La place de l’Ordre infirmier dans votre profession

Place de l'ordre infirmier dans la profession

L’Ordre National des Infirmiers (ONI) est l’organisme qui représente votre profession. Mais quel rôle tient-il au sein de votre profession d’IDEL ? Entre nouvelles missions et critiques, l’ONI fait parler de lui !

Historique de l’Ordre

Créé en 2006, l’Ordre National Infirmier est une institution indépendante servant à défendre et assurer la promotion de la profession d’infirmier. Avant sa création, la profession n’était pas représentée par une institution, contrairement à d’autres professionnels de santé comme les médecins par exemple. Dès 2005, des syndicats infirmiers souhaitaient structurer l’ensemble de la profession sous un même organisme afin de valoriser le métier. Ce collectif de syndicats, ainsi que d’autres groupements de professionnels, ont participé à l’élaboration d’un texte de loi pour la création de cet Ordre. C’est ainsi que le 13 juin 2006, l’Ordre National des Infirmiers voit le jour. La mise en place d’un tel organisme est à la fois une reconnaissance pour la profession et marque une volonté de pouvoir défendre les intérêts de tous les infirmiers de France.

L’ONI est structuré en 3 conseils de niveaux différents :

  • Le conseil national qui coordonne les actions des conseils régionaux et départementaux, vote le budget et élabore le code de déontologie.
  • Les conseils régionaux qui interviennent sur les plaintes et manquements au code de déontologie et assure le lien avec les instances régionales.
  • Les conseils départementaux qui gèrent l’inscription des professionnels au tableau et la médiation des litiges.

Les missions de l’Ordre des infirmiers

Les missions de l’Ordre sont multiples. Il régit tout d’abord l’accès à la profession, via des critères précis, comme le nombre d’heures d’expérience. Il met en place dans ce cadre, un système d’inscription au tableau de l’ordre des infirmiers, qui lui permet de vérifier que les critères d’accès soient bien respectés pour chaque professionnel de santé.

L’Ordre agit également en tant que médiateur dans les litiges qui peuvent concerner les infirmiers entre eux, ou avec des patients. Particulièrement utile pour les IDEL, ce service gratuit permet de trouver une solution amiable dans 50% des cas.

De manière générale, l’Ordre doit s’assurer que les lois et règles qui encadrent la profession soient bien respectées, et cela passe par des contrôles, comme par exemple dans le cadre des relations entre professionnels de santé et l’industrie pharmaceutique, et des mesures disciplinaires si nécessaire.

Enfin, l’ONI se place comme porte-parole de la profession d’infirmiers auprès des instances de loi, pour permettre le dialogue et assurer les intérêts de la profession. Il s’est ainsi positionné sur le débat des plateformes et annuaires pour les IDEL afin de rappeler les bonnes pratiques et règles liées à ce sujet.

La place grandissante de l’ONI dans la profession

La création du code de déontologie des infirmiers, élaboré par l’ONI, a conféré à ce dernier de nouvelles missions. En effet, la mise en place de ce code a engendré un transfert de compétences entre les Agences Régionales de Santé (ARS) et les conseils de l’Ordre. Ainsi toutes les démarches administratives pour le remplacement en libéral passent désormais par l’ONI. la validation des contrats, les demandes de dérogation, passent aussi par l’Ordre qui les valide. Vous pouvez d’ailleurs trouver sur leur portail de nombreux documents à télécharger comme des demandes d’autorisations de remplacement.

Le Code de Déontologie, qui a par ailleurs permis une plus grande reconnaissance de ma profession, a édicté de nouvelles règles, dont le respect est assuré par l’ONI.

Polémiques et critiques vis-à-vis de l’ONI

Si l’ONI prend une place de plus en plus importante dans votre métier d’IDE, il n’en reste pas moins que ce dernier a connu des difficultés et a bien failli disparaitre. En avril 2015, un amendement visant à le supprimer a été voté par les députés. Après avoir été rétabli en juillet 2015 par le Sénat, la question de sa suppression est à nouveau débattue en novembre de cette même année. Le maintien de l’Ordre sera finalement acté.

Ces revirements interviennent dans un climat tendu. En effet, l’Ordre essuie de nombreuses critiques de la part des infirmiers, vis-à-vis du montant de la cotisation jugé trop important, et du peu d’impact de ses actions.

Et vous, que pensez-vous de l’Ordre National des Infirmiers ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de