Le rôle des IDEL dans la société : une place indispensable

Rôle de l'idel - enquête PACA novembre 2017

Le rôle des infirmiers libéraux est crucial dans notre société. C’est ce que démontre une étude menée par l’URPS PACA et une étudiante à la CNAM d’Aix-en-Provence. De par son travail, auprès des patients et auprès des autres professionnels de santé, l’infirmière libérale assure le lien tout au long du parcours de soins.

L’enquête menée par l’URPS PACA

Réalisée entre février et septembre 2017 par l’URPS PACA, via des mailings et des sms, l’enquête régionale a permis de récolter les réponses de 286 IDEL de la région PACA. Cette étude dresse un portrait très précis de l’infirmière libérale actuelle.

Le profil majoritaire des répondants est le suivant : une infirmière libérale entre 40 et 60 ans, qui travaille en zone urbaine.

La charge de travail des infirmiers libéraux

L’enquête menée a permis également d’en savoir plus sur la charge de travail « type » d’une IDEL. Ainsi, une journée de travail est généralement passée au chevet du patient 81% du temps, tandis que les 19% restants sont passés sur la route. L’IDEL voit environ une vingtaine de patients/jour, mais pour certains plusieurs visites quotidiennes sont nécessaires. Cela représente en moyenne un total de 68h de travail/semaine !

En pratique, le dossier de soins papier est plébiscité à 94%, et 98% des répondants utilisent un ordinateur pour la télétransmission. La gestion de l’administratif représente en moyenne 6h par semaine.

En termes de formation, plus de ¾ des répondants participent chaque année à un programme DPC pour se former, dont l’obligation est triennale.

Le rôle de l’IDEL au sein du parcours de soins

L’IDEL est au coeur du parcours de soins des patients. Cette étude le montre bien via l’importance de la coordination entre les différents professionnels de santé amenés à côtoyer le patient à domicile : médecins traitants, aides-soignants, kinés’ Pourtant cette coordination n’est pas rémunérée et pour certains ne relève pas du rôle de l’infirmière, mais du rôle du médecin traitant.

L’infirmière libérale est également amenée à collaborer avec les établissements de soins, les hôpitaux, les SSIAD’ Toutefois, seuls 15% des IDEL travaillent avec les HAD, avec qui la situation est tendue du fait de certaines pratiques jugées peu scrupuleuses (tarification, détournement de patientèle’).

La place de l’infirmière libérale auprès des malades

L’investissement auprès des patients est souvent total. Joignable 24h/24, 70% des IDEL reçoivent des appels de leur patient ou de proches des patients la nuit, pour des soucis de perfusions, des angoisses ou bien des décès.

Visitant quotidiennement les malades, rappelons que l’infirmière libérale est parfois confrontée à des situations d’isolement de certains patients, pour qui cette visite, est la seule interaction sociale de la journée.

Les suites de cette étude

Suite à cette étude, l’URPS PACA a annoncé travailler sur la mise en place d’un outil de partage d’information et de coordination professionnelle, une des problématiques soulevées par l’enquête. Un projet d’astreinte de nuit est également à l’étude, pour mieux organiser les soins infirmiers de nuit à domicile, et cela en toute autonomie.

Et vous, vous reconnaissez-vous dans ce portrait ? que pensez-vous des projets à l’étude suite aux résultats de l’enquête ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Catherine Bousquet Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Catherine Bousquet
Invité
Catherine Bousquet

J’ai 61 ans,je me reconnais tout à fait dans cette étude.
Ayant travaillé plusieurs années en Réseau,je pense qu’il est primordiale de mettre en place un outil de partage d’informations et de coordination professionnelle qui est déjà fait dans plusieurs réseau mais qui reste encore trop cloisonné:ville de son côté,hôpital de l’autre.Il suffit de demander au patient ce qu’il vit dans son parcours de soins