Réussir une séparation en cabinet infirmier en douceur

séparation cabinet infirmier

Il existe des tas de raisons pour se séparer entre infirmiers libéraux en cabinet. Mais bien souvent, on se sépare, car on ne s’entend plus et qu’on a tout essayé. On vous donne quelques pistes dans cet article pour réussir votre séparation en douceur en cabinet infirmier.

Pourquoi les infirmiers libéraux se séparent ?

Peut-être que les conditions de tournée de soins à domicile, le nombre de jours travaillés par mois ou le roulement ne convenaient plus à votre collègue de cabinet. Peut-être aussi que sa façon de soigner ou de travailler, vous ne le supportiez plus. Peut-être qu’elle a eu une opportunité dans un autre cabinet pour rejoindre son conjoint. Peut-être que cette amie de toujours n’a pas supporté votre mésentente et qu’elle souhaite couper le cordon en partant coûte que coûte… Bref, les raisons de se séparer sont multiples, il en existe autant que de cabinets infirmiers. Ce qui est sûr, c’est qu’on en arrive là, lorsqu’on a tout essayé et qu’on ne s’entend plus. Vient alors le moment fatidique, (ou la délivrance pour certains aussi !) de la séparation et du « découpage du cabinet ».

Le meilleur outil de la séparation de cabinet : le contrat

Le contrat : c’est la base. Selon l’Ordre Infirmier, si rien n’est écrit (dans un contrat), tout est envisageable lors d’une séparation. Alors, le bon départ quand on se sépare dans un cabinet infirmier, c’est le départ qui est prévu !

Il y a encore quelques années, on pouvait débuter son activité sans contrat, et même aujourd’hui encore, des IDEL travaillent ensemble, sans contrat. C’est une prise de risque, mais il est conseillé d’en faire un, surtout lorsqu’on partage tout : logiciel, local, matériel, patientèle, car comment décider de qui repart avec quoi, à la fin ?

Le contrat, c’est un engagement auquel les différentes parties doivent se tenir. Dans le cas contraire, on s’expose à d’éventuelles complications judiciaires. Comme lors d’un mariage, ce contrat mentionne tout, prévoit tout, en cas de départ du cabinet comme : le préavis de départ, la répartition du matériel, la répartition de la patientèle, la participation des frais restants… Il existe bien entendu des modèles types à se procurer en ligne, mais vous pouvez préciser vos spécificités, il faut juste éviter les clauses abusives, qui peuvent rendre votre contrat caduc.   

On y précise aussi le statut de chacun (infirmier remplaçant, collaborateurs, associés), les conditions de travail, la participation aux frais du cabinet… Cela permet au début et pas qu’à la fin de la relation, de se protéger : exemple, lorsqu’on débute une collaboration et que le contrat n’est pas respecté, on peut se désengager dès que ça tourne au vinaigre ! 😉

D’autres astuces pour se séparer en cabinet correctement

Il existe d’autres moyens pour faciliter votre séparation en cabinet infirmier comme : le bon sens, la communication ou encore, ne pas faire pot commun pour l’achat de matériel.

L’écoute et la communication

Votre meilleur outil, c’est la communication et l’écoute des autres. Même si ce n’était plus aussi simple de travailler ensemble, ce n’est pas pour autant qu’il faut se déchirer jusqu’au bout. On le rappelle, l’avantage du libéral, c’est que vous pouvez passer d’un statut de groupe à solo. Vous êtes justement libre de faire comme vous le sentez.  

Le choix de la patientèle  

Et qu’en est-il de la patientèle ? Quand on touche à l’humain, il n’est pas si simple de déterminer un prorata en fonction des parts engagées par chacun dans le cabinet. Bien souvent, les IDEL se mettent d’accord pour laisser le choix aux patients d’opter pour l’infirmier avec qui ils ont le meilleur feeling, et bien souvent, c’est pour le mieux pour tout le monde.

La séparation des données de votre logiciel

Vous vous séparez avec votre collègue et que vont devenir vos centaines de données patients : ordos, dossiers de soins, coordonnées… qui avaient été enregistrées sur un même accès de logiciel infirmier. Qui va garder l’accès ? Qui va devoir retaper toutes les données dans un autre compte ? 😊

Avec la séparation des données comme sur My Agathe e.motion, ce problème ne se pose pas. Chacune repart avec ses données et vous pourrez faire le tri sur ce que vous souhaitez garder. Aussi simple que ça !  

L’achat de matériel médical en individuel

Vous n’êtes effectivement pas obligé de faire pot commun pour l’achat de matériel médical. Ce sujet fâche un peu quand chaque IDEL contribue financièrement à même hauteur et que certains se servent plus que d’autres dans les fournitures du cabinet. Avec le chacun pour soi, c’est sûr, vous n’aurez plus de problème de cet ordre, mais vous devrez assumer seul vos courses.  

Un médiateur en cas de litige entre infirmiers

Si vous ne trouvez pas de solution et que la communication ne passe plus, vous avez toujours la possibilité de vous adresser à l’Ordre Infirmier pour vous aider en tant que médiateur. Un juriste en droit des contrats ou des sociétés pourra aussi vous renseigner sur vos droits et obligations. 😉

Il existe donc plusieurs solutions pour faire une séparation en douceur entre infirmiers libéraux dans un cabinet. Et vous, vous êtes-vous déjà séparé ? Racontez-nous votre expérience en commentaires. 😉  

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires