avantage : un lien différent, nouveau, mais tout aussi important pour les patients.

La télémédecine une nouvelle relation avec patients et médecins traitants

Pour de nombreux IDEL, la notion même de soin à domicile est fondamentale. Mais la télémédecine ne vise pas à rompre tout lien, d’ailleurs, elle permet d’en créer de nouveaux avec les patients.

La nouvelle relation des IDEL avec leurs patients

Nous avons recueilli des témoignages d’infirmiers libéraux comme celui de la petite infirmière Sandrine qui nous racontait que la télémédecine, c’est différent. Ce ne seront plus des rendez-vous 100% médicaux, comme ça ne l’était pas plus avant, mais cela reste encore selon elle un vrai contact avec les patients. Avec la télémédecine, une sorte de proximité intime s’installe aussi et cela joue un rôle important même à travers la visioconférence, celui de rassurer les patients. Ils sont d’ailleurs plus en confiance de chez eux au calme. Et puis la caméra ou le téléphone facilitent les échanges de manière décontractée.

Depuis chez elles, aussi, les infirmières libérales vont dévoiler un peu de leur intimité lors de visioconférences. En montrant leur bureau par exemple, cela les humanise et les rapproche encore un peu plus des patients. Elles aussi ont des bureaux, elles aussi ont une maison, ce sont des personnes comme les patients. Ce côté humain, cette relation de proximité avec les patients qui est un pilier du libéral ne sont donc pas perdus.

Autre fait anecdotique, la télémédecine répond aussi à une autre manie qu’ont les patients de croire qu’ils sont la seule préoccupation des infirmiers. (Oui, vous avez aussi une patiente comme cela, on le sait ! 😊) Les IDEL peuvent désormais montrer aux patients qu’ils ont aussi une vie, qu’elles ne travaillent pas tous les jours, ni que pour eux ! 😊

Un nouveau lien entre infirmiers libéraux et médecins traitants

Enfin, il n’y a pas que le lien avec le patient qui en est renforcé. La relation avec le médecin qui accompagne l’IDEL dans ses téléconsultations avec les patients change. L’infirmière devient les mains, les yeux et le toucher de ce premier. C’est sûr, ça créé de nouveaux liens, il faut s’écouter, se parler autrement. Du positif en somme, car l’IDEL se sent moins seule dans sa prise de décision.   

La télémédecine infirmière répond à de nombreuses problématiques

Oui, il est vrai que la télémédecine infirmière et notamment le télésuivi, ne permettent pas de réaliser tous les soins sans contact direct, mais ces téléactes répondent tout de même à des problématiques médicales concrètes comme les contraintes géographiques, ou de temps dont disposent les soignants.

Les téléactes permettent un suivi médical comme à l’habitude

Bien sûr, on ne se cache pas que la télémédecine, ce n’est pas non plus comme un appel à un ami ! Il faut récolter des informations cliniques sur le patient, et s’assurer de son état psychique ou physique. Certains infirmiers ont pour astuce de laisser du matériel médical de mesure chez les patients afin qu’ils puissent se prendre la tension, la température, etc. Un rendez-vous de visioconférence vise à établir un bilan de l’état du patient et d’en référer au médecin s’il y a un changement important. Un peu comme si vous étiez présent sur place et que vous vous aperceviez que quelque chose ne va pas. Vous auriez fait quoi ? Vous auriez appelé le médecin. Eh bien, suite à un télésuivi, c’est la même chose. Vous prenez contact avec le médecin traitant pour l’avertir.

Les téléactes une réponse à la contrainte géographique

Alors oui, si vous avez un doute, il vous est toujours laissé le choix et la possibilité d’aller voir le patient et vous devez même toujours vérifier que tout va bien. Evidemment que la télémédecine, ne remplacera jamais tous les soins à domicile, mais elle est très pratique pour les contrôles visuels, ou auditifs, car à l’oreille, vous entendez bien la voix de la personne, sa façon de respirer, vous êtes capables de comprendre beaucoup de chose. C’est un plus pour les patients autonomes, isolés qui ont besoin d‘être rassurés, même s’ils sont en vacances chez leurs enfants… Tiens ! La télémédecine apparaît dans ce cas comme finalement pas si mal quand vos patients s’absenteront quelques jours ! 😉

Elle répond aussi parfaitement au problème des déserts médicaux. Par manque de médecins, ou par manque de temps pour gérer de grands espaces, ils ne peuvent pas se déplacer par monts et par vaux dans chaque foyer. Le rôle des IDEL est donc complémentaire grâce aux téléactes et renforce l’offre médicale aux populations.

On l’aura bien compris, la télémédecine ne répond pas à tous les types de soins techniques en libéral. Elle répond d’un côté à un besoin de lien à maintenir avec les patients, mais aussi à un rôle médical. C’est un nouveau canal de communication pour la profession dont il faudra dompter les nouveaux codes avec vos patients et collègues soignants. Une nouvelle aventure, un inconnu qui rapproche ! 😊

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
  S’abonner  
Notifier de