Les syndicats infirmiers ferment la porte des négociations conventionnelles

Les syndicats ferment la porte des négociations conventionnelles

Le 11 juillet devait se tenir une nouvelle séance de négociations entre l’Assurance Maladie et les syndicats infirmiers. Cette séance n’aura finalement pas lieu…

Après l’avenant n° 5 signé à la fin de l’année dernière, et des séances de négociations en mars et juin dernier qui n’avaient pas abouti, cette ultime séance devait conclure les négociations conventionnelles qui durent depuis maintenant 1 an.

Le refus des syndicats

Dans un communiqué de presse publié le 10 juillet, le SNIIL, la FNI et Convergence Infirmière ont uni leur voix pour dénoncer les propositions de l’Assurance Maladie. Ils ont également annoncé leur refus de participer à une nouvelle séance de négociations prévue pour le 11 juillet.

En cause, les motifs déjà évoqués précédemment que sont la faible enveloppe budgétaire allouée aux IDEL et des mesures dont l’entrée en vigueur s’étalerait sur des délais jugés trop lointains (jusqu’en 2021). A cela, s’ajoute aussi un débat houleux sur le circuit de médicament. Les syndicats dénoncent un possible « accord avec les pharmaciens, [qui] bloquent toutes avancées conventionnelles sur des points qui relèvent pourtant du coeur de métier des IDEL ». La question du suivi de la chimiothérapie orale en officine, ou encore la question de la chirurgie ambulatoire sont également des points de négociations bloquants.

Ce sont tous ces sujets qui ont mené les syndicats à refuser en bloc une nouvelle séance lors de laquelle ils devaient découvrir les nouvelles propositions de l’Assurance Maladie.

Au-delà de ce simple refus, c’est surtout une véritable rébellion qui s’amorce pour l’ensemble des syndicats représentatifs des infirmiers libéraux.

Ces derniers ont par ailleurs déclaré en appeler à l’arbitrage du Premier Ministre sur cette question. La question des négociations sera donc à suivre de près dans les prochaines semaines.

Et vous que pensez-vous de la décision des syndicats de ne pas participer aux négociations dans les conditions actuelles ? Qu’espérez-vous pour votre profession ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Commentaires
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
isabelle herail
isabelle herail
3 années

Tout à fait d?accord avec les syndicats.
Faut tenir bon et ne rien lâcher pour qu?enfin notre savoir faire infirmière soit valoriser à sa juste valeur.

Karine MOUNEAU
Karine MOUNEAU
3 années

Oui,de toute évidence les syndicats ont raison de ne pas faiblir devant l’Assurance maladie,notre profession est un des socles important de la prise en charge médicale en FRANCE et nous ne sommes tjrs pas suffisamment reconnus.Depuis combien de temps notre nomenclature de facturation n’a pas été revalorisée!!Nous sommes tjrs au 2éme acte payéà moitié puis plus rien,comment peux t on continuer comme ça,comme des moins que rien.Est ce que les médecins accepteraient ça,faire une deuxième prescription pour moitié prix!!J’ en doute!,pourquoi n’avons tjrs pas de passe droit de stationnement non payant dans les ville!!Stop,on nous prend pour des minables,il faut se battre.

Trytogenie
Trytogenie
3 années

Encore heureux que les pharmaciens n?accèdent pas à l?administration des traitements…vont se déplacer à domicile et gérer le lien avec les médecins ou quoi??
FAUT PAS CONFONDRE COMMERCE ET PRISE ET CHARGE!!!

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x