La campagne de vaccination contre la grippe démarre !

Vaccin Antigrippe

Vendredi 6 octobre démarre la campagne annuelle de vaccination contre la grippe. Cette campagne durera près de 4 mois, afin de lutter contre ce virus et protéger notamment les plus faibles.

La prise en charge du vaccin

Afin d’encourager un maximum de monde à se faire vacciner, l’Assurance Maladie prend en charge le coût de la vaccination pour les populations à risques, chaque année. Pour bénéficier de cette prise en charge, les personnes concernées reçoivent un bon qu’elles doivent présenter au médecin qui juge alors de la nécessité de se faire vacciner. Elles pourront ensuite récupérer leur vaccin à la pharmacie, gratuitement.

Le rôle de l’infirmière libérale

Les infirmiers libéraux ont de tout temps, pratiqué la vaccination contre le virus de la grippe, sur prescription médicale, un acte infirmier par définition. Mais depuis 2008, ils peuvent également administrer l’injection du vaccin antigrippal sans prescription médicale, sur certaines personnes :

  • Les personnes de plus de 18 ans ayant bénéficié de l’injection les années précédentes (sauf les femmes enceintes)
  • Les personnes âgées de plus de 65 ans
  • Les personnes atteintes de certaines pathologies comme les maladies broncho-pulmonaires chroniques, les insuffisances respiratoires, les maladies respiratoires, la mucoviscidose ou les cardiopathies congénitales cyanogènes.

Quelle nouveauté pour 2017 ?

Depuis la loi N°2016-1827 du 23 décembre 2016 de financement de la sécurité sociale pour 2017, et son décret de mai 2017, plus de 4000 pharmacies peuvent désormais vacciner contre la grippe, dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine. Cette expérimentation a pour but maximiser la couverture vaccinale afin de diminuer le nombre de victimes de la grippe. Cette mise en place permettrait également de réduire les dépenses de santé liées à la grippe.

Les conséquences pour les IDEL

Cette mesure inquiète fortement les syndicats infirmiers qui dénoncent les conséquences sur les infirmières libérales : une partie essentielle de leur activité désormais pratiquée par un autre corps de métier, dont ce n’est pas le rôle et pour un tarif moins élevé que lorsque l’acte est réalisé par une IDEL. C’est, selon eux, une fois de plus un manque de considération pour la profession d’infirmier libéral.

A noter également, que la collecte des DASRI, les déchets d’activité de soins à risques infectieux, sera gratuite pour les pharmaciens. Ce détail ne manquera pas de faire grincer des dents les IDEL, qui doivent gérer de leur côté le cout et l’élimination de ces déchets.

A suivre, suite à cette expérimentation, si la mesure est étendue à l’ensemble des pharmaciens sur tout le territoire.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Slider
Commentaires
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
IDOLE Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
IDOLE
Invité
IDOLE

Nous sommes trés mal representées par l Ordre Infirmier,qu il prenne exemple sur le quebec