Facturation des IK en Haute-Savoie : les IDEL en colère face à une remise en cause de la CPAM

Remise en cause de la facturation des indemnités kilométriques en Haute Savoie IDEL en colère

La direction de la CPAM de Haute-Savoie a décidé de modifier la facturation des indemnités kilométriques des infirmières et infirmiers libéraux de Haute-Savoie à compter du 1er avril 2022. 

Pour de nombreux.ses IDEL, cette décision compromet sérieusement la pérennité de l’offre de soins infirmiers à domicile et la satisfaction des usagers du département. 

Afin d’y faire face, Marine, infirmière libérale depuis 2015, ainsi que tous.tes les infirmiers.ères de Haute-Savoie se mobilisent avec une pétition :  « Sauvons l’offre de soins infirmiers à domicile en Haute-Savoie » 

IDEL de Haute-Savoie en colère

Depuis quelques jours, Marine fait appel à la mobilisation des IDEL sur les réseaux sociaux avec des publications au message fort :

 

« Le 25 Février 2022, la CPAM de la Haute-Savoie balance une bombe sur ses infirmières libérales.

 

Le 30 Mars 2020, j’écrivais : « Ce que je souhaite après cette crise ! C’est que chacun sur son balcon se souvienne qu’on est toujours là à prendre soin. »
 
Dans cette lettre reçue par tous les infirmiers et infirmières de Haute-Savoie qu’y a-t-il ?
La CPAM souhaite remettre en question la facturation des indemnités kilométriques en Haute-Savoie. Jusque-là nous utilisons un distancier permettant aux IDEL de calculer les déplacements des patients les plus isolés.
– La CNAM avait demandé aux CPAM de repréciser les modalités de facturations des indemnités kilométriques dans chaque département, afin de favoriser le maintien à domicile, l’accès aux soins…
– Les syndicats n’ont pas réussi à trouver un accord avec la CPAM.
 
Notre département est bien spécifique, les routes de montagnes, la neige avec, l’imposition d’être équipé de pneus neige l’hiver dont l’usure sur ces mêmes routes est beaucoup plus rapide, l’affluence des touristes sur plusieurs périodes de l’année. Grâce à un accord signé, nous pouvions maintenir l’accès aux soins, aux patients les plus isolés. Le distancier permet un calcul juste des déplacements des IDEL en dehors de l’agglomération. Il permet de visiter les patients dans les hameaux, lieu-dit.
 
Si aucun accord n’est trouvé avec la CPAM pour maintenir ce distancier, que va-t-il se passer ?
 
A partir du 1er Avril 2022,
Les patients les plus isolés risquent de ne plus voir d’infirmiers les visiter.
Le maintien à domicile va être mis en péril.
– Mise en danger des patients.
– Mise en danger des infirmiers.
Une perte de revenus pour les infirmiers libéraux.
 
Depuis 2 ans, nous menons une lutte acharnée contre la Covid-19, à s’investir pour assurer la continuité des soins, à protéger les plus fragiles, informer, rassurer, assurer les visites à domicile auprès de personnes positives au virus, tout cela en plus des soins réguliers, sacrifiant jours de repos, vie personnelle et familiale, sans oublier les permanences dans les centres de vaccination et dépistage…
En cette période où le litre d’essence avoisine les 2€…
Les infirmières et infirmiers de Haute-Savoie, sont en colère, indignés et inquiets !
La CPAM de Haute-Savoie à pensé que prendre ses infirmiers et infirmières libérales pour des vaches à lait était une bonne idée.
 
Et bien NON !!
 
Notre priorité est de reprendre le dialogue afin de trouver une entente. Que la CPAM comprenne la réalité du terrain, les difficultés du quotidien. Il serait regrettable de créer une inégalité entre les patients domiciliés en agglomération et les autres.
Notre priorité est de maintenir les soins sur l’ensemble du territoire.
L’enjeu est tellement important !! La vie de nos patients en dépend ! »

Pour soutenir Marine et les IDEL de Haute-Savoie, vous pouvez signer la pétition « Sauvons l’offre de soins infirmiers à domicile en Haute-Savoie » 

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Conférence
-- jours
-- heures
Conférence
Restez informé
Inscrivez-vous à notre newsletter
Dans la même rubrique
Commentaires
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x