Plus de tests RT-PCR que de PCR antigéniques pour les IDEL ?

tests dépistage covid idel

Les tests RT-PCR et les tests PCR antigéniques sont tous deux basés sur le principe d’un frotti d’écouvillon dans les narines. Mais, il semblerait que les infirmiers libéraux fassent moins de tests PCR antigéniques. On en parle dans cet article.

Petit rappel sur les deux types de tests Covid-19

Le RT-PCR se fait par le nez, et une fois réalisé, on envoie l’échantillon au laboratoire comme un bilan sanguin pour une analyse plus fine de la présence du virus chez le sujet. Son efficacité est plus élevée que le test PCR antigénique, mais le résultat ne s’obtient qu’au bout d’une journée.

Le test PCR antigénique, quant à lui, permet d’obtenir un résultat en 30 minutes environ pour le patient, mais il est moins fiable.

De moins en moins de tests PCR antigéniques

La première raison est que ce test PCR antigénique est moins fiable que le RT-PCR. Si vous voulez prendre l’avion par exemple, le test le plus fiable est celui qui est recommandé. Les gens qui voyagent demandent donc plus souvent aux soignants le RT-PCR.

Deuxième raison : aujourd’hui, le test antigénique ne permet pas de déterminer le variant auquel la personne peut être positive. Or, cette donnée est essentielle pour les autorités de santé pour surveiller l’épidémie, donc si vous êtes positif sur le test antigénique, on va systématiquement chercher à connaître si vous êtes positif à un variant. Vous aurez donc à faire tout de même le test RT-PCR en complément.

Enfin, le test antigénique est utile et pratique lorsqu’on présente des signes cliniques de la maladie Covid-19, mais même si le test s’avère négatif, on n’est pas totalement sûr que ce soit vraiment le cas…

Les freins pour les IDEL sur les tests antigéniques

Tout d’abord, le test RT-PCR est le plus facile à réaliser pour les infirmiers libéraux, car on amène les tests réalisés au laboratoire en renseignant les coordonnées du patient, comme on le fait déjà avec les bilans sanguins. Les IDEL se sont donc naturellement tournés vers ces tests qu’ils peuvent déposer avec leurs bilans habituels. Seuls bémols de ce système : on ne fait pas de tests l’après-midi et ils sont valorisés 3.1, soit 3 fois moins que pour un test PCR antigénique.  

En effet, le test antigénique est quant à lui coté 9.5. Il faut cependant attendre 20-30 minutes pour avoir le résultat sur place. Cela nécessite une logistique au sein du cabinet pour éviter que des patients ne se croisent. Il faut donc un certain timing à allouer à ces tests et en conséquence, on fait donc moins de soins pour faire des tests.

Ensuite, il faut annoncer à la personne le résultat, lui faire signer un papier et déclarer le test sur le site Si-Dep pour se faire payer. Si le patient est positif, vous pouvez alors effectuer son contact tracing en plus auprès de l’Assurance maladie. Ce tracing est côté 9.6. Vous pouvez donc potentiellement coter un 9.5 + 9.6, mais vous en ferez moins et devrez prévoir une logistique plus poussée pour ces tests antigéniques et un temps alloué à la partie administrative en ligne. Autant dire qu’il faut réussir à le combiner dans un emploi du temps avec une tournée de soins classique différente.

Bien sûr, en tant que libéral.e, vous êtes libre d’accepter ou non un soin en fonction de votre temps disponible et de la logistique que vous êtes en mesure de mettre en place. On peut donc comprendre que certains IDEL fassent plus certains tests de dépistage que d’autres.

Et vous ? Vous faites plutôt quels types de tests de dépistage Covid ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires