Nomenclature : pourquoi ceci n’est pas une barrière

nomenclature ngap idel

Tout le monde a peur de passer le code de la route ou le permis. Eh bien avec la nomenclature, quand on est infirmier libéral, c’est pareil ! Même si on sait conduire, il y a parfois des panneaux rares qu’on ne connait pas et sur lesquels on a peur de tomber.

L’infirmière libérale utilise souvent les mêmes cotations

Dans la nomenclature comme dans le code de la route, on apprend des tas de choses en formation. C’est assez décourageant au départ, car on se dit qu’on n’arrivera jamais à se rappeler de tout. Puis, finalement, c’est toujours la même chose : on finit par n’utiliser au quotidien que 10 % de ce qu’on a appris !

Pour la nomenclature, c’est pareil, on fait quasiment toujours les mêmes cotations, donc c’est facile. Puis, un jour, on tombe sur un cas particulier… Là, il faut chercher l’information bien sûr, mais un coup de fil à un collègue, ou « un petit coup de main » gentiment demandé sur la toile et de nombreux IDEL n’hésiteront pas à partager leurs lumières avec vous ! 😉

infirmier libéral cotation entraide

Surtout, il ne faut pas complexer, comme le permis de conduire, tout le monde finit par y arriver.

Des outils pour maîtriser la nomenclature

Il y a bien entendu des formations, que l’on recommande vivement en début de carrière en libéral pour se rassurer et maîtriser les bases de la nomenclature générale des actes professionnels (NGAP).

Mais aujourd’hui, à l’heure de l’intelligence artificielle, les éditeurs de logiciel infirmier l’ont bien compris, les machines retiennent et apprennent pour nous.

Si on poursuit notre comparaison avec les voitures : contrairement aux carrosses d’antan, aujourd’hui, nos voitures sont intelligentes. Leurs voyants se déclenchent quand nos pneus sont sous-gonflés ; nos volants se recentrent lorsqu’on se désaxe de la route, elles freinent quand on passe près d’un radar… Eh bien, pour les infirmiers libéraux, avec leur logiciel infirmier comme My Agathe e.motion, c’est pareil !

C’est bien normal, pour n’importe qui « un AMI2 » ne veut rien dire. En revanche, lorsque vous renseignez dans votre logiciel que vous mettez un pansement et un anticoagulant, votre logiciel infirmier comprendra alors quelle cotation appliquer. Il devient beaucoup plus simple de parler à son logiciel intelligent qui transformera cela en cotation à notre place.

Eh oui ! Un logiciel de télétransmission retient près de 32 actes de soins courants. Avec cette smart cotation, disponible notamment dans la version Gold de My Agathe, finalement, l’essentiel à retenir, c’est qu’en choisissant les bons outils, la nomenclature n’est plus une prise de tête ! Et ça, c’est plus de sérénité dans votre quotidien !

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
  S’abonner  
Notifier de