Achat ou location du local lors de l’installation en libéral ?

Achat ou location du local lors de l'installation en libéral

Lorsque vous créez votre cabinet en libéral, le choix du local s’impose comme une étape clé de votre parcours. Mais que choisir entre l’achat et la location d’un local ?

Avoir un cabinet, une obligation pour les IDEL

Une infirmière libérale exerçant au sein de son cabinet, se doit de disposer d’un local professionnel. En effet, même si vous passez 80% de votre temps en tournée, le local infirmier est bien une obligation légale. Par ailleurs, vous ne pouvez disposer que d’un seul lieu d’exercice, sauf dérogation exceptionnelle attribuée par l’ARS.

Au-delà de l’achat ou de la location, sachez qu’il est également possible d’utiliser une partie de son logement personnel en tant que cabinet infirmier. Toutefois, quelques règles sont à respecter !

Les éléments à garder en tête pour bien choisir son local

Le choix du local est une étape clé de votre installation. En effet, les coûts engendrés par l’achat ou la location du local sont nombreux : aménagement, entretien, loyer ou emprunt, … Votre lieu d’exercice peut rapidement générer des frais très important qui peuvent mettre en péril votre situation financière, s’ils ne sont pas maitrisés. D’autant plus, que le local n’est qu’une partie des investissements à prévoir lors de l’installation, et que d’autres choix d’équipement se présenteront à vous. D’où l’importance de bien choisir sa formule !

La situation géographique de votre lieu d’exercice est également stratégique. Un lieu facile d’accès, avec un parking à proximité, avec une bonne visibilité, dans une zone dynamique, vous permettra de vous faire connaître plus facilement, quand dans un zone reculée, peu accessible.

Par ailleurs, votre local doit respecter certaines règles très importantes :

  • Votre local doit être habilité à l’exploitation d’une activité professionnelle.
  • Il doit respecter les normes d’accessibilité handicapés. A noter que des dérogations existent pour les bâtiments classés au patrimoine.
  • Il doit permettre le bon aménagement du cabinet selon les critères obligatoires.

L’achat du local

Votre local peut être acheté à titre privé ou à titre professionnel. Mais dans tous les cas, il doit être inscrit au Registre des Immobilisations.

L’intérêt d’acheter son local à titre professionnel, est la déduction de certains frais comme les droits d’enregistrement, les frais de notaire, les impôts et taxes’

Mais pourquoi acheter plutôt que louer ? C’est tout simplement un choix d’investissement. Car dans le cas d’un achat, même si vous arrêtez votre activité, votre local sera toujours à vous, et vous pourrez le revendre ou encore le louer.

L’inconvénient est l’investissement que vous devez faire au départ, qui vous mènera probablement à payer des mensualités de remboursement d’emprunt plus élevées qu’un simple loyer. C’est donc aussi en fonction de vos revenus que vous prendrez votre décision !

 

Par ailleurs, un achat immobilier est une décision importante ! Comparez les prix du marché, étudiez l’environnement du lieu envisagé, analysez les différentes propositions de financement de la part de plusieurs banques différentes. Bref, ne laissez rien au hasard et assurez-vous que votre projet soit abouti et réfléchi de A à Z !

La location du local

La location du local pour votre exercice en libéral vous permet de ne pas vous engager autant que lors d’un achat.

Pour louer un local, vous devez établir un contrat de bail professionnel, appliqué aux professions libérales, selon les règles dictées par le Code Civil. Ce bail est valable pour une durée minimum de 6 ans. Toutefois, si vous arrêtez votre activité, il vous suffit simplement de rompre le bail, au moins 6 mois avant la fin de celui-ci.

Ce bail doit contenir entre autres :

  • Votre nom ou le nom de la société
  • L’identité du propriétaire
  • La durée du bail et les conditions de renouvellement
  • Le dépôt de garantie (1 mois de loyer)
  • La mention de l’usage professionnel du local
  • L’adresse
  • Le montant du loyer et des charges
  • Les travaux à charge du bailleur et du locataire
  • L’état des lieux d’entrée

Attention si votre local n’est pas exploitable pour un usage professionnel, il vous faudra faire la demande de transformation au propriétaire. A noter que ceci est interdit dans les communes de plus de 10 000 habitants et à Paris dans un rayon de 50 km.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour bien choisir entre location et achat du local !

 

Avez-vous sauté le pas ? Quels conseils donneriez-vous ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de