Comment réussir mes télésuivis d’infirmier libéral ?

télésuivi infirmier libéral myinfilive

Avec le Covid-19, l’Etat encourage fortement le télésuivi des infirmiers libéraux dans leur surveillance de patients atteints. Un nouvel acte de surveillance a donc été créé pour permettre de facturer ces « télépassages » et on vous explique comment les réussir au mieux dans la pratique.

Le télésuivi pour lutter contre le Covid

Un tout nouvel acte de télésuivi vient de compléter la gamme d’actes de télémédecine. Cette mesure exceptionnelle permet de limiter vos passages chez les patients et donc de limiter les risques pour vous d’attraper le virus.

En tant qu’infirmier libéral vous pouvez maintenant réaliser des surveillances de patient atteints du Covid, prescrites sous ordonnance. C’est-à-dire que vous pouvez désormais remplacer un passage à domicile par un appel téléphonique ou en visioconférence directement avec le patient, sans médecin, pour vérifier leurs données cliniques.

Les IDEL demandent souvent à quelle fréquence peut-on recourir au télésuivi. C’est simple, le nombre de passages va dépendre de l’ordonnance du médecin. Et bien souvent, lorsqu’on vous recommande deux passages par jour, vous pourrez en réaliser un par télésuivi.

Comment réussir mes télésuivis ?

Voici plusieurs astuces de bases à garder en tête pour commencer la télésurveillance de vos patients.

Avant tout : le choix du matériel de télésuivi

Vous êtes beaucoup à vous demander s’il faut recourir à du matériel spécifique pour faire de la télémédecine. Vu l’urgence, il faut savoir que le Ministère de la santé autorise la réalisation d’appels ou de visioconférences via des applications gratuites, comme WhatsApp ou Skype par exemple. Néanmoins, il faut préciser que ces appli gratuites ne sont pas idéales, car elles ne sont pas faites pour un télésuivi à la base. Il y a en revanche, d’autres solutions, plus complètes qui existent.

Si vous avez peur de vous lancer dans un nouvel acte, pas de panique, sachez qu’une toute nouvelle fonctionnalité de télémédecine vient de sortir pour les infirmiers libéraux. Elle s’appelle MyinfiLIVE et est disponible gratuitement sur l’application CBA durant toute la durée du confinement. Elle permet de passer des appels et des visioconférences sécurisées. Vous conservez un compte-rendu de séance et pouvez le transmettre ensuite au médecin pour une meilleure coordination des soins. Pratique quand on débute le télésuivi et qu’on n’est pas sûr de penser à tout. Là, il suffit de vous laisser guider et sans avoir besoin d’acheter un équipement médical supplémentaire. 😉

Un smartphone en conditions optimales pour le télésuivi

Cela peut paraître évident, mais une bonne connexion et un téléphone dont la batterie est chargée seront vos meilleures armes pour réussir votre télésuivi sur mobile ! Pour une bonne connexion Internet, pensez à vous rallier au Wifi de votre box, si la connexion en 4G n’est pas suffisante. Ensuite, c’est vrai que la visioconférence (plus que l’appel) peut décharger plus ou moins rapidement votre smartphone selon votre modèle. Il est donc primordial d’avoir une batterie chargée au moment de l’appel, voire un chargeur et une prise à proximité en back up, on ne sait jamais !

Comment mettre en place le télésuivi ?

Pour la surveillance Covid, un premier passage classique (physique) sera bien sûr nécessaire afin de rencontrer le patient et de lui expliquer comment va se dérouler le rythme des passages. Vous pourrez aussi convenir d’un moment de télésuivi pour vous rendre chacun disponible et lui expliquer avec quel canal vous échangerez. D’ailleurs, via MyinfiLIVE, vous pouvez adresser un SMS pour que le patient puisse rejoindre l’appel ou votre visioconférence facilement. 😉

Afin de pouvoir prendre les données cliniques du patient, vous pourrez lui laisser, si possible, tensiomètre, thermomètre et saturomètre afin qu’il puisse les mesurer en toute autonomie et vous les transmettre lors des télésuivis.

Si vous n’avez pas le matériel de mesure médical nécessaire à laisser chez chaque patient, notez que certains IDEL suivent uniquement la température par télésuivi et font les autres mesures lors des passages physiques. Certains infirmiers qui effectuent des prise en charge Covid affirment aussi que rien qu’à l’appel, il est possible d’entendre le souffle des patients et d’évaluer leur aisance ou non à parler.

Le bon moment pour faire un télésuivi

On le sait, vous n’avez pas que des patients atteints du Covid et votre angoisse, c’est de contaminer les uns en allant chez les autres. Pour diminuer ce risque, pensez à voir les patients non-suspects en début de tournée, et finir par les suspicions ou les cas avérés. Vous saurez alors quand redoubler d’attention, notamment dans le choix de vos protections médicales lors de ces visites.

Et pour vos télésuivis, c’est la même chose. Prévoir ces rendez-vous en fin de tournée de soins peut vous permettre d’éviter de vous y perdre entre les rendez-vous physiques et les séances à distance. En plus, si vous effectuez ces rendez-vous lors d’un moment calme, où vous êtes posé pour effectuer ces échanges, la qualité auditive et votre concentration n’en seront que meilleures ! 🙂

Et la partie « suivi » du télésuivi

A chaque séance, on vous conseille d’annoter le compte-rendu de votre séance pour suivre au mieux l’évolution de l’état de santé de vos patients. C’est aussi très précieux pour en informer le médecin. Et petit rappel, il circule des modèles de fiches de suivi patient Covid. Servez-vous-en chaque jour tout au long de vos surveillances. 😉

Si vous souhaitez commencer le télésuivi, rien de plus simple, inscrivez-vous pour obtenir vos accès à MyinfiLIVE par ici. L’application sous Android et iOS est pensée à la fois pour les télésuivis et les téléconsultations au chevet du patient pour aider le médecin dans son diagnostic. Alors ? Prêt.e à vous lancer dans le tur-fu ? 🙂

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires