Comment optimiser la prise en charge des plaies et cicatrisations ?

Comment optimiser la prise en charge des plaies et cicatrisations ?

Dans votre quotidien, vous êtes amenés à prendre en charge régulièrement les plaies, qu’elles soient chroniques ou aigües. La complexité de la prévention et du traitement des plaies nécessite de bons outils pour une meilleure qualité des soins.

Pratiquer régulièrement des formations

La prise en charge des plaies repose sur un véritable savoir-faire, des connaissances théoriques et pratiques, transmis par des experts.

Pour appréhender correctement une plaie, il faut :

  • Prendre en compte les antécédents du patient : traitement, allergies, douleur, aspect nutritionnel … ainsi que l’âge de la personne, son type de peau, sa morphologie?
  • Savoir l’évaluer : plaie artérielle, escarre, ulcère ? Aspect : fibrine, nécrose, inflammation ? Profondeur ? Douleur ou pas ? Présence d’une infection ?
  • Choisir le pansement approprié à la plaie mais aussi à tous les stades de la plaie : hydrocolloïdes, alginates, hydrogels…?

D’où une véritable nécessité de se former. Plus on sait, plus on est capable de prendre en charge les différentes plaies.

Les types de plaies pris en charge par l’infirmière libérale évoluent

Avec des séjours de plus en plus courts à l’hôpital, on assiste à un glissement des actes de l’hôpital vers la ville. Les infirmières libérales prennent maintenant en charge des soins post-opératoires précoces : patientes césarisées ou prothèses de hanche par exemple. Par ailleurs, les protocoles de soins, le matériel, les produits changent d’une année sur l’autre. Par exemple, il est fortement déconseillé d’utiliser des antibiotiques en local (pommade). La formation permet donc d’être au fait de l’actualité médicale.

L’infirmière libérale est le pivot de la prise en charge de la plaie

  • L’infirmière libérale tient une position de coordinatrice des soins. Elle effectue le lien entre le patient, le médecin traitant et le spécialiste. C’est elle qui alerte le médecin si s’il y a une complication de la plaie. L’infirmière libérale doit savoir diagnostiquer le problème. Elle doit s’informer au maximum de l’état du patient. Par exemple, pour un ulcère des jambes, l’infirmière devra interroger le patient pour savoir si un doppler a déjà été pratiqué. Si ce n’est pas le cas, elle en fera la demande auprès du médecin traitant.
  • L’infirmière libérale à une responsabilité nouvelle aujourd’hui : depuis 2007, elle peut prescrire les dispositifs médicaux, c’est-à-dire le matériel nécessaire pour exécuter ses soins. L’infirmière libérale doit savoir choisir le pansement adéquat mais aussi bien le prescrire ! Consultez notre article sur “La prescription infirmière : quels en sont les droits et les obligations ?”

Une formation est une aide réelle. Elle vous permettra de prendre la bonne décision au bon moment !

Prise de photos des plaies sur smartphones

Grâce à des applications sur smartphones, vous pouvez prendre des photos des plaies et y ajouter des commentaires. Indispensable notamment pour les plaies chroniques, à cicatrisation difficile ou retardée. Cet outil technique vous permet de suivre l’évolution de la plaie, de mesurer sa taille, sa profondeur, afin d’effectuer le traitement adéquat.

Si l’application est connectée au logiciel en ligne, cela permet de partager l’évolution des plaies avec tout le cabinet. Ceci est pratique pour avoir des avis, poser des questions et améliorer la prise en charge globale. Découvrez et téléchargez gratuitement notre application mobile CBA !

Le dossier de soins

Le dossier de soins est un outil permettant de regrouper toutes les informations concernant le patient et le projet de soins établi avec celui-ci. Il trace l’ensemble de votre activité d’infirmière libérale. Le dossier de soins est constitué de plusieurs fiches (diagramme de soins, fiche de liaison des intervenants…) dont une fiche d’évaluation de la plaie !

Le dossier de soins permet un meilleur partage des informations entre les différents intervenants (infirmière libérale, médecin traitant, spécialiste), une meilleure coordination des soins et donc une optimisation de la qualité des soins.

Dans sa version digitale, il permet de noter des transmissions, partagées au sein du cabinet et d’avoir accès aux antécédents de celui-ci, pour une meilleure connaissance du patient.

Et vous, quels sont les outils que vous utilisez pour optimiser au mieux le suivi des plaies et cicatrisations ? Quelles sont les difficultés que vous rencontrez le plus souvent lors de ces prises en charge ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
apaho.a Mélanie.m Kat.K Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
apaho.a
Invité
apaho.a

Bonjour,
Pour information une sélection de 3 actions de formation sur la prise en charge des plaies et cicatrisation se déroulant ce mois de JUIN 2013 sur le lien ci-après : http://www.apaho.fr/index.php?_id_o=00010&_ad=plaies

Apaho

Mélanie.m
Invité
Mélanie.m

Bonjour Kat,

Nous sommes ravis que notre blog puisse vous aider pour votre prochaine aventure libérale et nous vous souhaitons pleins de succès dans vos projets !

Kat.K
Invité
Kat.K

Bonjour et merci pour votre site très très informatif pour moi, qui vais bientôt me lancer dans l’aventure du libéral.
J’en profite pour vous faire connaître ce site : choisirunpansement.com qui m’a bien aidé lors de plaies complexes.
Bonne continuation !